[Cycle Strobist] Test du Kit Octabox Phottix Easy-Up mkII 80cm

Fabricant:
Phottix
Price:
99,90€

Reviewed by:
Rating:
4
On 18 juin 2013
Last modified:16 septembre 2013

Summary:

Une softbox octogonale parfaite pour démarrer dans le strobisme

Lorsque l’on débute dans la photo au flash déporté (Strobist), le flash cobra est le premier achat à faire. Si on peut tout à fait réussir de belles images avec un seul flash sans accessoires, on se rend vite compte que la lumière est souvent trop dure (ombres très marquées, fort contraste) En effet, la tête du flash cobra ne mesure que quelques centimètre carré et on sait que plus la taille de la source lumineuse est petite plus la lumière est dure. Vous pouvez le vérifier en comparant une photo prise à midi en plein soleil avec une autre prise au même moment sous les nuages. La surface apparente du soleil est toute petite comparée à celle de la couverture nuageuse.

On peut faire exactement la même chose avec la photographie au flash. Il suffit de faire passer la lumière du flash cobra à travers un diffuseur. Il existe plusieurs types de diffuseurs, comme par exemple, les parapluies translucides et les softbox. Avant de vous présenter prochainement les parapluies, voici un type particulier de softbox, l’octabox ou softbox octogonale.

Pourquoi une softbox?

La softbox possède les mêmes avantages que le parapluie: relativement bon marché (même si le parapluie est encore moins cher), prend peu de place pliée et facile à monter.
Elle présente toutefois un avantage supplémentaire, la lumière est concentrée à sa surface et donc sur le sujet photographié, contrairement au parapluie qui a tendance à “arroser” toute la pièce. Avec ce dernier, dans un environnement confiné et clair, la lumière “perdue” du parapluie se réfléchit contre les murs et le plafond et peut perturber l’éclairage de la scène photographiée.

Octabox Phottix 80cm-4

Pourquoi une softbox octogonale?

Il n’y a pas de grandes différences entre les softbox carrées et les octogonales. Le principal avantage des octogonales est d’avoir un reflet plus joli (en tout cas plus rond) dans les yeux du modèles, comme avec un parapluie. Cette Octabox est d’ailleurs un parapluie, fermé par un tissu synthétique blanc. A l’utilisation, c’est vrai que la forme de cette softbox donne un rendu très sympa dans les yeux des modèles.

Octabox Phottix 80cm-7

Qualité de fabrication et ergonomie

Avant de décrire cette softbox, il faut préciser que Lovinpix m’a fourni un kit complet, c’est à dire qu’en plus de la softbox elle-même, je dispose d’un trépied et d’une rotule.

Le tout est fourni dans un sac de transport avec 2 anses (simple étui en tissu si on ne prend que la softbox), pratique pour aller sur le site de shooting. Le sac est assez grand pour y rajouter un second trépied et quelques accessoires en plus.

Octabox Phottix 80cm-1

Octabox Phottix 80cm-2

Concernant la softbox, la qualité de fabrication est dans la norme “chinoise”. C’est à dire qu’elle est très bien conçue, semble solide et résistante à un usage régulier (peut-être pas professionnel) mais il y a quelques petits défauts qui sont un peu agaçants comme un ajustage un peu limite de la toile qui ferme l’octabox. Ce n’est pas gênant à l’usage mais on imagine que celui (ou celle) qui a cousu le velcro dessus n’était pas très regardant.

Octabox Phottix 80cm-6

Sinon, l’ouverture et le pliage de l’octabox est parfaite, ainsi que la qualité de la fermeture éclair par laquelle passe la tige du trepied, exemplaire.

Octabox Phottix 80cm-5

Concernant le trépied, la qualité est standard, du même ordre que tous les kits “bon marché”. Il fait son travail mais il ne faut pas attendre des miracles si le vent se lève ou après 2000 ouvertures/fermetures. La rotule par contre est juste parfaite. En métal peint, elle est très rigide et surtout dispose de ma fixation préférée pour les flashs: une sorte de petit étau à vis qui maintient le flash sans faillir. Il faut simplement vérifier qu’aucun des contacts du flash ne touche la rotule, mais c’est rarement le cas avec des flashs récents.

Octabox Phottix 80cm-3

Bref, à part le détail de l’ajustage des velcros, cette octabox est un produit de qualité idéal pour un usage, disons, régulier. Je vous ferai un retour après plusieurs mois d’utilisation si je constate quelque chose.

L’ensemble se monte en 2 minutes et est très mobile. Il n’y a qu’un seul défaut, lié à la nature de l’objet: il faut démonter la partie “diffuseur” pour accéder au flash… ce qui arrive parfois si on ne peut pas le piloter à distance.

Octabox Phottix 80cm-9

Dernier accessoire: la grille “nid d’abeille” qui concentre encore un peu plus la lumière en dirigeant la lumière perpendiculairement. Je n’ai pas encore fait d’essai in situ pour vérifier si cette grille fabriquée en tissu-papier (solidité à vérifier également) est efficace ou pas.

Octabox Phottix 80cm-10

Sur le terrain

La présentation de cette softbox étant faite, voyons ce qu’elle donne sur le terrain!

Je l’ai utilisée sur 2 séances Strobist, l’une en intérieur (parking souterrain) et l’autre en plein air mais relativement abrité du vent. Je précise cela à dessein car avec ce matériel, le principal risque c’est la stabilité. Le trépied n’est pas très stable du fait de la taille des pieds, ni très lourd. En plus, la softbox étant relativement grande, elle offre une bonne prise au vent. Dans ce cas, il faudra être attentif à bien le stabiliser en le lestant le plus possible. Pour mon shooting en plein air, j’ai  parfois accroché mon sac photo au trépied pour plus de sécurité. Vous pouvez aussi demander à un assistant de la tenir.

Le gros avantage de cette softbox sur le terrain c’est sa compacité. Avec sa construction en parapluie elle prend peu de place. Et on ne bataille pas avec pour la replier comme c’est souvent le cas avec les softbox à la “2” de Decathlon” qui ne veulent jamais retourner bien sagement dans leur sac! Autre avantage, il n’y a pas de deuxième tissu diffuseur à installer pour éviter les points chauds du fait que la lumière est d’abord réfléchie par le fond du parapluie avant de traverser le tissu diffuseur.

Jennifer et Alexis-21

Concernant la mise en place, comme je le disais plus haut, c’est très rapide. En 3 min c’est monté. Le seul problème avec cette forme de softbox, c’est que l’accès au flash est compliqué une fois la softbox assemblée. Il faut enlever le tissu diffuseur et éventuellement la grille “nid d’abeille” pour modifier un réglage du flash par exemple. Ennuyeux. Avec ma configuration, ce n’est pas du tout un problème. Avec mes déclencheurs radio Yongnuo yn-622C et mes flashs E-TTL je peux modifier le zoom et la puissance des flashs depuis mon boitier. Mais en manuel, c’est un peu fastidieux. Dans ce cas une softbox avec monture arrière sera plus indiquée pour garder un bon accès au réglages du flash. Idem si vous pilotez vos flashs déportés avec le système sans-fil Canon qui suppose un contact “visuel ” entre le boitier et le flash. Et encore, dans ce cas, il se peut que la cellule du flash soit masquée par la softbox elle-même.

A l’usage, c’est un régal. La lumière est douce à souhait et la taille suffisante pour un portrait jusqu’à en dessous de la taille, voir sur pied si on accepte une lumière un peu plus dure (du fait de l’éloignement de la softbox). On prend beaucoup de plaisir à l’utiliser tant le rendu est flatteur pour les modèles. Comme avec toutes les softbox, on perd pas mal de puissance par rapport à un éclairage direct. Il faut le savoir et en tenir compte dans le choix du flash que l’on utilisera avec.

Jennifer et Alexis-37

Il y a juste un aspect qui me dérange. Du fait de la construction, on ne peut pas incliner la softbox… C’est dommage car un éclairage en légère plongée (30 à 45°) donne souvent des résultats plus intéressants que s’il est vertical (meilleure gestion des ombres, reflets dans les yeux). Il y a 2 solutions possibles: trouver un gentil assistant qui tienne le trépied incliné pendant le shooting (et qui fait attention à maintenir la distance flash-sujet constante) soit il faut investir dans un bras girafe qui permettra de la placer dans quasi n’importe quelle position. C’est probablement ce que je vais faire. Avec une softbox à entrée arrière le problème existe aussi mais moins qu’avec ce modèle. En général, on arrive à incliner suffisament le support sur le trépied.

Conclusion:

Au final, cette softbox octogonale est un bon produit, pratique tant au niveau du transport qu’à l’usage. Le petit défaut d’ajustage mon tissu diffuseur ne se retrouve probablement pas sur tous les exemplaires… mais pour le reste, je trouve la finition très bonne pour un produit “chinois”. Ceci dit, la marque Phottix est tout de même assez connue maintenant et la qualité de certains de leur produit est avérée (grips pour reflex par exemple). On n’est donc pas en face d’un produit “noname” sorti de nulle part.

Jennifer et Alexis-41

Au delà de ses qualités intrinsèques, il faut juste savoir que pour plus de polyvalence il faudra peut-être la compléter avec un bras girafe (ou un bon assistant!) et pourquoi pas investir dans des déclencheurs radio, idéalement compatible TTL pour un équipement parfait!

A moins de 90€ chez mon partenaire Lovinpix, ce kit softbox octoganale fait partie de mes accessoirs Strobist préféré. Plus cher qu’un parapluie mais nettement plus précis en termes de gestion de lumière. Pour ceux qui auraient déjà un trépied et une rotule, sachez qu’il est tout à fait possible d’acquérir l’Octabox Phottix, seule, au prix de 54,90€.

Note: cet article-test est écrit en partenariat avec la boutique photo en ligne Lovinpix. Pour autant, ce test a été réalisé en totale objectivité et n’a pas été soumis à relecture avant parution.

Une softbox octogonale parfaite pour démarrer dans le strobisme
17 réponses
  1. SMART
    SMART dit :

    Bonjour
    D’accord avec ce test pour le matériel que j’ai.
    En revanche on eut tout a fait incliner la softbox avec la rotule. Il suffit de rapprocher davantage le flash du fond de la softbox; ce qui permet l’inclinaison.

    SMART

    Répondre
  2. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    Le test qui tombe a pique ! Et très bon test, merci Marc !

    Vu que j’ai le flash et les émetteurs, il ne me manque plus que ce genre d’accessoire. Le dernier WE de juin je vais allé faire des portraits de vignerons (la route du vin 😉 IleDeFrance-Bourgogne-RhôneAples-LanguedocRoussillon) alors je me dis qu’un système d’éclairage comme ça pourrai bien m’aider avec le flash 🙂

    Je vas peut être me laisser tenter.

    Une question par contre, ça donne quoi si on n’utilise pas le tissu diffuseur mais juste la réflexion sur l’alu ?
    Thomas Benezeth Articles récents..[Architecture] La Défense, un terrain de jeu idéal !My Profile

    Répondre
  3. stephane.D
    stephane.D dit :

    Pour le prix c’est vrai que le risque est moindre. Je me suis connecté sur le site et j’ai bien envie de me laisser tenter. Seul hic l’accès au flash comme tu montre mais bon…
    Merci en tout cas car grace à ces essais que tu fais tu m’aiguilles bien dans les choix et c’est très confort.

    Stéphane

    Répondre
  4. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    J’ai tout de même deux questions intéressantes sur la softbox et sur le flash Yongnuo 568EX:

    – la softbox est elle utilisable sans le diffuseur, cad juste avec la réflexion du flash sur le fond de l’octogone, la partie “alu” ?

    – le diffuseur/réflecteur intégré du flash (la petite languette que l’on peut sortir de la tête avec une partie pleine de “pico” qui diffusent la lumière et la languette blanche qui joue le rôle de réflecteur) est il efficace ou est-ce juste un petit gadget marketing ? (autrement dit, tu vois une différence avec/sans ?)

    😉

    Répondre
    • Marc
      Marc dit :

      1. J’imagine que oui mais je n’ai pas fait d’essai
      2. La languette blanche dépanne un peu: ça renvoie un peu de lumière en directe et donne une petite tache blanche dans l’œil de ton modèle quant tu flashe le plafond. Fais un essai et tu verras la différence. On peut aussi mettre sa main à plat à la place du petit réflecteur et dans ce cas la lumière est un peu plus chaude.
      Marc Articles récents..[La critique photo] Petite fleur des champsMy Profile

      Répondre
  5. Johanna
    Johanna dit :

    Merci pour ce beau test produit Marc, grâce à toi j’ai trouvé pile ce que je voulais et dans mes prix ! Commandée et reçue trés rapidement, la qualité me semble plutôt pas mal et j’arrive moi aussi à trèèèès légèrement l’incliner. Je teste tout cela trés vite mais c’est en tout cas prometteur 🙂
    Johanna Articles récents..AccueilMy Profile

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge