[Cycle Strobist] Présentation du flash Godox Witstro AD360

Comme je vous l’ai annoncé dans un précédent article, je me suis équipé récemment d’un nouveau système de flash, de type bare-bulb, à mi-chemin entre le flash cobra et le flash de studio, le Godox Witstro AD 360
Avant de le tester sur le terrain (ce que j’ai déjà fait… mais vous devrez patienter encore un peu!), je vous propose déjà un petit article prise en main, histoire de vérifier la qualité de fabrication et évoquer avec vous les caractéristiques de l’engin.

Caractéristiques principales:

  • Poids: 780 g (sans le tube-flash ni le réflecteur)
  • Dimensions: 220x95x75 (mm)
  • Durée de l’éclair min/ max: 1/300s – 1/10000s (Plus précisement: 1/1 – 1/300, 1/2 – 1/800, 1/4 – 1/1500, 1/8 – 1/2000, 1/16 – 1/3000, 1/32 – 1/5000, 1/64 – 1/7000, and 1/128 – 1/10,000).
  • Température de couleur: 5600 ± 200K
  • Temps de recyclage mini. 0,05 s
  • Temps de recyclage maxi. 4s
  • Réglages de puissance de 1/1 – 1/128 par pallier d’1/3 de stop (22 niveau)
  • Puissance maxi: 360Ws
  • Nombre guide: 80 (mais à prendre avec des pincettes car aucune indication de …

ADprésentation-1

Packaging – qualité de fabrication:

Le flash est livré dans un grand carton, bien protégé dans un support en polystyrène. L’équipement est complet puisqu’il est livré avec un cordon d’alimentation, une plaque avec pas de vis pour le placer directement sur un trépied en remplacement du “hot-shoe”, un support flash classique, un petit sac en tissus pour le ranger, un réflecteur (angle de 28° environ) + son diffuseur. A noter que le tube n’est pas monté sur le flash mais bien protégé dans un petit cylindre en mousse. Il ne manque qu’une chose: une protection pour le tube, une fois monté sur le flash. C’est d’autant plus dommage qu’il ne coûte que quelques euros.

Quant à la qualité de fabrication, c’est tip-top comme mes flashs Yongnuo. L’ère des produits chinois mal finis est derrière nous, visiblement. Il se dit même que ces Godox seraient mieux finis qui les Quantum dont ils s’inspirent… La qualité des matériaux inspire confiance et l’assemblage est parfait. L’écran arrière est tout à fait lisible (retroéclairé en bleu) et les boutons sont bien placés, au toucher agréable et la pression est franche.

Godox a eu une excellent idée: comme pour la plupart des flashs de studio, le tube est remplaçable sans démontage ni retour obligé au SAV. Quand on sait que c’est en général la partie la plus vulnérable du flash…

ADprésentation-3

Bon point aussi pour le prix du tube en cas de remplacement, une cinquantaine d’euro tout à fait raisonnable. Car avec les produits low-cost (pensez à votre imprimante de bureau) le prix des “consommable” est prohibitif.

Concernant l’électronique, je ne l’ai pas démonté pour vérifier… seul sa durée de vie nous renseignera sur cet aspect! Je ne manquerai pas de vous prévenir s’il tombait en panne.

Un petit mot sur la batterie PB 906 (à acheter séparement – ou vendue en kit avec le flash): pas trop grosse, un poids raisonnable, une sangle pour la transporter ou pour la fixer sur le trépied. Elle possède 2 sorties, que l’on peut utiliser pour 2 flashs (mais il faut prévoir un cable de longueur suffisante pour l’un de deux) ou que l’on peut relier pour diviser son temps de recharge par 2.

Une indication de la charge restante (LEDs bleue), un bouton On/off et surtout la batterie se sépare en 2, l’électronique et les branchement d’un côté, l’accu de l’autre. On peut ainsi acheter un ou plusieurs accus supplémentaires… ce qui ne sera pas forcément utile. Selon le fabricant, on devrait pouvoir obtenir plus environ 450 éclairs à pleine puissance avec une charge. Votre modèle en aura marre avant que vous n’ayez plus de jus.

une inconnue: la durée de vie de la batterie. Dans ce domaine le meilleur cotoie le pire… Rdv dans quelques mois pour en savoir plus!

Ergonomie:

Un sans faute: le poids est raisonnable. Pour moins de 1,5 kg, on dispose d’un flash puissance et mobile. Que demander de plus? Une bonne ergonomie évidemment. Et on est pas déçu:

  • Une molette rotative à l’arrière du flash permet de moduler la puissance par pallier de 1/3 de stop (on peut régler l’affichage en fraction de puissance ou en….).
  • Un bouton pour activer/désactiver l’assistance AF (peu utile par ailleurs)
  • Un bouton pour activer/désactiver un signal sonore quand le flash est prêt – très utile même s’il pourrait bipper plus fort.
  • Un bouton pour passer du mode manuel à S1,S2 ou mode stroboscopique
  • En pressant 2 touches simultanément on active le mode synchro haute vitesse
  • et évidemment un bouton ON/OFF et un bouton test

ADprésentation-4

Chaque bouton fonctionne bien et réagit instantanément à la pression. La molette est très pratique, elle rappelle celle présente à l’arrière de nombreux appareils photo: le réglage de la puissance est rapide!

Le mode HSS: je n’ai pas encore testé cette fonctionnalité mais d’après ce site, il suffit de placer un transmetteur Yongnuo YN 622 entre le boitier et l’emetteur FT-16 pour y avoir accès, visiblement u peu plus facilement sur un Nikon que sur un Canon.

Les transmetteurs radio Godox FT-16

Indispensable selon moi! Je ne vois pas intérêt de s’en passer. Pour mois de 70€, vous avez tout ce qu’il faut pour éviter les aller-retours entre votre boitier et votre flash.

Le pack est constitué de 2 pièces:

Un émetteur que l’on fixe sur la griffe porte-flash du boitier: dotée d’un afficheur, vous pouvez faire exactement les mêmes réglages que ceux auxquels vous avez accès sur le flash lui-même (sauf commutation en HSS) ainsi qu’une série de 4 commutateurs pour définir un canal de communication entre l’émetteur et le récepteur.

ADprésentation-5

Un récepteur que l’on glisse dans le flash, au format USB; seulement 2 réglages: le canal et le groupe.

Enfin, un bouton permet de régler les groupes si vous utilisez plusieurs flashs.

ADprésentation-2

Simple, pratique, efficace. Je n’ai pas mesuré la portée réelle mais jusqu’à présent, même sur des prises à quelques mètres ça fonctionne parfaitement!

Conclusion:

Sur le papier et à la première prise en main, ce flash Godox Witstro AD360 est très séduisant. Bien fini, doté de fonctions essentielles, à l’ergonomie plaisante, il donne envie d’aller l’essayer sur le terrain! Rendez-vous dans quelques jours pour un test de puissance, comparé à mon Yongnuo YN568 EX!

Comme d’habitude, je suis à votre disposition si vous avez des questions: préférez un commentaire qu’un message par mail, votre question et ma réponse pourraient intéresser d’autres personnes 😉

Note: ce test est réalisé en partenariat avec la boutique en ligne LOVINPIX

 

 

GODOX AD 360

419.90
GODOX AD 360
8.75

Qualité de fabrication

9/10

    Rapport qualité/prix

    9/10

      Pros

      • Super qualité de fabrication
      • Tube de rechange bon marché
      • Emetteur/récepteur efficaces et bon marché

      Cons

      • Cordon de la batterie un peu court
      • Protection de tube à acheter séparement
      11 réponses
      1. Nicolas H.
        Nicolas H. dit :

        Merci pour vos articles, je les lis depuis une semaine et j’aime beaucoup votre style.

        J’ai acheté la version Lencarta de ce flash (qui est, je pense, la même). Après quelques mois d’expérience je leur rajouterais ces points forts:
        – Le câble torsadé est juste assez long pour permettre d’avoir la batterie qui pend en bas d’un trépied de flash. Je coince un anneau du câble atour du pied et ça fait contrepoids. Ainsi je peux déplacer un flash+trepied+octobox/stripbox d’une seule main.
        – l’autonomie est la meilleure que j’ai jamais vu jusque là. Je n’ai jamais vidé une batterie en une séance. J’en ai pourtant fait une en hiver pendant toute une après-midi avec pas mal de flashs pleine puissance.
        – la durée de l’éclair à faible puissance est en effet très court. Il permet de figer des danseurs en mouvement.
        https://www.flickr.com/photos/[email protected]/sets/72157644151901774/
        A pleine puissance par contre il ne faut pas compter dessus.

        le principal point faible que j’ai trouvé pour l’instant est le manque d’attache “rassurante” pour trépied. J’ai un adaptateur bowens pour flash cobra. La griffe est à mon sens un peu léger pour un flash aussi lourd. Je n’ai jamais eu d’accident pour l’instant mais ça pourrait vite arriver.
        Il y a deux adaptateurs qui m’ont l’air d’être pas mal pour ça. Si quelqu’un a un avis dessus je suis intéressé:
        http://flashhavoc.com/godox-s-type-speedlite-bracket-released/
        http://flashhavoc.com/phottix-hs-speed-mount-ii-released/

        Un autre inconvénient est le temps de recharge à pleine puissance. Il pose vite problème quand le modèle est dans une position désagréable. J’ai acheté le câble pour relier les deux sorties à un flash mais je ne l’ai pas encore testé.

        Petite astuce pour protéger l’ampoule: j’ai nettoyé un petit pot de sauce Barilla et mis du film plastique à bulle dedans. L’ampoule est ainsi parfaitement callée et protégée de la plupart des coups. Personnellement je préfère qu’elle ne soit pas sur le flash pour le transport.

        Répondre
        • Marc Charbonnier
          Marc Charbonnier dit :

          Bienvenue Nicolas! Un grand merci pour ton commentaire très précis sur ce flash!

          Pour l’attache, j’ai acheté l’une des deux dont tu parlais: http://flashhavoc.com/godox-s-type-speedlite-bracket-released/

          C’est parfait en terme de fixation, solide et bien fini. Par contre, le flash est à l’horizontale et peut poser problème en termes d’encombrement dans les softbox comme celle-ci: https://marc-charbonnier.com/2013/06/18/cycle-strobist-test-du-kit-octabox-phottix-easy-up-mkii-80cm/ … on ne peut plus mettre la toile-diffuseur…

          Répondre
          • Nicolas H.
            Nicolas H. dit :

            Merci pour ton accueil et ton retour d’expérience.
            Je pense que je vais prendre l’attache Godox, j’avais un peu peur pour la solidité mais tu m’as convaincu. La version de phottix est assez cher quand on l’achète en Europe.
            J’utilise des boîtes à lumière à monture Bowens donc je n’ai pas de soucis avec un flash plus long à l’horizontal.
            Suite à ton article je suis allé faire un tour sur le site de Lencarta et j’ai vu qu’ils vendaient des protections pour l’ampoule. Donc pour ceux qui n’aiment pas utiliser un pot de sauce tomate il y a l’ “Atom Protection Cap”. Bon d’accord ça fait un peu cher en frais de port juste pour un bout de métal ^^

            Répondre
              • Nicolas H.
                Nicolas H. dit :

                Super! Merci pour les liens.

                J’avais pris les softbox en même temps que les flashs chez lencarta:
                – 85cm Profold Folding Octa Softbox
                http://www.lencarta.com/studio-lighting-shopfront/non-folding-softboxes/profold-softbox/95cm-octa-folding-pro-softbox
                – 30x140cm Profold Folding Strip Softbox
                http://www.lencarta.com/studio-lighting-shopfront/non-folding-softboxes/profold-softbox/140-x-30cm-55-x-12-strip-softbox-198

                Avantages:
                – Elles se plient et s’installe facilement. Assez solide aussi car je les transporte dans un sac de voyage non rigide. l’octobox est déjà tombé une fois alors qu’elle était sur trépied et pas de casse.
                – Facilement lavable, j’ai eu des pigeons Parisiens qui me l’ont customisé avec leurs fientes lors d’une séance, un coup d’éponge et c’était parti.
                – Les deux sont assez légères et l’octobox n’est pas trop encombrante. J’ai déjà transporté trepied, flash, attache et octobox de Paris à Genève en train et en voiture, toujours dans le sac de voyage et avec d’autres affaires.

                Inconvénients:
                – la stripbox est assez longue une fois pliée. Elle dépasse du sac de voyage.
                – il faut choper la technique pour déplier l’octobox car elle est sous tension. Un peu comme un parapluie, on peut se faire pincer.
                – j’avais pris les honeycomb pour chacune des softbox. Celle pour l’octobox est très difficile à installer car, à mon sens, trop petite. J’ai contacté le support pour savoir si c’était normal et ils m’ont dit que oui, ça devait être tendu au maximum. Pas de soucis avec la grille de la stripbox par contre.

              • Nicolas H.
                Nicolas H. dit :

                Quelques trucs à savoir si tu commandes chez Lencarta:

                + Leur support répond très vite et de manière très humaine (je n’ai testé que par mail). Ils m’ont même répondu après 22h.
                + Ils te renvoient le produit si tu ne l’as pas reçu.

                – Si le produit n’est pas en stock il faut s’attendre à plusieurs mois de délais, et ils ne savent pas toujours quand ils auront de nouveau les produits.

                Concernant le dernier point, ils étaient en train de déménager dans un nouveau hangar pour leur stock. C’était peut-être dû à ça.

      2. Pierre ATHIAS
        Pierre ATHIAS dit :

        J’en ai deux.. plus 2 AD180. Compromis génial entre, cobra, extérieur et studio.

        Grande facilité de mise en œuvre, facilité de réglage, endurance des batterie bluffante par rapport à la puissance.

        Utilisés sur parapluies, boites à lumière et snoop…

        Bref, “what else”…

        Pierre

        Répondre
      3. Bartoloni
        Bartoloni dit :

        Bonjour
        J’ai acheté des flash YN560 IV.
        En plein jours ils manquent un peu de pêche….
        Pensez vous que ça serait un bon investissement des Godox Witstro AD360 ?
        Ce qui me dérange a vrai dire sur les godox c’est le poids et le prix….Mais si le jeux en vaut la chandelle…?

        Répondre

      Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

      1. […] Comme je vous l'ai annoncé dans un précédent article, je me suis équipé récemment d'un nouveau système de flash, de type bare-bulb, à mi-chemin entre le flash  […]

      Répondre

      Se joindre à la discussion ?
      Vous êtes libre de contribuer !

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      CommentLuv badge