La véritable recette de la tresse suisse

Après la recette de la baguette de tradition française, changeons de pays: la Suisse possède une belle tradition en matière de pain. L’un des plus célèbres (avec peut-être le pain de seigle valaisan) est la tresse. Avec une pâte proche de la baguette viennoise mais moins grasse et sans sucre, la tresse est le pain que l’on mangeait autrefois le dimanche. Originaire de Berne, on la trouve dorénavant partout en Suisse avec des variantes (tressage et/ou composition) selon les cantons et les boulangers.

Très simple à réaliser (beaucoup plus simple que le pain classique) grâce à la présence de gras (beurre) dans la pâte, la tresse peut se préparer la veille et, bien emballée dans un linge propre, elle sera dégustée le lendemain matin avec du beurre, du miel, de la confiture mais aussi avec du fromage ou de la charcuterie!

Continuer la lecture de « La véritable recette de la tresse suisse »

Recette de la baguette de tradition française

Après plusieurs tentatives plus ou moins réussies, je suis enfin satisfait de ma recette de baguette de tradition française! Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, je vous renvoie à la lecture du Décret n°93-1074 du 13 septembre 1993 et notamment son article 2 qui donne les caractéristiques du pain de tradition française:

Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de : “pain de tradition française”, “pain traditionnel français”, “pain traditionnel de France” ou sous une dénomination combinant ces termes les pains, quelle que soit leur forme, n’ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d’une pâte qui présente les caractéristiques suivantes :

1° Etre composée exclusivement d’un mélange de farines panifiables de blé, d’eau potable et de sel de cuisine ;

2° Etre fermentée à l’aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l’article 4 du présent décret, ou de l’un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire ;

3° Eventuellement, contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre, une proportion maximale de :

a) 2 p. 100 de farine de fèves ;

b) 0,5 p. 100 de farine de soja ;

c) 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

Il s’agissait pour les artisans boulanger de reprendre du terrain sur les boulangeries industrielles qui utilisaient moult additifs et machines pour réaliser leur pain.

Plusieurs années après, les boulangers continuent de proposer ce type de panification et ont développé toute une gamme de produits de qualité. Les français consomment moins de pain qu’avant mais semblent rester fidèles au pain artisanal. On connait tous une boulangerie de quartier dans laquelle on ne peut pas rentrer sans faire la queue le dimanche matin!

Voici maintenant venu le temps de découvrir la recette 😉

Continuer la lecture de « Recette de la baguette de tradition française »

A vendre: divers objectifs Canon

Mon passage chez Fuji m’oblige à me séparer de quelques belles optiques Canon (ou marque tierces à monture Canon) et quelques accessoires.

Pour ceux qui seraient intéressé, je peux vous envoyer quelques photos complémentaires des objets ou des photos prises avec.

Les prix sont négociables en particulier si vous prenez plusieurs pièces en même temps.

Remise en main propre préférable, sauf si on se connait (ou éventuellement amis d’amis ou professionnels avec N°Siret). C’est mieux pour tout le monde, vendeur et acheteur.

Continuer la lecture de « A vendre: divers objectifs Canon »

Pourquoi je quitte Canon pour Fuji ?

Ceux qui me suivent sur Twitter sont déjà au courant : j’ai pris la décision de changer de marque de matériel. Après 13 ans passés en compagnie de la « marque rouge », je rejoins le monde de la monture X.

fuji

Pourquoi Fuji ? Pourquoi maintenant ?

J’ai « découvert » Fuji il y a quelques années maintenant. Cette marque réputée pour ses optiques et ses pellicules s’est lancée dans le format hybride en 2010 avec le X100 premier du nom. Le coup de maître a été de mélanger un design rétro (qui rappelle les appareils argentiques mythiques) avec une technologie de pointe (le fameux capteur X-Trans à la matrice pseudo-aléatoire permettant de se passer de filtre passe-bas).

Fin 2012, Fuji me confiait un X-Pro1 et un X-E1 , leurs premiers hybrides à objectifs interchangeables pour un test. J’avais été emballé ! Quelques mois plus tard, je prenais en main le X100s, la nouvelle déclinaison du X100. Là encore, j’étais sous le charme. Des appareils agréables à utiliser (malgré des menus un peu brouillons), une qualité d’image au top, une excellente gestion des haut-iso, le tout dans des boitiers compacts et bien finis.

Depuis, je n’y ai pas retouché. Mon parc de matériel photographique s’est étoffé autour de la marque Canon, je suis passé au plein format avec le Canon EOS 6D et j’ai acheté plusieurs objectifs (Canon, Sigma, Tamron). Du bon matériel, sans aucune hésitation. J’ai des préférences (ah, mon Canon EF 100mm f/2.8 L IS USM….) mais j’ai un matériel cohérent, complet qui répond à mes besoins et exigences.

Jusqu’à aujourd’hui.

En 2014, j’ai acheté le Sony RX100 III, un compact haut de gamme, qui tient dans la poche, et qui, avec son capteur 1 pouce et son objectif lumineux donne de bien belles images. Et je me suis rendu compte que mis à part dans le cadre de projet photo précis, je n’utilisais quasiment plus mon matériel Canon. Ce petit appareil me suffit, la plupart du temps, quand je suis en balade, en vacances, en famille.

J’aime bien mon reflex, il produit des images d’excellentequalités mais souvent je dois me « forcer » un peu pour l’emmener avec moi quand je sors. Je me rends aussi compte que j’ai moins de plaisir à l’utiliser… il est parfait mais ne me séduit plus.

Pour autant, mon petit Sony ne réponds pas à toutes mes attentes. C’est un compact avec un petit capteur et ça reste un handicap en situation de basse luminosité, le zoom maxi correspond à un 70mm, le mini à 24… C’est parfois frustrant… et pas de plaisir particulier non plus à l’utiliser. C’est un outil, point.

Et que ce soit avec le Canon ou avec le Sony, je dois passer du temps en post-production. Les fichiers JPG issus de ces deux appareils ne sont pas assez bons pour moi. Le passage dans C1 ou Lr est indispensable… même pour des photos de vacances…

Alors, je me souviens avec nostalgie du mois passé avec le X-Pro1 et le X-E1, leur colorimétrie exemplaire, le traitement propre des défauts optiques en interne, la compacité, le charme esthétique d’un joli boitier bien fini, le poids mesuré…

Et je regarde les images de Fujistes : Gérald Geromini, Christophe Garnier… et tant d’autres…. Et je me dis qu’ils ne font pas de moins bonnes photos depuis qu’ils ont switché. An contraire, on ressent, dans leur photo et leur témoignage sur le web, ce plaisir à travailler avec un bel appareil, compact et construit autour des fonctions essentielles.

J’apprends aussi que les progrès en termes d’autofocus sont considérables (il est vrai que les premiers appareils Fuji X étaient un peu “mous”).

Le poids du matériel est devenu important aussi! J’aime me promener avec un appareil photo et trimballer mon Canon 6D avec son 24-70 f/2.8 pèse son poids…

Ma décision est prise: je change de crèmerie. Point de “fight” ici, Canon, Nikon, Sony, Fuji et autres fabriquent tous d’excellents appareils photo et si je change ce n’est pas parce que mon 6D était devenu mauvais (j’aurais pu prendre un 5D mkIV) mais plutôt parce qu’il ne correspondait plus à mes besoins. Le reflex garde encore une longueur d’avance pour la photo de sport ou animalière mais ce sont deux disciplines que je pratique peu. Passer sur un appareil hybride est donc aisé pour moi.

Reste le nerf de la guerre: switcher a un coût. Mais je vais aussi profiter de l’occasion pour m’équiper plus light. Zoom de base, ultra-grand angle, un équivalent 35mm, un équivalent 85mm et peut-être un objectif macro quand il sortira. Je vais aussi faire du ménage dans mon matériel Strobist. J’ai 5 flashs… ce qui en fait probablement quelques unités en trop 😛

Voilà. Je pense ne pas être le seul à avoir sauté le pas. J’étais un canoniste comblé, je serai probablement un fujiste comblé aussi.

Rendez-vous dans quelques semaines pour mes premières impressions sur le Fuji X-T2 😉

Et pour ceux que cela intéresserait, il y aura donc pas mal de matos Canon a vendre dans les prochaines semaines!

Offre spéciale salon de la photo chez Studio Jiminy

Un petit article après quelques semaines de silence (je suis en pleine préparation de ma prochaine expo photo!) pour vous informer d’une offre très intéressante de mon partenaire Studio Jiminy. Durant toute la durée du salon de la photo de Paris 2016, LA maison d’édition multimédia propose une réduction de 40% sur son abonnement annuel.

Pour 90€ l’année, vous avez accès à toutes les masterclass déjà en ligne… et à celles qui vont arriver! N’hésitez pas à explorer leur site pour découvrir les sujets abordés.

Après plus d’un an de fonctionnement, il faut reconnaitre que le contenu est de plus en plus dense, qualitatif et dynamique. C’est le bon moment pour se plonger dans toutes les masterclass proposées!

capturestudiojiminy

Pour découvrir l’offre (attention elle se termine le 14 novembre), cliquez ici!

Recevez une invitation pour le Salon de la Photo de Paris 2016

Comme chaque année, je suis partenaire du Salon de la photo de Paris! Et vous, en tant que lecteur occasionnel ou fidèle vous pouvez recevoir une invitation pour vous rendre gratuitement à ce salon, qui se déroulera du 10 au 14 novembre à Paris.

salondelaphoto2016

Pour obtenir votre invitation rien de plus simple:

Rendez-vous sur cette page, et inscrivez-vous en renseignant le code MHR16 pour bénéficier d’une entrée gratuite que vous recevrez directement dans votre boite mail.

Bon salon!

 

 

 

 

[Livre] Profession photographe indépendant (4e édition) Éric Delamarre (Mini Concours)

Le dernière chronique livre publiée ici était consacrée au livre de Lumi Poullaouec “Clic! Le manuel des petits photographes”. Admettons que parmi tous ces petits photographes, certains deviennent passionnés de photo et qu’une fois arrivé à l’âge adulte, ils veuillent en faire leur métier… Eh bien, s’ils résident et travaillent en France, ils auront bien besoin du livre que je vous présente aujourd’hui: Profession photographe indépendant par Eric Delmarre aux Editions Eyrolles (4ème édition) Continuer la lecture de « [Livre] Profession photographe indépendant (4e édition) Éric Delamarre (Mini Concours) »

Cherche habitants du bassin genevois pour concours photo

L’ARC Syndicat mixte, aux côtés de l’Association des communes genevoises, de la Ville de Genève et du district de Nyon, lance un concours photo sur le territoire du Grand Genève. L’idée de ce concours photo est de promouvoir la région et surtout donner des visages et une parole aux personnes qui peuplent le Grand Genève. On entend plus souvent les résistances au vivre ensemble dans notre belle région que le sentiment d’appartenir à une communauté installée entre le Jura et les Alpes, au bord de ce magnifique lac qu’est le Léman!

Continuer la lecture de « Cherche habitants du bassin genevois pour concours photo »

[Livre] Lumi Poullaouec – Clic! Le manuel des petits photographes (mini-concours)

Il y a environ 3 ans et demi, je recevais dans ma boite aux lettres un livre intitulé: “Le manuel du photographe en herbe” d’une certaine Lumi Poullaouec. Dès la première lecture, j’avais été emballé par le graphisme, la structure du “cours” sous forme d’atelier, la présence des deux personnages Olaf et Gustaf comme fil rouge. Pendant des mois, j’ai conseillé ce livre à tous ceux dont les enfants souhaitaient progresser en photographie.

Malheureusement, les Editions Pearson ont mis fin à leur collection photo et “Le manuel du photographe en herbe” a disparu des rayons des librairies. Au grand regret de nombreux internautes qui, régulièrement, interpellaient Lumi sur la disponibilité de son livre. Continuer la lecture de « [Livre] Lumi Poullaouec – Clic! Le manuel des petits photographes (mini-concours) »

[Concours photo] Votre plus belle photo macro – les résultats

Voici le moment tant attendu dans un concours: les résultats! Plus de 70 participations retenues (lisez bien le règlement la prochaine fois… 10 photos ont été exclues..) et seulement 3 gagnants. Ylan de Studio-Jiminy, Alexandra de BonjourToile.fr, Sophie Thouvenin spécialiste de la photographie macro (en vedette sur Studio-Jiminy depuis quelques jours) et moi-même avons dû trancher et désigner les lauréats. Continuer la lecture de « [Concours photo] Votre plus belle photo macro – les résultats »