Un photographe à la une: Loïc Tripier

J’ai au moins 6 points communs avec Loïc Tripier:

  1. J’aime la photographie
  2. Je suis travailleur social
  3. Je suis fasciné par les orages
  4. Je suis convaincu que le blog est le meilleur outil de partage pour les photographes
  5. J’utilise un reflex canon
  6. J’ai la trentaine

6 raisons qui font que je porte une attention particulière à ce photographe toulousain. En plus, il pratique une discipline que j’ai un peu laissé de côté faute de temps. Alors, c’est toujours avec un grand plaisir que je suis régulièrement son blog ou ses interventions sur Twitter. Loïc est un passionné de photo et il a l’art de partager avec sincérité ses photos et  ses découvertes avec le plus grand nombre!

Allez, je vous laisse en compagnie de l’artiste!

IMG_3627_ autoportrait-LOIC-TRIPIER

Qui es-tu? En dehors du photographe que nous découvrons aujourd’hui 😉

30 ans, toulousain, animateur socio-culturel lors de Séjours Vacances (les colos) et classes de découvertes. Je travaille essentiellement dans les Pyrénées pour une grosse collectivité. J’ai 2 frangins qui sont régulièrement mes assistants. Je pratique la photographie de reportage à mon petit niveau.

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé la photo ?

J’ai toujours eu du matériel photo à la maison. A l’époque, c’était un compact argentique, puis ce fut une succession d’appareils jetables (J’ai des cartons entiers de photos en 10×15), et un jour un appareil numérique est arrivé à la maison. Etant depuis tout gosse un peu geek, passionné par tout ce qui est nouveau, j’ai rapidement apprivoisé ce bridge qui ne dépassait pas le mégapixel qui était lent, très lent et “bruitait” dès 400Iso. Je l’ai utilisé pour photographier du rugby à l’époque où on pouvait circuler librement aux abords des terrains des grandes équipes, et les copains en soirée bien avant que Facebook n’arrive. Hélas il ne me reste que peu de photos de cette époque. Je n’étais pas aussi vigilant sur les sauvegardes que maintenant. Il me reste quelques tirages papier, mais ils sont vraiment pourris, les imprimantes n’étaient pas très performantes.

Pendant quelques années, j’avais mis de côté ce loisir pour faire d’autres choses. Mais pendant un séjour vacances durant lequel j’avais beaucoup de temps libre, j’ai pris le parti de réaliser des photos avec le compact numérique de la colo. Ce sont des photos qui ont fait l’unanimité auprès de tous les participants du séjours et des parents, la passion était en train de renaître.
A mon retour, je me suis mis en quête d’un bon boitier, le monde du « reflex» m’attirait. J’ai donc cherché celui qui correspondait à mes attentes et je m’arrêtais sur celui qui allait m’accompagner de nombreuses années. Je mis 3 mois avant de commander mon Canon 350D dont je connaissais la notice par cœur, notice que je n’ai vraiment comprise lorsque j’ai eu l’appareil entre les mains.

Toulouse Plage, la grande roue

Qu’est ce qui te procure le plus de plaisir dans la photographie ?

Quand je prends l’appareil je m’évade. J’aime surtout partager mes découvertes quelque soit le sujet( personnes, lieux ou situations). C’est cette idée de partage et de découverte qui m’anime.
La photo est un bon moyen pour faire des rencontres et tisser des liens dans la vie réelle ou avoir de nombreux contacts, parfois lointains via internet. Mais hélas le monde qui nous entoure est peuplé de gens qui préfèrent la facilité, certains sont juste limités intellectuellement (à Toulouse on dit C.O.N.S ) et d’autres méchants. Ca fait aussi partie des rencontres et ça enrichit le photographe que je suis.

Dans la réalisation des photos, je prends beaucoup de plaisir quand je sais que je réalise des photos que je qualifie moi-même d’exceptionnelles. Tout les éléments sont réunis pour que les photos reflètent un moment unique, qui interpellera à coup sûr le lecteur.

Et le plus de difficultés?

Mais le plus difficile est de trouver ces situations uniques. Je ne prends pas toujours le temps lorsque je réalise des photos et parfois je rate la “bonne situation”, la bonne lumière etc. Parfois je rate aussi mes photos car je ne me concentre pas assez sur des petits détails et parfois sur des réglages que je maitrise habituellement.

Quels sont tes styles de photos favoris? Chez les autres…. et chez toi…

J’apprécie toutes les photos tant quelles me procurent de l’émotion et quelles me font découvrir un monde, celui du photographe. C’est toujours une source d’inspiration. J’apprécie le style humaniste des photographes des années 60. Elles sont riches de sens et d’informations, aujourd’hui, c’est plus lisse. J’ai quelques difficultés pour apprécier les photos « studio » toutes plate, sans âme, qui n’expriment rien. Peut être n’ai- je pas les clés pour les comprendre. J’aime la photo de « témoignage » qui montre une vraie valeur historique. Forcément elle est accompagnée d’une légende pour mieux la comprendre. J’adore le reportage et le pratiquer, c’est une très bonne école pour apprendre la photographie.

Peux-tu nous présenter un peu ton matériel photo? Et pourquoi un tel équipement ?

couché de soleil

J’ai un œil gauche pour viser, un œil droit pour garder la scène en vue, une main droite pour déclencher et une main gauche pour les bagues de zoom et celle de MAP.Le matériel est simple : j’évite les achats ‘’impulsions’’ et ne choisis pas mon matériel en fonction des modes ou annonces mais en fonction de mes besoins. Depuis le début j’ai fait le choix de Canon. Mon boitier est un 40D qui envisage sa retraite prochainement. Le 7D me fait de l’œil depuis longtemps, mais j’ai encore un peu de temps avant de changer de boitier 😉 Mon boitier est grippé car j’ai des grosses mains, ça m’évite d’avoir des doigts dans le vide et de mieux tenir mon boitier.

En optique je vais de 10mm à 400mm, cela me permet de m’adapter à toutes les situations de reportage. Mais je ne prends jamais la ‘’famille’’ complète. Mon 10-22 est souvent monté sur le boitier, mais parfois je monte les gros 70-200 pour le sport en salle et les portraits, le 100-400 pour le sport en extérieur, l’animalier et les meetings aériens. Le 28-70 est toujours utile. Quand je fais de la macro je prends bien sûr le 100Macro mais je l’utilise aussi dans mes sorties en ville car il est discret et plus léger que ces grands frères. Parfois je me dis que le 50 1.8 est une “grosse merde” et parfois j’en suis super content, son AF est pourri, mais faute de mieux je m’en contente, il me sauve la vie dans les situations les plus difficiles niveau lumière mais il faut le temps pour que l’AF fonctionne. Chez moi les optiques peuvent servir à tout, je ne cantonne pas les optiques à un usage comme on le lit parfois sur les forums (grand angle pour le paysage, longue focale pour le sport).

J’ai aussi un flash, le Canon 580EX, il est top pour les reportages la nuit et est plutôt efficace mais la lumière du flash est traitre et je rate souvent des photos à cause de cet appendice monté sur le boitier. J’ai 2 cactus V4 pour déporter le flash mais je ne les utilise qu’à la maison ou presque. Ensuite j’ai des accessoires, des sacs, des pieds, des façonneurs de lumière et des filtres.

Par contre il n’y a plus d’appareil argentique à la maison qui soit en état de fonctionner, jamais je ne reviendrai en arrière. Le coût est important et je n’ai pas la patience d’attendre de finir ma « péloche » pour changer de sensibilité, ou pour la développer. Faisant du “reportage” je souhaite diffuser mes photos rapidement, tout l’inverse de ce que permet l’argentique.

Quels conseils peux-tu donner à un photographe débutant?

En premier je lui explique qu’il y a du travail et que rien n’est jamais acquis. Je lui demande d’apprendre le manuel de son boitier même s’il ne comprend pas tout.Il y a 320 articles (le 22/01/2012) sur Pyrros.fr des liens vers d’autres sites de photographes, je lui recommande de tout lire pour ensuite poser des questions. Puis je lui propose de venir avec moi lors d’une (ou plusieurs) sortie photos pour pratiquer et se faire conseiller en direct.

Jardin Japonais de Toulouse

Je lui recommande de diffuser ses photos et de s’ouvrir à la critique, mais je lui recommande de fuir ses cercles d’amis et de se méfier des “j’aime” de Facebook, la famille et les amis ne sont pas toujours de bons conseils, la proximité fait qu’il y a de la retenue dans les propos et on est souvent loin de la réalité.

Enfin je lui recommande de faire des photos avec le cœur, la photo ce n’est pas seulement appuyer sur un bouton ou maitriser une technique c’est savoir et vouloir susciter une émotion, c’est transmettre un message. Durant nos échanges je lui parlerai de ses droits et devoirs en tant que photographe. J’ai vu des photographes se faire arnaquer et “tuer le métier” en acceptant une publication “gratuite” pour se faire connaître, j’en ai vu d’autres oublier que le sujet d’une photo doit être respecté.

L’an dernier l’un de tes articles sur l’orage a été remarqué par France 3. Est-ce que ce passage à la télé a changé quelque chose pour toi?

Il y a aussi eu un article dans la Dépêche du Midi 😉 Ca n’a pas changé grand chose dans ma manière de faire des photos, parfois quand je discute avec des photographes certains me reconnaissent, mais c’est tout. Certaines personnes espèrent que je renouvellerai l’expérience et que je proposerai plus de photos d’orages mais ça demande des moyens et des conditions pas toujours simples à réunir. Ca a surtout eu une influence sur le blog qui a gagné de nombreux visiteurs-abonnés. A cette occasion, j’ai surtout pris conscience du pouvoir des réseaux sociaux puisque c’est par twitter que le reportage que j’avais publié a attiré les journalistes. Ce jour là, j’ai pu observer les coulisses du tournage d’un “JT local” et la préparation d’un article dans la presse quotidienne régionale, c’est une expérience intéressante.

Orage à Toulouse juin 2012

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

En 2013 je veux chercher la lumière parfaite, si elle existe, celle qui sublime les lieux et les gens. Je veux continuer à faire des photos, élever le niveau de certains reportages et m’améliorer au niveau du post traitement. J’ai envie de renouveler certaines expériences et rencontres, mais aussi de les élargir. Je suis à la recherche d’une équipe sportive pour la suivre durant un an et plus si affinité et proposer des reportages réguliers. Peut être une équipe handisport, il n’y a pas (ou peu) de photographes pourtant ce sont des club qui ont besoin de visibilité, en plus le spectacle est au rendez vous. J’ai aussi envie de donner plus de visibilité à mes photos, mais sans doute sur un autre support que le web. Enfin je veux élargir ma culture photographique.

Et pour terminer, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Airbus A380, Airexpo 2012

Déjà la première difficulté, c’est de la choisir, souvent je dis que ma photo préférée c’est la prochaine. J’ai choisi cette photo de 2012 car elle représente l’un de mes centres d’intérêt : l’aéronautique, Toulouse, son industrie associée à la météo. Cette photo interpelle de nombreux lecteurs, le nuage, ou l’explosion de vapeur n’est pas courante. Pour certains, c’est parce que l’A380 passe le mur du son (impossible il vole à mach 0.89) pour d’autres, c’est juste inexplicable ou une catastrophe. Pourtant un minimum de connaissances suffit pour comprendre que l’accélération de l’air sur le dessus des ailes vaporise l’eau contenue dans l’air, qui ce jour là était particulièrement humide. Par beau temps la vitesse doit être plus élevée pour produire ce phénomène. C’est une photo réalisée lors du meeting d’Airexpo en 2012, la situation sera donc difficilement re-photographiée.

Un dernier mot?

Affranchissez vous des contraintes pour faire des photos, ne vous ajoutez pas de barrières elles sont déjà si nombreuses.Faites des photos, partagez les. Faites vivre vos photos, mais pas n’importe comment.Trouvez la lumière et cherchez l’instant décisif. C’est un plaisir de discuter avec toi, on recommence quand tu veux 😉

Pour découvrir le travail de Loïc Tripier: découvrez son blog ou suivez le sur Twitter

A bientôt pour une nouvelle interview de photographe blogueur sur Explorations Photographiques

24 réponses
  1. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    On aurait pu avoir l’interview en audio pour écouter l’accent le plus sexy de France ! 😉

    Blague a part, bravo Marc pour ces interview, je trouve ça super de découvrir l’histoire des photographes que l’on suis.

    Pyrros, je ne savais pas que tes photos d’éclairs t’avaient permis de te faire remarquer par la presse, félicitation ! Quand est ce que je t’accompagne pour une sortie photos pour que tu me conseille en direct ? 😉

    Bravo à vous d’eux.
    Thomas Benezeth Articles récents..Portraits volés dans ParisMy Profile

    Répondre
  2. Seb F.
    Seb F. dit :

    Toulouse a un seul défaut : c’est trop loin de Genève ; du coup pas facile de rencontrer Loïc en “vrai” ou de l’inviter à nos sorties photo 😉

    Plus sérieusement, au delà de certains reportages très “graphiques” comme sur l’airbus les patrouilles ou les orages, pyrros.fr m’étonne toujours par “l’amplitude” des sujets de reportage choisis : du handisport aux sorties roller, il y en a pour tous les goûts et surtout cela reste loin des sirènes du glamour et du “j’veux du clic”…. Pour mon plus grand bonheur !

    Bien content de pouvoir faire un peu plus ta connaissance Loïc en tout cas, et à tout bientôt dans les liens pour le cerveau ou dans les revues du web 😉
    Seb F. Articles récents..5 [+1] Astuces de « Jet d’ail » pour la photo panoramique par assemblageMy Profile

    Répondre
  3. Pyrros
    Pyrros dit :

    @Seb F
    Louez un bus et venez pour l’une des prochaines manifestations photos (MAP ou Manifesto) autrement internet réduit les distances 😉

    Certains reportages ne sont peut être pas “glamours” mais gardent un intérêt très fort. Ce panel de reportages important permet de ne pas se lasser et toujours chercher le meilleur d’une situation.
    Pyrros Articles récents..Neige sur Toulouse le 20 janvier 2013My Profile

    Répondre
  4. Laurence
    Laurence dit :

    C’est toujours super intéressant de découvrir les pensées, les réflexions, les projets,et tout et tout des autres photographes. On en tire à chaque fois une part de leçon !
    En tout cas, bonjour Pyrros, ce fut un vrai plaisir de faire ta connaissance 🙂

    Laurence
    Laurence Articles récents..LE TUNNELMy Profile

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge