[Test] Les filtres ND HAIDA (mise à jour)

Cela fait un moment que je possède 3 filtres ND de la marque HAIDA mais j’avais oublié de vous les présenter. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un filtre ND, sachez simplement qu’il s’agit de filtres que l’on visse devant la lentille de l’objectif (il existe des versions carrées que l’on glisse dans des porte-filtre). L’appellation ND signifie « Neutral Density », c’est-à-dire Densité Neutre. Bien avancés, non ? 😉

Il s’agit ni plus ni moins de filtres gris, plus ou moins foncés qui filtrent la lumière qui rentre par l’objectif et permettent de diminuer la quantité de lumière entrante. Ces filtres existent en plusieurs « densités » pour s’adapter au besoin du photographe.

A quoi ça sert ?

Cela peut sembler étonnant aux photographes débutants, mais il arrive parfois que la lumière disponible (naturelle ou artificielle) soit trop importante. C’est vrai qu’on se plaint souvent du contraire et qu’on cherche souvent à gagner un peu de luminosité en ouvrant le diaphragme au maximum, ou en investissant dans de (coûteuses) optiques lumineuses. Pourtant, le photographe rencontre régulièrement des situations dans lesquelles la lumière est trop forte pour ses besoins comme par exemple :

  • Un portrait en lumière naturelle, en hiver à la montagne : la luminosité est telle que si on veut ouvrir suffisamment le diaphragme, on doit alors régler une vitesse d’obturation qui peut être supérieure à la vitesse maxi du boitier (1/4000 pour mon EOS 6D par exemple)
  • Un filé de rivière : pour donner un aspect doux à l’eau qui s’écoule, on privilégie un long temps de pose. Si la rivière est en plein soleil, on est alors obligé de fermer au maximum le diaphragme… ce qui peut s’avérer gênant en termes de qualité d’image (diffraction à partir de f/13 le plus souvent)
  • Un portrait au flash avec un objectif lumineux : on utilise par exemple un Sigma 85mm f/1.4 à pleine ouverture. Même cas de figure que sur la neige, on se retrouve avec une vitesse d’obturation élevée… et c’est encore plus compliqué car avec un flash externe, la vitesse des reflex ne dépasse guère le 1/250ème. Impossible donc de réaliser une telle photo sans un filtre
  • Faire disparaitre des éléments mobiles : comme pour la photo d’illustration, on peut avoir besoin d’un très long temps de pose en pleine journée pour faire disparaitre tous les éléments (voitures dans ce cas) en déplacement. Sans filtre ND, mission impossible.

Voici les 3 filtres ND de la marque HAIDA que je possède et leurs caractéristiques
NB : pour les autres marques la nomenclature peut être différente

Pourquoi plusieurs modèles ? Suivant les besoins, il peut être utile d’avoir des valeurs différentes. On peut aussi les visser les uns sur les autres pour obtenir d’autres combinaisons.

Qualité de fabrication et qualité optique :

Il existe plusieurs marques de filtres le plus connues étant B+W ou HOYA mais les tarifs sont élevés pour une qualité qui ne fait pas toujours l’unanimité. J’ai découvert un peu par hasard la marque HAIDA (marque chinoise) et j’ai commandé mon premier filtre en 77mm. Comme mes premiers essais étaient concluants, je me suis équipé de deux autres filtres pour avoir les 3 valeurs disponibles.

Voici donc mes 3 filtres, deux sont dit « slim » avec une épaisseur moindre sensée limiter le vignettage…

_DSC4772

_DSC4773

En surexposant on voit à travers le filtre le moins sombre!

 

La qualité de fabrication est bonne : les filets sont bien réalisés, les filtres se vissent rapidement sur l’objectif. Pour juger de la qualité optique, il faut faire des essais.
Les principaux défauts de ces filtres sont souvent : un vignettage prononcé, une dérive des couleurs et une perte de piqué.

J’ai utilisé à plusieurs reprises ces filtres: voici quelques photos “test” avec le filtre NDx1000 pour vous faire une idée du rendu:

Photo brute

Photo brute

Photo brute

Photo brute

Photo retouchée

Photo retouchée

 

Pour voir plus en détail, le rendu des trois filtres, je vous propose cette petite expérience: une seule et même scène photographiée sans filtre puis successivement avec mes 3 filtres du plus clair au plus foncé. Vous allez voir c’est parlant!

Aucun filtre

Aucun filtre

HAIDA Slim Pro II MC ND0.9

HAIDA Slim Pro II MC ND0.9

 HAIDA  Pro II MC ND1,8

HAIDA Pro II MC ND1,8

HAIDA Slim Pro II MC ND3.0

HAIDA Slim Pro II MC ND3.0

Conclusion :

Pour un prix très raisonnable (50€) – en comparaison des marques concurrentes- Haida propose des filtres très séduisants. Le vignetage n’est pas anodin mais il est relativement régulier et rattrapable en post-production. La dérive de couleur est très légère et également traitable en post-prod. La perte de piqué est vraiment négligeable.
Personnellement, j’utilise régulièrement mes filtres et avec une grande satisfaction. Certes, on peut toujours s’équiper de filtres haut-de-gamme, comme ceux de la marque Lee Filter  mais le coût est nettement supérieur.
Quelle valeur de gris neutre choisir?Je vous déconseille le ND3.0 même si c’est mon préféré ! Il est tellement sombre qu’il en devient peu polyvalent. Le ND1.8 est peut-être le plus utile.
Quant au choix du diamètre, je vous conseille de prendre celui correspondant au plus grand diamètre de vos objectifs. Pour quelques euros, vous achèterez des anneaux convertisseurs  qui vous permettront de le monter sur des objectifs de plus petit diamètre. On perd probablement un peu en qualité optique mais ce ne sera pas significatif… et bien plus économique que d’en acheter 3 par objectif 🙂

En bonus, je vous propose le retour de deux utilisateurs de la marque Haida :

Thomas Chauvin qui utilise le HAIDA ND 3.0

J’utilise un filtre gris neutre depuis quelques années maintenant et si j’utilisais depuis le début un filtre B+W ND110 il a depuis été remplacé par le filtre Haida. En effet dans la plupart des cas les filtres gris neutre entrainent une dominante de couleur qui sera plus ou moins importante en fonction de la qualité des filtres mais avec le filtre Haida aucune dominante n’est présente et c’est toujours ça de gagner à devoir rattraper en post-production. De plus la qualité de fabrication du filtre Haida est de très bonne facture et il est très difficile de voir une différence niveau qualité d’image avec ou sans le filtre.
Le filtre Haida Slim PROII Multi-coatingND 3.0 permet d’obtenir des temps de pose élevés de très bonnes qualités et avec des teintes neutres plus proche de la réalité. Si j’étais au début attaché à mon filtre B+W, j’ai été agréablement surpris par le rendu du filtre Haida et cela quelque soit les conditions.
Aujourd’hui c’est bien un filtre Haida qui est dans mon sac photo et le filtre ND110 de chez B&W a été revendu ! !Le très bon rapport qualité/prix ne gâche rien.

Dynjandi waterfalls haida_thomas_chauvin-1

Damien Roué qui utilise une version « variable » de filtre, le ND variable Haida PROII-S MC (lien amzon)

Points forts : – réel confort du filtre variable qui permet de gérer plusieurs densités et varier l’assombrissement de la scène, – construction solide et résistant aux éléments – pas de teinte spécifique et respecte bien les couleurs – fait aussi office de filtre polarisant

Points faibles :
– attention à bien respecter l’amplitude définie du filtre sinon la photo est ratée
– la largeur du filtre et la vis pour le régler empêche l’usage du pare soleil

Le filtre ND variable Haida PROII-S MC est un très bon produit pour réaliser des images surréalistes et des poses longues en pleine journée. C’est je pense l’outil idéal pour les chasseurs de cascade.

Long exposure

Long exposure

Et vous chers visiteurs, utilisez-vous jun filtre ND? Et si oui, de quelle marque?

Filtre ND Haida

49,90€
Filtre ND Haida
93.333333333333

Qualité de fabrication

9/10

    Qualité optique

    9/10

      Prix

      10/10

        Pros

        • Rapport qualité/prix
        • Peu de perte de piqué
        • Peu de dérive des couleurs

        Cons

        • Vignetage
        2 réponses
        1. ary
          ary dit :

          Je crois que depuis le moment ou j’ai eu mon reflex, j’ai commence a rêver d’un filtre ND… pour une raison inconnue (prix ? disponibilité dans les boutiques autour de moi ? utilité ?), je n’ai toujours pas sauté le pas.
          Par contre j’avoue que je serai plus tente par des filtres carres et porte filtre. n’étant pas équipé d’objectif “définitif” (je risque d’en changer encore) ça me semble être une option plus pérenne dans le temps…
          En tout cas ces filtres semblent être une alternative vraiment intéressante…
          Bref je continue a rêver…

          Répondre

        Répondre

        Se joindre à la discussion ?
        Vous êtes libre de contribuer !

        Laisser un commentaire

        Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

        CommentLuv badge