Pourquoi je quitte Canon pour Fuji ?

Ceux qui me suivent sur Twitter sont déjà au courant : j’ai pris la décision de changer de marque de matériel. Après 13 ans passés en compagnie de la « marque rouge », je rejoins le monde de la monture X.

fuji

Pourquoi Fuji ? Pourquoi maintenant ?

J’ai « découvert » Fuji il y a quelques années maintenant. Cette marque réputée pour ses optiques et ses pellicules s’est lancée dans le format hybride en 2010 avec le X100 premier du nom. Le coup de maître a été de mélanger un design rétro (qui rappelle les appareils argentiques mythiques) avec une technologie de pointe (le fameux capteur X-Trans à la matrice pseudo-aléatoire permettant de se passer de filtre passe-bas).

Fin 2012, Fuji me confiait un X-Pro1 et un X-E1 , leurs premiers hybrides à objectifs interchangeables pour un test. J’avais été emballé ! Quelques mois plus tard, je prenais en main le X100s, la nouvelle déclinaison du X100. Là encore, j’étais sous le charme. Des appareils agréables à utiliser (malgré des menus un peu brouillons), une qualité d’image au top, une excellente gestion des haut-iso, le tout dans des boitiers compacts et bien finis.

Depuis, je n’y ai pas retouché. Mon parc de matériel photographique s’est étoffé autour de la marque Canon, je suis passé au plein format avec le Canon EOS 6D et j’ai acheté plusieurs objectifs (Canon, Sigma, Tamron). Du bon matériel, sans aucune hésitation. J’ai des préférences (ah, mon Canon EF 100mm f/2.8 L IS USM….) mais j’ai un matériel cohérent, complet qui répond à mes besoins et exigences.

Jusqu’à aujourd’hui.

En 2014, j’ai acheté le Sony RX100 III, un compact haut de gamme, qui tient dans la poche, et qui, avec son capteur 1 pouce et son objectif lumineux donne de bien belles images. Et je me suis rendu compte que mis à part dans le cadre de projet photo précis, je n’utilisais quasiment plus mon matériel Canon. Ce petit appareil me suffit, la plupart du temps, quand je suis en balade, en vacances, en famille.

J’aime bien mon reflex, il produit des images d’excellentequalités mais souvent je dois me « forcer » un peu pour l’emmener avec moi quand je sors. Je me rends aussi compte que j’ai moins de plaisir à l’utiliser… il est parfait mais ne me séduit plus.

Pour autant, mon petit Sony ne réponds pas à toutes mes attentes. C’est un compact avec un petit capteur et ça reste un handicap en situation de basse luminosité, le zoom maxi correspond à un 70mm, le mini à 24… C’est parfois frustrant… et pas de plaisir particulier non plus à l’utiliser. C’est un outil, point.

Et que ce soit avec le Canon ou avec le Sony, je dois passer du temps en post-production. Les fichiers JPG issus de ces deux appareils ne sont pas assez bons pour moi. Le passage dans C1 ou Lr est indispensable… même pour des photos de vacances…

Alors, je me souviens avec nostalgie du mois passé avec le X-Pro1 et le X-E1, leur colorimétrie exemplaire, le traitement propre des défauts optiques en interne, la compacité, le charme esthétique d’un joli boitier bien fini, le poids mesuré…

Et je regarde les images de Fujistes : Gérald Geromini, Christophe Garnier… et tant d’autres…. Et je me dis qu’ils ne font pas de moins bonnes photos depuis qu’ils ont switché. An contraire, on ressent, dans leur photo et leur témoignage sur le web, ce plaisir à travailler avec un bel appareil, compact et construit autour des fonctions essentielles.

J’apprends aussi que les progrès en termes d’autofocus sont considérables (il est vrai que les premiers appareils Fuji X étaient un peu “mous”).

Le poids du matériel est devenu important aussi! J’aime me promener avec un appareil photo et trimballer mon Canon 6D avec son 24-70 f/2.8 pèse son poids…

Ma décision est prise: je change de crèmerie. Point de “fight” ici, Canon, Nikon, Sony, Fuji et autres fabriquent tous d’excellents appareils photo et si je change ce n’est pas parce que mon 6D était devenu mauvais (j’aurais pu prendre un 5D mkIV) mais plutôt parce qu’il ne correspondait plus à mes besoins. Le reflex garde encore une longueur d’avance pour la photo de sport ou animalière mais ce sont deux disciplines que je pratique peu. Passer sur un appareil hybride est donc aisé pour moi.

Reste le nerf de la guerre: switcher a un coût. Mais je vais aussi profiter de l’occasion pour m’équiper plus light. Zoom de base, ultra-grand angle, un équivalent 35mm, un équivalent 85mm et peut-être un objectif macro quand il sortira. Je vais aussi faire du ménage dans mon matériel Strobist. J’ai 5 flashs… ce qui en fait probablement quelques unités en trop 😛

Voilà. Je pense ne pas être le seul à avoir sauté le pas. J’étais un canoniste comblé, je serai probablement un fujiste comblé aussi.

Rendez-vous dans quelques semaines pour mes premières impressions sur le Fuji X-T2 😉

Et pour ceux que cela intéresserait, il y aura donc pas mal de matos Canon a vendre dans les prochaines semaines!

Cherche habitants du bassin genevois pour concours photo

L’ARC Syndicat mixte, aux côtés de l’Association des communes genevoises, de la Ville de Genève et du district de Nyon, lance un concours photo sur le territoire du Grand Genève. L’idée de ce concours photo est de promouvoir la région et surtout donner des visages et une parole aux personnes qui peuplent le Grand Genève. On entend plus souvent les résistances au vivre ensemble dans notre belle région que le sentiment d’appartenir à une communauté installée entre le Jura et les Alpes, au bord de ce magnifique lac qu’est le Léman!

Continuer la lecture de « Cherche habitants du bassin genevois pour concours photo »

[astuce] Accéder à un serveur FTP de n’importe où

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais c’est toujours quand vous êtes loin de chez vous que votre site ou blog “tombe”. C’est ce qui m’est arrivé avant hier! Après des heures de travail, je publie mon article test du Fuji X-E1 et quelques heures plus tard, une magnifique erreur 500 s’affiche à la place de mon blog. Catastrophe!

Continuer la lecture de « [astuce] Accéder à un serveur FTP de n’importe où »

Bilan après la fin du monde!

Nous y voilà. En lieu et place d’une revue de web photo classique, je vous propose plutôt un petit bilan de mon année photographique. Finalement nous avons survécu au 21 décembre et il semblerait que nous soyons tranquille pour un moment. Il y aura bien quelqu’un qui va trouver une vieille pierre en Egypte, dont l’écriture hiéroglyphique nous annoncera une nouvelle fin du monde pour bientôt 😉

Continuer la lecture de « Bilan après la fin du monde! »

Ce blog passe en Dofollow… kezaco?

Comme un certain nombre de blogueurs, je suis un fervent partisan de l’échange sur la Toile. WordPress est un formidable outil de publication mais n’est pas toujours très généreux avec les commentateurs. En effet, par défaut, lorsque l’on renseigne le champ “site web” dans le formulaire de commentaire, on est certain de voir son lien affublé d’un attribut “nofollow”, c’est à dire que wordpress donne à Google et aux autres moteurs de recherche l’instruction de ne pas suivre ce lien… Mais lorsqu’un webmaster cherche à progresser et à remonter le plus haut possible dans les résultats de recherche, il justement besoin de ces liens, qui donnent du “crédit” à son site. Pour faire simple, plus on a de liens qui pointent vers un site, plus celui-ci a des chances d’être bien référencé.

On peut se demander pourquoi alors les liens en commentaires dans WordPress sont en “nofollow”. La raison est historique: en ajoutant cet attribut, on évitait les spammeurs qui postaient des liens à gogo sur tous les sites possibles, parfois de manière automatisée. Mais de nos jours, cet argument n’est plus vraiment valable. Des anti-spams efficaces comme Akismet ont été mis en place et on peut très bien en tant que webmaster filtrer tous les commentaires à priori et donc ne jamais afficher de spams sur son blog.

Il est tout à fait possible de décider de passer tous les liens présents dans les commentaires en “dofollow” et donner ainsi l’instruction aux moteurs de recherche d’aller explorer lesdits liens. Je l’avais déjà fait sur Fotoforom et je le remets en place sur Explorations Photographiques.

20121004-144639.jpg

Mais cette fois-ci, je suis allé un peu plus loin, j’ai installé le plugin Commentluv, qui permet à l’auteur de commentaire de pouvoir non seulement avoir tous ses liens en Dofollow mais également de gagner un lien supplémentaire grâce à un une petite option bien pratique: en inscrivant son site, on donne accès à son flux RSS. CommentLuv va aller puiser dans ce flux pour proposer à l’auteur de publier un lien vers l’un de ses 10 derniers articles. On peut donc tout à fait mettre un lien vers la homepage de son site et “gagner” en plus un lien en dur vers l’une de ses dernières pages.

Bref, c’est un gros avantage pour les commentateurs, d’autant plus que ce blog possède déjà, grâce à mon travail de référencement un PageRank de niveau 3. Les spécialistes du SEO argueront que le PR n’est qu’un élément parmi d’autres mais c’est toujours ça de pris 😉

20121004-144651.jpg

Donc, chers amis visiteurs n’hésitez pas à commenter! Mais attention, qui dit lien facile à avoir dit aussi plus d’exigence quant à la qualité des commentaires… Un commentaire du genre “super ton article” ne sera pas validé:-) Mais je ne me fais pas trop de souci, les spammeurs comprendront vite qu’il faut aller voir ailleurs, les autres sauront jouer le jeu et seront récompensés!

Et vous, chers collègues blogueurs, comment pratiquez-vous la gestion des commentaires? Nofollow, Dofollow ou carrément commentaires fermés?