[Test terrain] Le kit trépied Vanguard ABEO Pro 283CGH

Review of: ABEO Pro 283CGH
Fabricant::
Vanguard
Price:
649€

Reviewed by:
Rating:
5
On 6 août 2013
Last modified:12 novembre 2014

Summary:

Le trépied ultime? Presque!

Après mon petit article [Prise en main] voici donc mon test terrain du kit trépied Vanguard ABEO Pro 283CGH. Vanguard a eu la gentillesse de m’en envoyer un il y a 1 mois pour un test et je pensai pouvoir l’emmener en vacances avec moi mais il ne rentrait plus dans la valise. J’ai donc “simplement” pris mon trépied de voyage, le Vanguard Nivelo 245BK, beaucoup plus compact et léger que celui que je vous présente aujourd’hui. Evidemment, il est beaucoup moins stable et moins perfectionné aussi!

 

Bref, me voici de retour à la maison et j’ai eu le temps de l’étudier un peu plus en détail et de l’utiliser sur le terrain.

Première bonne nouvelle, mes impressions de départ sont toujours pertinentes. La qualité est vraiment exemplaire et l’ergonomie est particulièrement bien étudiée! Serait-ce le trépied idéal?

Avant de repondre à cette question, faisons ensemble le tour de ce Vanguard ABEO Pro 283CGH!

Les caractéristiques et l’ergonomie:

Détails technique du trépied ABEO Pro 283CT
Colonne centrale bascule entre 0 et 180 degrés
Inclus une tête à rotule GH-300T à poignée avec déclencheur intégré
Une bascule du levier permet une rotation de la colonne centrale sur 360 degrés
Pieds tout-terrain : caoutchouc, pointes et patins neige/sable
Ajustement individuel des pieds selon un angle de 25, 50 ou 80 degrés
Hauteur pieds déployés (mm):1784
Hauteur pieds rétractés (mm):844
Poids (kg):3.05
Poids maximum supporté (kg):6
Nombre de sections des pieds:3
Diamètre des peids(mm):28

Détails techniques de la tête GH-300T
Niveau à bulle (pcs):3
Plâteau à relâche rapide inclus:QS-60
Pivot:360°

Source: Vanguard

Comme on peut le voir sur les photos, ce kit est composé du trépied ET de la tête. Pour ceux qui n’ont jamais eu de trépieds “pro”, il faut savoir qu’on achète en général le trépied d’un côté et la tête de l’autre, contrairement aux trépieds grand-public qui sont généralement monobloc. La raison est simple. Il existe plusieurs types de têtes, correspondant à des utilisations différentes (3 axes, rotule-balle, pendulaire, panoramique…). On fait donc une légère erreur de langage en parlant de trépied pour désigner l’ensemble… On devrait dire le trépied et sa tête.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-1

Avec ce kit donc, on dispose d’un matériel prêt à l’emploi dont on pourra éventuellement changer la tête si besoin. Pour ma part je dispose d’une tête panoramique Nodal Ninja 5 qui s’adaptera parfaitement au trépied ABEO Pro 283CT.

Partons du haut du kit pour cette présentation:

La tête GH-300T

L’appareil se fixe sur la tête grâce au plateau “compatible Arca Swiss”, facile à visser sous le boiter (avec une pièce ou une clé Allen). Ce plateau est ensuite solidement fixé à la tête grace à une fixation en étau. Vanguard a particulièrement soigné la vis de serrage, suffisamment grosse pour une bonne tenue et une utilisation y compris avec des gants. Le problème avec ce type de fixation, c’est l’éventuel glissement du plateau si on ne serre pas assez. Sur ce trépied, on note la présence d’un petit ergot qui est censé limiter le problème. Élément intéressant, le plateau est équipé de 2 niveaux à bulle, toujours utiles si on ne dispose pas d’un appareil photo à niveau électronique.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-2

Juste en dessous, une première partie circulaire permettant une rotation panoramique avec une graduation en degré. Un petit levier permet de contrôler la résistance voire le blocage de cette rotation. On retrouvera ce type de petit levier à 2 autres endroits de la tête (sur la partie rotative inférieure et pour la fonctionnement de la poignée).

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-3

Pourquoi une double possibilité de rotation? Tout simplement parce qu’on utilisera la partie rotative inférieure pour donner un mouvement panoramique à l’ensemble de la tête et la partie supérieur pour changer l’inclinaison de l’appareil en position verticale. Ceci dit, la partie supérieur a un autre atout: elle est crantée pour travailler finement le chevauchement des photos pour des panoramiques par assemblage.

Vient ensuite le cœur du système! La poignée . Elle possède 2 fonctions distinctes.

En premier lieu, elle permet un réglage rapide de la position de l’appareil photo par rotation autour de la rotule-balle en pressant simplement la gâchette. On peut évidemment régler la dureté de friction avec le petit levier précédemment mentionné. Ce réglage est d’ailleurs un peu contraignant bien qu’indispensable. Si le poids (et le centrage du poids) de l’appareil change (passage d’un pancake à un lourd télé par exemple) il faudra penser à augmenter un peu la friction.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-9

Si on veut passer en cadrage vertical, il suffit de faire pivoter la tête dans la partie “évidée”de la tête mais on est limité en “plongée”

L’autre fonction, et véritable nouveauté, de cette poignée c’est la possibilité de déclencher en appuyant sur le bouton orange. Il suffit de connecter un petit cable d’une quinzaine de centimètres entre la poignée et le boitier (des câbles existent pour les principales marques d’appareils photos récents). En pressant le bouton orange on agit comme avec le déclencheur du boitier (mi-course, déclenchement) et même Pose B.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-12

Au début, je trouvais que ce déclenchement via la poignée était un gadget mais au final, c’est très pratique, notamment dans des positions “acrobatiques”, au raz du sol. C’est probablement encore plus vrai avec un appareil a écran orientable. Par contre, pour mon boitier, ce n’est pas possible de déclencher la vidéo avec ce bouton. J’imagine que pour d’autres modèles/marques, avec lesquels on peut déclencher la vidéo via le déclencheur principal, le problème ne se pose pas.

C’est dommage, car on utilise très souvent un trépied en vidéo et déclencher pendant un mouvement panoramique est extrêmement utile pour la fluidité de l’image… Mais là, c’est un problème lié à mon boitier et non au trépied.

Sur la poignée, on remarque une bague de couleur grise qui permet de changer l’angle de la poignée par rapport au reste de la tête. Idéal, quand la tête est inclinée sur le côté pour une meilleure ergonomie.

On finit par la partie inférieure de la tête, mentionnée plus haut qui permet de faire une rotation de 360° tout en douceur, une fois la friction réglée. Classique et efficace.

Le trépied ABEO Pro 283CT

Autre pièce maitresse de ce kit, le trépied ABEO Pro 283CT reprend tout le savoir-faire de Vanguard. Le principal atout de ce trépied c’est la colonne centrale que l’on peut régler dans presque n’importe quelle position. On peut même retirer la colonne pour la monter à l’envers et oser des prises de vue au ras du sol en toute sécurité pour le matériel. C’est parfait pour la photo macro. Bien vu: la section hexagonale de la colonne pour éviter une rotation intempestive.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-10

Comme avec tous les trépieds de bonne facture un crochet est présent ou bout de la colonne, histoire de pouvoir la lester pour une plus grande stabilité de l’ensemble.

Pour finir, les pieds: 3 sections en carbone dont on peut régler la longueur à l’envie avec des “clips” de serrage. Contrairement à mon ami Franky qui préfère le blocage par rotation, je suis un adepte de ce système. On voit tout de suite si le serrage est effectif: j’ai déjà eu de mauvaise surprise avec l’autre système. Cerise sur le gâteau, Vanguard fournit les outils pour resserrer (éventuellement) les clips de serrages qui auraient pris du jeu avec le temps (c’est d’ailleurs possible pour toutes les parties mécaniques de ce trépied).

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-7

Autre atout majeur de ce trépied, le réglage de l’angle des “jambes” du trépied: 25,50 ou 80° qui permettent d’imaginer toutes sortes de positionnement comme vous pouvez le voir sur la photo.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-5

Au bout des pieds un système ingénieux de 3 embouts de pieds pour pouvoir utiliser ce trépied aussi bien sur le sable que sur la glace. personnellement, je laisse toujours les embouts les plus larges, pour ne pas les perdre d’une part mais aussi pour une plus grand stabilité.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-6

Confort d’utilisation:

Après plusieurs heures d’utilisation, je suis emballé. Comme je l’ai dit, sur le plan mécanique, ce trépied est un bijou, à des années lumières du matos “lambda” que j’utilisais jusqu’à aujourd’hui. Les réglages sont simples à effectuer et efficaces. La possibilité de resserer les parties mécaniques avec les outils fournis garantit un confort d’utilisaton sur le long terme.

Le kit trépied Vanguard ABEO Pro 283CGH permet de support une charge allant jusqu’à 6 kg. La plupart des photographes n’auront donc pas de limites de ce côté, mis à part peut-être les utilisateurs des très longs télés.

Revers de la médaille, le poids de 3kg de ce trépied est pénalisant pour une utilisation nomade. Même si un sac de transport est fourni, c’est probablement sur un très bon sac à dos qu’il sera le moins gênant. Personnellement, je l’utilise plutôt sur des shootings strobist, astro ou de la macro à proximité des voies carrossables. Pour partir en balade, à pied ou en vélo je préfère prendre mon Nivelo 245bk, beaucoup plus transportable sur plusieurs heures de route!

Ne rêvons pas: si Vanguard avait pu faire un trépied aussi performant et stable avec 1 kg de moins il l’aurait fait! A moins d’utiliser des matériaux synthétiques (mais probablement moins résistants mécaniquement que l’alu et le carbone) il parait difficile de faire beaucoup mieux. On se consolera en goûtant aux joies de la stabilité parfaite de ce trépied.

Vanguard-Abeo-Pro-283CGH-11

Conclusion:

On est donc très proche du trépied parfait. Le poids un peu élevé est le seul élément technique à prendre en compte avant de ses décider à l’acheter. Si l’on a pas besoin de la rotule pistolet (qui participe au poids global important) on pourra toujours acheter le trépied seul et lui ajouter une simple rotule-balle pour gagner quelques centaines de grammes.

Au final,ce kit ne souffre d’aucun défaut! Un travail de conception et de fabrication exemplaire!

Reste l’épineuse question du prix… Près de 650€ pour un trépied, c’est clairement une somme astronomique pour la plupart des photographes. En fait, je pense qu’il faut voir cet achat en fonction de l’utilisation que l’on en fait: si on débute dans la photo, que l’on utilise un trépied 2,3 fois par an, dépenser 650€ dans un trépied n’est pas forcément une priorité. A l’inverse, pour un photographe expert-pro, amateur de photo “posée” (architecture, paysage, astro…) l’investissement est raisonnable. Garanti 30 ans par Vanguard, ce trépied est fait pour durer une vie entière de photographe.

Et vous chers visiteurs, quel usage avez-vous d’un trépied? Est-ce un accessoire juste utile ou complètement indispensable? Quelles sont vos attentes vis-à-vis d’un tel produit?

Note sur les conditions du test :

Vanguard m’a aimablement fourni ce trépied mais ce test a été réalisé en toute indépendance. Cet article n’a pas été relu ou soumis à l’approbation de Vanguard. Je vous invite également à (re)lire mon point de vue sur les tests de produits photo.

Le trépied ultime? Presque!
15 réponses
  1. Sartarius
    Sartarius dit :

    Ton test rejoins celui de Darth et il est aussi BON, et comme sur son blog, je vais me répéter : Très beau trépied et tête qui me font envie, mais a 650€ le bout, je me passerais du trépied pour un modèle moins cher (un 283) mais prendrais certainement cette tête ou une SBH-200 mon choix n’est pas encore fini.

    pour répondre à ta question : j’utilise mon trépied assez souvent, celui-ci accusant 25 ans d’age, il est temps que j’investisse dans un nouveau au vu du jeu qu’il a prit 🙂

    Répondre
  2. Stephane.D
    Stephane.D dit :

    Super article, la tète à l’air vraiment au top. J’ai un trépied Vanguard en carbone également pour mes déplacements, super léger c’est vraiment au top puis un autre de la marque concurrente mais hyper costaud pour résister aux vents et marées, mais cette tète m’intéresse reste à savoir si la tète s’adapterai sur le trépied concurrent…
    Bravo en tout cas niquel.

    Steph (dindondu66)

    Répondre
  3. Seb F.
    Seb F. dit :

    Hello,
    Quel beau test !

    Je relève juste : “Si on veut passer en cadrage vertical, il suffit de faire pivoter la tête dans la partie « évidée »de la tête mais on est limité en « plongée »”
    C’est pas également l’intérêt de la 2ème partie rotative ?
    En cadrage vertical, ca conserve la possibilité de lever/baisser le boitier, non ?
    Seb F. Articles récents..Le cours studio photo de Franky (aka Darth)My Profile

    Répondre
  4. AlaCarteStudio
    AlaCarteStudio dit :

    Pffff, trop compliqué pour moi ce combe trépied/tête de compet!
    Un jour, faudra que tu m’expliques exactement dans quelles circonstances tu l’utilises. Ca semble tellement évident pour toi et tellement peu pour moi que j’ai l’impression de passer à côté de quelque chose… 😉

    Mais merci pour ce test très complet! Ça me fait penser qu’il faudrait que j’écrive quelques lignes sur mon monopode Manfrotto!
    AlaCarteStudio Articles récents..Shooting d’un portrait en lumière naturelle difficile, armé d’un simple reflecteurMy Profile

    Répondre
  5. Marc
    Marc dit :

    Trop compliqué?? C’est rien à côté de la gestion de la lumière.
    Personnellement, je l’utilise beaucoup en photo astro, pour faire des time-lapse pour ne pas bouger d’un pouce mais aussi pour mes shootings strobist quand je n’ai pas d’assistant. Très utile en photo pano également.
    Pour la vidéo aussi, c’est très sympa pour éviter l’effet “caméscope de papa”.

    C’est vrai qu’on peut s’en passer… mais une fois qu’on y a goûté, on a plus du tout envie de ressortir un trépied “hama” ,-)
    Marc Articles récents..Quoi de neuf en ce lundi matin? [38]My Profile

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge