[La critique photo] Portrait en studio

Comme tous les vendredis (si j’ai assez de candidats prêts à jouer le jeu), je vous propose une nouvelle photo dans le cadre de [La critique photo]. Après les oiseaux, les sportifs, la photo soumise aujourd’hui est un portrait réalisé en studio.

Comme d’habitude, la photo n’attend que vos critiques, évidemment constructives et respectueuses de l’auteur. L’auteur qui restera anomyme quelques jours afin de ne pas influencer vos avis: imaginez que ce soit Zack Arias qui ait soumis cette photo… Vous oseriez donner votre avis sans vous sentir un peu gêné de critiquer un ponte de la photographie au flash?

20130315-130818.jpg

  1. Titre:Portrait en studio
  2. Date de prise de vue: Janvier 2013
  3. Lieu de prise de vue : non renseigné
  4. Matériel utilisé :Nikon d700 + 70-200 2.8 VRII + matériel d’éclairage
  5. Exifs :ISO 200 1/160s f/8 190mm (exposition manuelle) Flash: 1 SB-900 dans une grande boite à lumière octogonale de 140cm en haut légèrement à droite, un SB-900 dans un parapluie translucide de 90cm en bas légèrement à droite, un mur blanc à gauche en guise de réflecteur, déclenchement CLS via le flash du boitier (qui ne contribue pas du tout à l’éclairage dans ce cas)
  6. Retouche en post-production:Photoshop: couleur/contraste + nettoyage de l’image au niveau de la transition cheveux/arrière plan et des imperfections de la peau. Classique sur un portrait studio.
  7. Votre idée de départ :L’idée était de faire un portrait de type “beauté” intimiste. Cela implique que la lumière soit la moins directionnelle possible (donc sans ombre) pour gommer au maximum les imperfections de la peau. J’utilise normalement un grand réflecteur directement sous le visage pour parvenir à ce résultat mais dans ce cas, les ombres ne me plaisait pas. Je l’ai donc remplacé vite fait bien fait par un deuxième SB-900 dans un parapluie translucide avec un rapport de 1:1 par rapport à la boite à lumière.
  8. Votre propre avis sur votre photo :Je trouve que l’attitude, la position des épaules, la gestion des ombres et l’éclairage de ce portrait sont bien réussis. Mais je suis pointilleux sur mes portraits, et je trouve que les yeux sont un des éléments hyper importants. Particulièrement ce qu’on appelle en bon franglais le “catchlight”. Or ici, on ne voit pratiquement pas la grande boite à lumière se réfléchir dans les yeux du modèle et par contre on remarque très (trop?) bien le parapluie ce qui donne l’impression que le sujet est éclairé par le bas. Normalement, c’est exactement l’inverse: j’essaye toujours de m’arranger pour que le “cachlight” se trouve dans la partie supérieure des yeux car c’est le rendu “naturel”, et que l’on ne voit pas celui du bas. Mais bon, dans la précipitation, j’ai fait cette photo sans vérifier sur l’écran de mon boitier, puis je suis passé à une autre pose….
    Lorsque je regarde cette photo, parfois je trouve que cela lui donne un côté mystérieux, intense, presque menaçant qui n’est pas inintéressant. 5 minutes plus tard, je trouve qu’on ne voit que cet “énorme” parapluie dans le bas des yeux, qui ruine la photo. Bref je ne suis plus du tout critique et je suis impatient d’avoir un avis “frais” sur le sujet. Ici, il s’agissait d’un accident, je compte renouveler l?expérience pour voir ce que cela donne.
  9. Ce que vous auriez pu améliorer: D’autres petites choses me rendent dingue comme par exemple ces petits cheveux qui tombent sur les deux clavicules et que j’aurais dû enlever avant de prendre la photo car ils sont relativement compliqués à gommer en post, à cause des nombreuses transitions ombres/haute lumière sur cette partie
  10. Commentaire du photographe : Non renseigné…

Chers amis visiteurs, à vous de jouer! Que pensez-vous de cette photo? Et si vous aussi, vous souhaitez proposer une image à la critique, contactez-moi via le formulaire de contact!

28 réponses
  1. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    Bien le bonjour !

    C’est très difficile pour moi de critiquer cette photo parce que je ne connais pas du tout la pratique du studio, la gestion de l’éclairage, les flash… tout ce travail monstrueux derrière la photo, je ne le connais pas 🙂

    La prochaine critique photo, je lirai les commentaires de l’auteur après avoir donné mon avis, sinon je trouve que l’on est trop influencé: maintenant les cheveux sur la clavicule me gênent, pareil pour le reflet du parapluie dans les yeux ^^

    Je trouve l’effet intimiste réussi ! J’aime bien l’ambiance générale de la photo, l’attitude de la jeune femme.

    L’ombre créée par le bras sur la poitrine attire aussi mon attention, mais je ne sais pas comment cela aurai pu être évité: recarder ne serai pas génial, peut être apporté plus de lumière ?

    L’effet “craquelé” des lèvres était volontaire ? J’aime bien en tout cas, ça apporte de la texture, et ça contraste bien avec l’aspect “pure” de sa peau.

    Bref, je ne suis pas expert du tout, j’essai de participer 😉
    Thomas Benezeth Articles récents..Technique en test: L’effet Breziner en autoportraitMy Profile

    Répondre
  2. Florian Commaille
    Florian Commaille dit :

    Je trouve la gestion de la lumière très bonne, les ombres sont là où il faut qu’elles soient. Mais j’ai un petit soucis avec le traitement de la peau (ou le maquillage ?). Il y a des zones qui me paraissent assez “bizarres” et qui me dérangent un petit peu. Le contour des yeux et notamment la zone située sous les yeux, sous le trait de crayon noir, que je trouve trop épaisse et mal travaillée (ça me fait penser à des cernes à moitié effacées). Idem pour les zones autour du nez, à proximité des narines. Ou encore le “bord” du visage, sous son oreille droite …

    Pour moi, avec des portraits comme cela, soit il faut un maximum de naturel et donc peu de maquillage, soit il faut au contraire travailler ce “lissage” de la peau sur toutes les zones, même infimes. Vu mes goûts, j’aurai dit moins de maquillage. Elle a de belles lèvres, le maquillage les fige un petit peu, leur donnant moins de “vie” …

    Et le fait d’estomper un peu la présence de ses lèvres renforcerait son regard très présent et très beau … Ouais ! En gardant ce cadrage et en changeant ces petits détails de maquillage, je pense que ça aurait été un magnifique photo, plutôt qu’une belle photo 😉

    Répondre
  3. Critidos
    Critidos dit :

    “Vous oseriez donner votre avis sans vous sentir un peu gêné de critiquer un ponte de la photographie au flash?” -> Oui, même les plus grands se ratent et ont publié/publient des photos critiquables.

    Concernant cette photo, je suis gêné par le cadrage: Les yeux sont au dessus du tiers supérieur (ou alors je mesure mal), et en bas, la coupe est faite sur la poitrine. SUR la poitrine ! Soit on coupe au dessus, soit en dessous. C’est comme avec les articulations, les mains, et les pieds (à partir des tibias).
    Je dois avoir l’air d’un des anciens (mais pourtant si expérimentés) auprès de qui j’ai pris ma pair de leçons de studio, en m’exprimant ainsi, mais les règles de coupe d’un portrait sont précises. Dans le cas actuel, je perçois mal le but de cette coupe puisque c’est par le regard qu’on doit être attiré.

    Le regard justement : Pour le coup, je trouve que ce parapluie renversé ressemble à une fleur dans les yeux du modèle, donc si c’était un coup de chance, c’était selon moi un bon coup de chance.

    Sinon, pour les cheveux à dégager avant la photo: oui. Et même plus: disposés de sorte à occulter les oreilles.

    Suggestion: faire miroir horizontal de cette photo; dès l’entrée dans l’image, on s’arrête sur le regard et pour continuer la lecture sur des cheveux et du fond, c’est illogique (du moins dans les pays dans lesquels ont lit de gauche à droite).

    Le traitement de la peau et des lèvres ne me choque pas. Je trouve même ça très propre.

    À part tout ce que je raconte, basé sur de nombreuses séances d’analyse d’images, j’aurais été bien incapable de faire une telle photo 🙂

    Répondre
  4. Pastelle
    Pastelle dit :

    Bon, je me lance. Grande première.

    Quand je lis les commentaires de l’auteur je vois que j’ai affaire à un “technicien” et je préviens, moi je ne le suis pas du tout, du tout, c’est l’impression d’ensemble qui m’importe, et non le petit détail que seul un pro verra. Mais je suis débutante, donc peut être cet oeil naïf qui peut avoir son importance… D’ailleurs ça tombe bien je ne sais pas non plus qui est Zack Arias, mais je vais chercher tout de suite après. J’apprends doucement…

    D’abord le terme “intimiste” ne me paraît pas convenir, quand j’entends ce mot je pense à de l’ombre, du clair obscur même, et ici il n’y en a pas…

    Pour l’expression, le regard, c’est bien pour moi. La position du corps et le cadrage pourquoi pas, encore que si la modèle avait été plus droite ça aurait évité ce déséquilibre entre les deux seins, qui même coupés, se voit, l’un très rond et l’autre “plat” (D’autant que la couleur tourne légèrement au vert en bas à gauche et aussi à l’extrême droite, mais c’est peut être mon écran mal réglé)…

    Surtout ce qui ne gêne ici et qui me saute aux yeux d’emblée c’est le traitement de la peau. Ce n’est plus une femme mais un mannequin de vitrine. “Gommer les imperfections de la peau”, soit. Mais est ce que les pores de la peau sont une imperfection ? Est ce que les cernes “normaux” sont une imperfection ? Est ce que les bordures plus sombres autour du nez sont une imperfection ? Ca se discute, mais en tant que femme, ça me dérange un peu…

    Au niveau des yeux, le détail qui m’ennuie ce n’est pas la position du catchlight mais le fait qu’à droite l’iris touche le bord de la paupière, et à gauche non. Ca fait bizarre.

    Pour le maquillage, pas fan non plus du rouge à lèvres qui déborde, mais ça c’est personnel, un truc de nana. 🙂

    Et ce qui me fait sourire c’est que ce petit détail qui “rend dingue” l’auteur, la mèche qui déborde, c’est peut être ce qui me plaît le plus dans l’image, la petite touche “imparfaite” qui la rend vivante…

    Bref j’adorerais voir cette photo brute de capteur, pour mon expérience personnelle…

    Et quand même, c’est joli hein ! 😉
    Pastelle Articles récents..Violaine, voile et lumière bleueMy Profile

    Répondre
  5. Cyril
    Cyril dit :

    Pour ma part, je ne vais pas entrer en matière concernant le maniement de la photographie en studio, car moi non plus je n’y connais pas grand chose, faisant plutôt de la photo de paysage, hum…

    On voit que l’auteur connaît très bien la gestion de la lumière et qu’il trouve des solutions quant à la mise en place de chaque éléments. Le cadrage est discutable, tout comme Critidos je trouve moi aussi dommage le fait que la poitrine soit “coupée”. Ha oui, les 2-3 cheveux qui se voient sur les clavicules, pour moi, cela ne me dérange pas hein, même si, en effet, de les enlever donnerait ce côté bien propre, bien maîtrisé jusqu’au bout.

    Le maquillage donne très bien je trouve. La demoiselle a de la présence dans l’image, le contraste est très bon entre la couleur de ses cheveux et l’ensemble des tons sur la peau, cela donne un bel équilibre avec cette pointe de rouge affiché en bas de l’image. Il y a tout de même le regard qui me dérange un peu. Les yeux font vraiment “billes”, mais je pense bien qu’il est très difficile de maîtriser çà avec un tel éclairage sans avoir de reflets perturbateurs dans les yeux. Ce qui est un peu dommage dans un portrait car tout se passe dans le regard du sujet.

    Je souligne également une belle post-prod dans le choix de la saturation des tons qui adoucit l’ensemble.

    Franchement, je trouve cette compo très belle, un grand bravo à son auteur, même si l’oeil averti des pros du portrait trouveront encore moults détails. 😉

    Cyril
    Cyril Articles récents..Nouveau design, nouveau styleMy Profile

    Répondre
  6. ArsReflex
    ArsReflex dit :

    La présentation de la photo par son auteur démontre bien sa maîtrise du sujet, notamment dans la gestion des éclairages et jusque dans les détails en cherchant à voir les modeleurs se réfléchir dans les yeux.

    Alors forcement les remarques porteront davantage sur des détails qui au final n’enlèvent pas grand chose à la réussite de la photo.

    A la liste des quelques points qui auraient pu être améliorés, le lissage de la peau semble avoir perdu beaucoup (trop ?) de sa matière et les yeux sont d’une part relativement sombres et d’autre part non alignés. Vu le travail sur les yeux (suppression des vaisseaux, renforcement du contour de l’iris apparemment…) peut-être ont-ils déjà fait l’objet d’un éclaircissement ?! Celui à gauche parait légèrement plus haut, ils auraient mérités d’être positionnés à l’identique. Scott Kelby, dans son livre sur la retouche de portrait, s’attarde particulièrement bien sur cet exemple et j’y suis maintenant plus sensible…

    Sinon, au delà de la profondeur de champs qui est superbement bien maîtrisée, je trouve le travail en post-traitement très bien exécuté (aucun cheveux rebelle ni élément parasite gênant la lecture de l’image).

    Bref, un portrait réussi d’un modèle tout aussi agréable à regarder, félicitations au photographe derrière l’objectif !

    Répondre
  7. gitany jean-pierre
    gitany jean-pierre dit :

    Je n’ai jamais fait de photo en studio, mais on n’a pas besoin d’être un technicien de l’art pour émettre un point de vue sur une oeuvre, qu’elle soit culinaire, littéraire ou photographique.

    Bonne maitrise de l’éclairage bien que le visage soit un peu trop “écrasé ” à mon gout. Le cadrage également trouble le regard qui est attiré par la poitrine. On est entre la photo sexy et le portrait. En supprimant le bas jusqu’à la boucle du soutien, cela donnerait plus de force au magnifique regard noir du modèle( bien qu’il soit un peu perturbé par le reflet du parapluie).OK Critidos.
    La critique est facile et l’art est difficile, belle photo, j’aimerais pouvoir en faire autant.

    Merci à Marc d’avoir mis en place cet exercice collectif d’apprentissage de lecture photographique.

    Répondre
  8. Pierre
    Pierre dit :

    Mon avis d’ensemble sur cette photo est d’abord qu’elle est très agréable à regarder. Le parapluie dans le bas de yeux ne me dérange pas, et les cheveux sur la clavicule non plus. Au contraire, je pense qu’ils ajoutent du charme et de l’humain au portrait. La seule petite chose qui me gène, c’est le vignettage vert, qui, s’il ne pose aucun problème dans la partie supérieure de la photo, coincide avec la poitrine du sujet dans la partie basse, ce qui lui donne un aspect un peu tuméfié.
    Pierre Articles récents..EGGS-XERCISESMy Profile

    Répondre
  9. Marc Charbonnier
    Marc Charbonnier dit :

    Je ne vais pas répondre à tout le monde! J’espère que l’auteur passera le faire lui-même ce sera plus pertinent 😉
    En tout cas, merci à tous d’avoir pris le temps de donner votre avis!

    On voit bien que dans ce type d’image “les goûts et les couleurs” ont leur importance, notamment sur la partie post-traitement… C’est vrai que la peau est très lissée mais ça ne me choque pas pour ce type de photos, orientée “mode”. Pour moi aussi, la bouche est un peu trop “craquelée” à mon goût… mais les petits cheveux ne me gêne pas tant que ça par contre… Cela vient contrebalancer la perfection de la peau…

    Je suis plus gêné par le vignettage qui tire sur le vert. S’il est parfait pour le haut de la photo, il se marie moins bien avec le couleur de la peau en bas de la photo.

    La composition me plait comme ça, même si le modèle est coupé au niveau de la poitrine. Le regard est suffisamment fort pour qu’il soit le centre d’intérêt de cette image.

    Quant au reflet du parapluie, je n’y aurai sans doute pas fait attention si l’auteur n’en n’avait pas parlé… ça ne me choque pas… mais ça donne une intensité particulière au regard… difficile à définir…

    Malgré toutes ces petites remarques, cela reste une image remarquable qui montre la maitrise des éclairages. Peut-être que l’auteur pourrait effectivement tenter de faire un autre essai avec le parapluie placé de la même façon 😉 Il faut creuser l’idée!

    Répondre
  10. Pastelle
    Pastelle dit :

    Ha ha la preuve que je suis débutante, je ne sais même pas reconnaître un vignettage quand j’en vois un ! J’ai juste vu “du vert en bas”, et encore, j’ai soupçonné mon écran ! 😀
    Pastelle Articles récents..Petite pauseMy Profile

    Répondre
  11. Pastelle
    Pastelle dit :

    Tiens, ça pourrait faire un sujet d’article. 🙂
    A partir de quand considérer qu’on n’est plus un débutant ?
    Je me suis inscrite sur un forum photo en avril 2009 pour des conseils d’achats, je ne savais même pas la différence entre un compact et un reflex… J’ai d’ailleurs commencé par acheter un compact ! Et frustrée devant ses limitations j’ai acheté mon premier reflex en juillet 2009. J’ai fait des progrès certes, mais il y a tant de choses que je ne maîtrise pas encore ou que je ne sais pas faire, que je me considère toujours comme débutante. Mais c’est vrai, je suis moins débutante que d’autres. Bon, disons que je suis intermédiaire. 😉
    Pastelle Articles récents..Petite pauseMy Profile

    Répondre
  12. NonJeNeSuisPasZack
    NonJeNeSuisPasZack dit :

    Tant de remarques pertinentes, c’est très intéressant tout cela… Merci! Du coup, je vais essayer de vous donner plus de détails en fonction de vos commentaires:

    Pour le traitement de la peau, je comprends le point de vue, mais c’était un shooting “beauté”, donc peau “parfaite” obligatoire et éclairage sans ombre! C’est le but de la photo ! Attention, parfaite ne veut pas dire complètement lissée et sans aucun détail (pores, cernes, etc…). Je me suis limité à atténuer les ombres formées par les cernes/pores de la peau, sans les supprimer. La résolution web est un peu limitée pour s’en rendre compte, mais chaque pore et chaque ride est parfaitement visible à 100%. Ne pas sous-estimer l’éclairage en clamshell qui beaucoup pour gommer les imperfections et qui fait une grosse partie du boulot dans ce cas aide (encore plus que le maquillage). Si mon éclairage est de type Rembrand, le traitement de la peau n’est pas du tout le même…

    Pour le déséquilibre des épaules, c’est une question de goût je crois. Perso c’est ce qui me plait dans la photo cela donne un certain mouvement et du naturel. J’en ai d’autres avec les épaules droites et je trouve la pause trop figée et ennuyeuse à regarder… Pareil pour le cadrage, il me plait beaucoup comme cela et il apporte la tension que je souhaitais. Je suis bien conscient que les yeux sont légèrement plus hauts que le tiers : c’est pratiquement toujours le cas dans mes portraits car c’est comme cela que j’aime les regarder.

    C’est très intéressant cette histoire de règle des tiers, et je vais m’y attarder un peu car c’est un point sur lequel j’ai beaucoup réfléchit dans le passé (désolé pour ce chapitre technique qui risque d’en faire fuir plus d’un). En argentique, on faisait moins attention à tout cela car on n’avait pas les outils pour mesurer. La règle existait bien sûr, mais si mes souvenirs sont bons, c’était plus au feeling qu’aujourd’hui. En numérique c’est devenu très (trop ?) facile à vérifier et par la même occasion c’est devenu une obsession, un dogme, pour beaucoup de photographes. Une chose est sûre, moi je ne l’aime pas cette ligne des tiers et préfère placer mes points importants légèrement plus proche du bord. Je m’en suis donc rendu compte il y a une dizaine d’année, justement lorsque je suis passé au réflex numérique. J’ai réalisé que je cadrais toujours à côté. Au début, la règle étant la règle, je me suis forcé à me corriger. Puis je me suis rendu compte que je n’aimais plus mes images, ou plus précisément qu’elles ne me ressemblaient plus… J’ai donc étudié le sujet plus en profondeur, et j’ai décidé que je continuerais à cadrer à côté comme avant, en toute connaissance de cause : il faut savoir que la règle tiers est en fait une approximation à la grosse louche de ce qu’on appelle la “proportion dorée” ou la “spirale dorée” bien connue des architectes depuis l’antiquité, et dérivé du fameux nombre d’or. En fait dans un rectangle dit « doré », la ligne devrait se placer à 38% et non 33% (donc pas exactement à un tiers). De plus, le format 24×36 (considéré à l’origine comme un format « cheap » et comme un mauvais compromis, imposé par Leica dans les années 20 à cause de son faible prix car il correspondait simplement au double du format 35mm déjà présent en énorme quantité dans le cinéma) ne représente en rien un rectangle dorée (il faudrait pour cela que ce soit du 24×38.8). Le format 24×36 n’étant pas parfaitement harmonieux et la proportion dorée n’étant pas exactement d’un tiers, on peut donc, à mon avis, se permettre une certaine marge de tolérance dans l’application de cette règle en 24×36, puisque il s’agit d’une double approximation. J’ai décidé de vérifier sur certaines des photos les plus connues, et je me suis rendu compte que même le baiser de l’hôtel de ville est mal cadré si on ne regarde que la technique! Si si, ne dites pas le contraire, je sais que minimum la moitié d’entre vous viens de vérifier la phrase précédent e sur google;-) Bref,j’ai donc laissé tomber et je suis revenu au cadrage avec lequel je me sentais à l’aise! Je me suis dit qu’au final, tout cela n’est qu’une affaire de gout. J’aime les règles pour apprendre la technique, mais j’aime aussi l’idée de contourner les règles en connaissance de cause si je comprends leurs origines. Vu que, pour cette règle en particulier, je la contourne systématiquement et de la même manière, j’ai même le sentiment que cela fait partie de ma nature, de ma signature visuelle en tant que photographe. L’identité visuelle du photographe, c’est la personnalité qui prend le dessus sur une technique bien maitrisée il me semble. Cela fait partie du prix à payer….

    Bon… je me rends compte que je me justifie beaucoup depuis le début !!! Je ne voudrais pas qu’il y ait de malentendu… Je ne suis pas du tout en train de mettre en doute la pertinence de vos critiques, loin de là !!!! Elles sont tout à fait fondées et je vous remercie d’avoir pris le temps de les écrire. Donc, effectivement, tout à fait d’accord avec Critidos: certaines règles sont strictes et ce pour de bonnes raisons. Par exemple, cette photo serait disqualifiée en tant que couverture, pour la bonne et simple raison que le cadrage est trop serré, qu’il n’y a pas assez d’espace pour ajouter un titre de magazine en haut et du texte sur le côté. Sauf que là aussi, pas de bol, c’est comme cela que je l’aime… Bon si nécessaire, je me force à cadrer large pour laisser de la marge de manœuvre à l’éditeur. Sinon, comme c’est le cas de ce type de shooting, je cadre comme j’en ai envie (c’est à dire souvent trop serré) puisque c’est comme cela que je l’aime. D’ailleurs pour info c’est exactement le cadrage de la prise de vue, la photo n’est pas du tout recadrée en post…

    Pour l’iris qui touche ou non la paupière, je dis chapeau! C’est un truc en plus à rajouter dans ma checkliste lorsque je trie mes photos! Cela ne me dérange pas vraiment mais à l’avenir, si je dois choisir entre deux photos semblables, c’est quelque chose que je vérifierai. J’ai eu un doute à la lecture du commentaire de ArsReflex sur le positionnement de l’œil gauche plus haut que le droit car je ne l’avais pas vu. Du coup j’ai vérifié avec la grille dans lightroom, cela ne tient qu’à un fil mais les deux pupilles ne sont effectivement pas exactement sur une même ligne horizontale, bien vu !
    Sinon, aucun gommage des vaisseaux ni renforcement du contour de l’iris. En fait, j’ai arrêté la post sur cette photo avant de m’attaquer aux “finitions” car le parapluie dans l’œil me posait un problème. Par contre, les cheveux rebels » ont bien été détourés.

    En ce qui concerne la couleur qui tourne au vert, tout à fait d’accord, j’ai rajouté, pour je ne sais quelle raison ( ?!??!), du vignetage automatique, tout moche, qui fonctionne bien en haut de la photo mais pas du tout en bas. C’était effectivement une erreur. Il aurait été plus judicieux de le “peindre” à la main en haut uniquement. … L’effet craquelé des lèvres par contre est tout à fait volontaire. Je rajoute très souvent du “croustillant” sur les lèvres. J’aime bien…

    Sinon, c’est chouette d’avoir l’avis d’une nana. Cela fait longtemps que je m’impose de montrer mes photos au plus grand nombre de filles possible avant de sortir la photo de mon disque dur. Elles voient toujours tout un tas de petits trucs que nous les mecs, on ne remarque même pas et qui sont pourtant hyper importants à leurs yeux. Même avec l’expérience, je n’arrive toujours pas à anticiper leurs réactions, c’est comme ça, je laisse tomber ! C’est plus simple de directement demander leur avis ! A l’avenir, je penserai peut-être à aller encore plus loin: montrer mes images à des filles qui sont aussi des photographes! Par exemple, l’histoire du rouge à lèvre m’a scotché… Une fois de plus… bien vu! En fait, je savais très bien que ce n’était pas du maquillage qui débordais mais plutôt un problème de post-traitement mal torché. Mais le fait que Pastelle l’interprète comme cela prouve que si moi je ne fais pas mon taf correctement, c’est le boulot de l’équipe que je ruine. Ça laisse à réfléchir parce qu’ici c’est de ma faute et pas celle de la maquilleuse ! Moche !

    Et pour finir, en ce qui concerne mon doute d’origine c’est à dire le reflet du parapluie dans les yeux, peut-être que je me suis fait un film pour rien. Cela ne semble pas trop choquer finalement… je vais peut-être retenter le coup prochainement, mais forcément dans le cadre d’un portrait « beauté », plutôt quelque chose de plus travaillé comme un projet composite par exemple.

    En tout cas merci à tous d’avoir pris le temps d’écrire tous ces commentaires et merci à Marc pour cette nouvelle rubrique qui permet de juger « à l’aveugle » et de manière constructive! J’apprécie qu’on réagisse sur une seule photo, sans aucun background, sans avoir consulté la totalité du portefeuille de l’auteur ni même savoir de qui il s’agit. C’est très différent du « waw, super ta photo » de la part d’un proche ! Je vous conseille à tous de plonger sur cette occasion rare qui nous est offerte à nous photographes d’entendre ce genre de réactions. La critique est parfois difficile à encaisser mais au final, elle nous permet aussi de réfléchir à notre travail et de choper quelques idées intéressantes au passage pour encore et toujours progresser…

    Répondre
    • Critidos
      Critidos dit :

      Comme dit, j’ai basé ma critique sur ce que j’ai appris en analyse de photo de concours.

      En tout cas, merci pour ta réponse intéressante.

      Ça me plait de lire que tu as su développer ton propre style et que tu fais des photos qui TE plaisent, en toute connaissance de la théorie.
      Beaucoup (trop) de gens font des photos en se disant “il n’y a pas de règles” et deviennent imbus d’eux-même, en estimant que leur style est l’application d’un preset en post-prod.

      Merci également pour le paragraphe “historique de la photo” 🙂

      Répondre
      • NonJeNeSuisPasZack
        NonJeNeSuisPasZack dit :

        Merci à toi Critidos, tu as réussi à me mettre un gros doute sur le bas de mon cadrage! 😉
        Ce qui me plait dans l’original, ce sont les deux diagonales: la première de l’œil gauche (sur la photo) vers la poitrine et la deuxième formée par les épaules avec de la place sur la droite pour faire un point de fuite plus libre.
        Mais du coup, vu que tu n’étais pas le seul à le penser, j’ai tout de même fait quelques essais ce matin et je me suis rendu compte que cette photo serait aussi une bonne candidate pour un format carré, en coupant un peu en haut et beaucoup en bas, disons juste au dessus de la ligne qui sépare le bras du reste du corps … En plus ça permet de supprimer le vilain vignetage du bas. D’une pierre deux coups! C’est dingue pourtant j’aime beaucoup le format carré en portrait mais je n’y pense pas assez souvent. T’en penses quoi?

        Répondre
  13. Darth
    Darth dit :

    J’ai mis un long moment avant de commenter cette photo.

    En effet, je l’ai découverte en premier lieu sur l’écran de mon MacBook Pro, dans une pièce mal éclairée, j’avais un peu de peine à me faire une vraie idée.

    J’ai donc décidé d’y jeter un œil depuis mon poste de travail principal, là où j’ai un écran calibré et assez grand pour voir l’image dans les meilleures conditions.

    Avant d’aller plus loin, je tiens vraiment à préciser qu’il n’y a aucune méchanceté dans les propos qui vont suivre, que je donne mon avis en toute objectivité et que cette critique est à prendre avec le sourire, car elle est donnée en toute sympathie et sans arrière pensé!

    Une chose est sûre, le photographe mystère semble très bien gérer sa lumière. Si comme il l’indique le “catchlight” n’est pas parfait, moi je l’aime bien.

    Le modèle à un regard très intense et une bonne expression.

    Par contre, après ça, tout se complique un peu!

    http://blog.darth.ch/wp-content/uploads/2013/03/20130315-130818-2.jpg

    La composition:

    Si on regarde les repères de composition (en bleu sur l’image ci-dessus), on se rend compte que l’auteur à voulu “décaler” le cadrage pour mettre l’œil droit du modèle sur le point de force.

    Cela va impliquer pas mal de petits problèmes qui vont être accentués par la posture de la charmante jeune fille.

    Si on regarde en vert les lignes de force, on se rend compte que les épaules font partir la dynamique de l’image sur le côté gauche de l’image. Le fait que l’auteur a déjà cadré en plaçant sur la fille sur ce même côté gauche donne un déséquilibre sur la partie droite qui au final se trouve plutôt vide et sans intérêt.

    L’autre problème d’avoir cadré ainsi, c’est que du coup, notre cher modèle ce trouve scalpé. Alors, je n’ai rien contre le fait de scalper un modèle, mais soit on le fait franchement, soit on ne le fait pas.

    Ici, on se retrouve entre les deux, et encore une fois, ça “casse” l’harmonie de ce portrait.

    Et même chose pour le bas de l’image. Ici, encore une fois, il fallait prendre le parti de soit laisser le décolleté en cadran plus bas, soit ne pas le cadrer, mais ce demi-cadrage perturbe l’harmonie de l’image.

    Mais je pense que le gros problème de la photo ne vient pas tant du cadrage, mais bien de la post-prod!

    Post-production:

    Ici, il y a plusieurs choses qui m’ont “piqué” un peu les yeux ^^

    La première chose, c’est que le travail sur la peau est beaucoup, beaucoup trop fort! La pauvre fille est si lissée qu’elle en a perdu son philtrum … et ce n’est pas les seules “marques” d’expression qui sont passées à la trappe.

    Il y a des techniques très efficaces pour obtenir une peau nickel sans pour autant aller dans la caricature des poupées de cire.

    Le deuxième problème, c’est la gestion des ombres. Comme on peut le voir avec la partie entourée en rouge les ombres sont trop désaturées, et manquent cruellement de naturel.

    Si la lumière est plutôt bien gérée sur le visage, les autres parties souffrent de problème avec les hautes et basses lumières limites délavées.

    La couleur générale de l’image est perturbante…

    Ceci est un avis tout à fait subjectif, car les gouts et les couleurs sont bien différents entre chaque personne. Mais je dirais qu’en règle général, le vert n’est pas la couleur la plus adaptée pour faire ressortir la “bonne santé” de la personne prise en photo.

    En portrait, on va privilégier les tons bleus pour les ambiances froides, les tons jaunes pour les ambiances chaudes, et les tons magenta pour quelque chose de plus “glamour”, on évite le vert qui reste synonyme de “malaise” dans inconscient collectif. Le vert est souvent utilisé pour donner une ambiance glauque à une image.

    Et pour finir, comme le soulignait Marc, le vignetage est un peu trop poussé, cela devrait être géré avec plus de douceur.

    Ma vision des choses:

    En toute franchise, j’aime beaucoup ton portrait, et je pense que le gros problème vient de ton envie de respecter la règle des 1/3, qui d’ailleurs ne s’appliquer pas de la même façon en portrait ! Et ton post-traitement trop poussé.

    Cette photo a BEAUCOUP de potentiel.

    Entre le regard hyper intense de ton modèle, sa très jolie expression, et ton catchlight que je trouve très original, il y avait de quoi faire!!!

    Je me suis donc permis de reprendre ton image pour en faire une correction selon ma vision des choses (si cela te gêne, indique-le, Marc retira l’image immédiatement).

    J’ai commencé par un recadrage plus harmonieux, qui au final met en avant la chose la plus importante de la photo, le regard du modèle.

    J’ai ensuite recréé le philtrum de la charmante dame pour lui donner une allure plus “humaine”.

    J’ai corrigé la colorimétrie des ombres et j’en ai profité pour virer la mèche qui te déplaisait tant.

    J’ai faire une correction globale de la couleur (en essayant de resté dans les tons bleu vert, mais moins vert pour donner plus de pêche à la jeune fille) et quelques corrections lumière, j’ai au final un peu accentué le “catchlight”, fait une mise en avant sur le regarde grâce à un recentrage de la lumière.

    Voilà le résultat, en espérant que ça te plaise!

    http://blog.darth.ch/wp-content/uploads/2013/03/20130315-130818.jpg
    Darth Articles récents..Mais Qu’est-ce [mars]My Profile

    Répondre
    • AlaCarteStudio
      AlaCarteStudio dit :

      Je sors de l’anonymat pour pouvoir poster des liens vers mon site !!!

      Pour le philtrum, je n’avais pas remarqué… du coup j’ai été revoir l’original et en fait, je ne l’ai pas gommé, puisqu’elle n’en a pas du tout!?!?!

      La seule photo que j’ai trouvé de la série ou on le voit un peu c’est celle-ci:

      http://www.alacartestudio.com/wp-content/uploads/2013/03/crop100pc2.jpg

      Sinon le pots-traitement appliqué n’est pas trop fort il me semble. Il y a bien une foule de détails dans la texture de la peau: voici un crop 100% sur le visage

      http://www.alacartestudio.com/wp-content/uploads/2013/03/crop100pc.jpg

      S’il y a bien quelque chose que je DÉTESTE aussi c’est l’effet poupée de cire et je ne pense pas que ce soit le cas ici. Je ai une technique de retouche qui me permet de ne jamais devoir lisser la peau, j”y supprime les micro-ombres formées par les rides et par les pores c’est tout. C’est la vrai texture de sa peau naturelle…

      La plupart de photographes de beauté usent et abuses de la technique genre http://timothy-hogan.com/ (sur son site dans ->still->beauty , la sixième image juste avant celle des lèvres est un exemple parfait) et qui consiste à flouter complètement la peau, puis à ré-appliquer de la texture en jouant avec une combinaison de filtre passe-haut et de rajout de grain artificiel généré par photoshop.

      Perso je n’aime pas plus que l’effet poupée de cire car cela ressemble plus à du CGI qu’à une vrai personne. Même si l’image est pleine de texture, personne n’a une peau comme cela et ce n’est pas du tout crédible…

      Évidemment, je supprimes tout de même les rougeurs et les petits boutons qui étaient là le jour J, car ils ne la caractérisent pas. Je veux dire par là qu’ils auraient été à un autre endroit si j’avais fait la photo une semaine plus tard…

      Pour le cadrage, je suis bien conscient de ne pas être tout à fait orthodoxe (voir plus haut) et tu as raison sur le scalp qui donne un petit effet conehead (souvenirs!!!)… Ceci dit, ton cadrage est un peu trop académique pour moi en fait 😉 En dehors du petit coin vert en haut à gauche qui me perturbe, c’est un peu plat, j’ai un peu l’impression d’étouffer et de manquer d’air. Il fonctionnerait mieux avec les épaules complètement horizontales peut être. Ici on ne comprends plus bien ce qui se passe avec ses épaules obliques. Mais c’est une question de point de vue bien sûr. Le côté super gros plan me rappelle un peu les couvertures de PHOTO ceci dit ! 😉

      En ce qui concerne la couleur, figure-toi que tu ne crois si bien dire!!! Tout le reste de la série est en couleurs froide. Et puis, pour cette photo (et une autre assez semblable), j’ai voulu tester le vert suite à un article lu sur photoind ou la photo me plaisait:

      http://photoind.com/?mod=content&id=1

      Bon ce n’était pas prévu au shooting comme dans l’article donc je l’ai fait à ma sauce, en partant sur l’idée du drapeau bolivien pour tenter de donner à la photo un petit côté latino, exotique, euuhh comment dire, un côté caliente quoi!!! Le rouge, une dominante plutôt jaune sur la peau et vert pour le fond! Ça me semblait pas mal!

      Mais je suis et je reste plutôt un “cold shooter”! Généralement c’est froid et ça tire sur le bleu. Je me soigne, je fais de plus en plus de tons d’automne aussi, assez dé-saturés. Par contre j’aime pas le rouge-violet-orangé pour le portrait, genre Kodachrome. Donc, au risque de décevoir, tes couleurs manquent un peu du côté latino que je voulais placer dans l’image et qui fonctionnait bien avec le modèle… Et puis j’aimais trop bien les yeux un peu plus noirs et profonds d’avant. Là c’est trop gris, genre elle a abusé de la coke avant de venir…

      Arrghhhh, décidément, sorry, je ne sais plus où me mettre!!!! Mais pour le vignetage, oui, oui, c’est une grosse bourde en effet!

      Au final, j’ai un peu re-bossé dessus ce soir à ma sauce et en piochant des idées dans les commentaires de tout le monde (lèvres, oreilles, cheveux, yeux, scalp). Soyons fous, j’ai même tenté un cadrage carré (vu que l’original ne plaisait à personne!!!)… Pour moi ça marche aussi ! Bon, c’est pas parfait, mais j’avais pas trop le temps….

      Voilà ce que cela donne:
      http://www.alacartestudio.com/wp-content/uploads/2013/03/retouches_du_soir.jpg
      AlaCarteStudio Articles récents..Secrets d’éclairageMy Profile

      Répondre
  14. Seb F.
    Seb F. dit :

    J’arrive après la guerre (bon je reviens de vacances aussi) et du coup je suis complétement pollué par tous les commentaires que j’ai lu.
    Je ne vais donc pas faire de “critique” de la photo ; d’autant que contrairement à Critidos, je n’ai pas eu la chance d’avoir été “éduqué” à l’analyse photo et la critique d’images.
    Par contre :
    0 – c’est fou comme plein de détails qui ne m’avaient pas sauté aux yeux en regardant une première fois la photo deviennent “énormes” une fois que quelqu’un en parle une fois –> Ca va me pousser à m’essayer à cet exercice, car c’est super instructif d’avoir un feedback aussi complet et diversifié sur son travail.
    1 – chapeau à “alcartestudio” pour son ouverture à la critique, ses réactions argumentées, et surtout super claires pour quelqu’un comme moi qui ne pratique pas DU TOUT ce genre de photos
    2 – j’ADORE la version modifiée (et carrée) présentée à la fin et se basant sur les différentes remarques (encore une nouvelle preuve de son ouverture d’esprit !)
    3 – Félicitations à Marc pour cette nouvelle rubrique super instructive (et pas que pour le photographe qui présente son travail d’ailleurs)
    4 – Longue vie à la critique photo sur marc-charbonnier.com
    5 – hop, lien pour le cerveau

    😉
    Seb F. Articles récents..3 [+1] pistes à creuser pour oser expérimenter en photographieMy Profile

    Répondre
  15. Marc Charbonnier
    Marc Charbonnier dit :

    Merci Seb pour ton passage ici! Effectivement, je suis très agréablement surpris par la capacité des photographes qui ont osé proposer une image à se confronter à la critique. Rien que cette qualité fait d’eux de bons photographes à mon sens 😉 Se remettre en question et accepter le regard de l’autre, humblement: c’est le meilleur point de départ pour progresser!

    C’est étonnant d’ailleurs: la plupart des photos que j’ai reçues viennent de photographe confirmés, voire pro mais qui se questionnent encore et toujours sur ce qu’ils font! bravo à tous!

    Bravo aussi à tous ceux qui commente, toujours de manière constructive! Je n’ai jamais eu à faire la police 😉

    Et bien entendu, tu es toujours le bienvenu pour une petite critique photo!
    Marc Charbonnier Articles récents..Un Canon EOS 7D Mark II dans 2 jours… ou pas!My Profile

    Répondre
  16. Pastelle
    Pastelle dit :

    Merci Alacartestudio d’avoir soumis cette photo, et à Marc de proposer cette rubrique. Effectivement j’aurais sans doute hésité à dire quelque chose après avoir vu l’ensemble des photos sur le site. 😉

    Je suis persuadée que la critique fait avancer aussi celui qui la fait, tout ça ce sont des choses auxquelles je ferai attention la prochaine fois, remarques des autres comprises.

    Merci aussi pour le crop, c’est hallucinant mais cette fille n’a pas de cernes. Ou alors c’est la maquilleuse qui est super douée. 😉

    Au final j’aime beaucoup la version carrée.
    Pastelle Articles récents..Petite pauseMy Profile

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Comme tous les vendredis (si j’ai assez de candidats prêts à jouer le jeu), je vous propose une nouvelle photo dans le cadre de [La critique photo]. Après les oiseaux, les sportifs, la photo soumise aujourd’hui est un portrait réalisé en studio.  […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge