1200 photos avec les accus Eneloop XX

Suite à mon test de chargeur , qui selon moi est l’un des meilleurs chargeurs de piles disponible sur la marché, je vous propose aujourd’hui un test d’accus haut de gamme : les Eneloop XX.

Les piles rechargeables

De nos jours, il devient possible de se passer entièrement de piles alcalines standards. Il existe de nombreux modèles de piles rechargeables (accus) chez la plupart des fabricants historiques de piles . Si le principe des accus rechargeables existe depuis très longtemps, le consommateur s’est souvent retrouvé avec des accus de faible puissance et qui ne tenaient pas la charge très longtemps. Les premiers accus grand public Ni-Cd (Nickel-Cadnium) souffraient également de l'”effet mémoire“, un phénomène chimique qui conduit la pile à perdre ses capacités intrinsèques et à devenir petit à petit inutilisable.

Le développement de la technologie Ni-MH (Nickel-Métal-Hydrure) a donné naissance à des piles rechargeables beaucoup plus performantes car insensibles à l’effet mémoire. On peut donc recharger les piles même si elles ne sont pas complètement déchargées et elles gardent leur puissance nominale beaucoup plus longtemps que leurs ancêtres Ni-Cd

Pourtant la technologie ne fait pas tout. Je suis un grand consommateur d’accus (pour tous les appareils de la maison et pour mon matériel photo) et mes différents essais ne se sont pas tous avérés concluant. Les piles IKEA, par exemple, fonctionnent très bien dans des appareils qui demandent peu de puissance, sur du long terme comme le clavier sans fil de mon iMac mais elles sont vite prises en défaut dans mon flash Cobra! Ainsi, le flash se recharge beaucoup moins vite au bout d’un certain nombre d’éclairs. Je n’ai pas compté avec précision mais cette chute de performance est suffisamment réelle pour que je m’en aperçoive et que cela me gêne lors de mes prises de vue.

Autre problème avec ces accus “classiques”: ils se vident si on ne les utilise pas pendant plusieurs mois. C’est très ennuyeux si on veut garder un jeu de pile de secours au fond de son sac photo!

Sanyo et sa marque Eneloop a visiblement réglé le problème de l’auto-décharge, grâce à un procédé breveté en annonçant, une capacité résiduelle de 75% au bout de 3 ans!

Accus Eneloop XX

Le test

Pour ce test, je n’ai évidemment pas attendu 3 ans pour voir si mes piles étaient encore bien chargées J’ai fait le choix d’un test d’endurance. Nouveau possesseur d’une poignée BG-E7 pour mon Canon EOS 7D, je souhaitais disposer de piles me permettant de “tenir” très longtemps, en particulier pour réaliser des time-lapse en photo astronomique. J’ai donc profité de la sortie de ces nouveaux accumulateurs pour vérifier leur autonomie.

Pour réaliser ce test, j’ai chargé 6 accus AA avec mon “super” chargeur MAHA Powerex et j’ai pris le maximum de photos possibles. Ça tombait bien, j’avais un festival à couvrir et une session de photo pour mon time-lapse!

Résultat des courses, j’ai pris plus de 1200 photos avant que l’indicateur de charge de batterie de mon appareil commence à clignoter. Je précise tout de même que les photos étaient prises sans flash et sans Liveview. Par contre, pour les 800 premières photos, j’ai regardé chaque photo prise sur l’écran arrière de mon appareil.

Ce test n’a absolument rien de scientifique… mais je suis sûr d’une chose, ces accus tiennent très, très bien la charge. Avec l’accu (Lithium-ion) Canon livré avec l’appareil, on se rapproche plus de 800 photos avec une charge. Il est vrai qu la batterie Canon ne fait que 1800mAh contre 2500mAh pour les accus Eneloop. Ceci explique peut-être cela…

Pour le reste, Sanyo met en avant un atout qui intéressera certainement les photographes qui travaillent dans des conditions météo  difficiles: les accus Eneloop fonctionneraient jusqu’à – 20°C. Je n’ai pas testé à ces températures, mais mes accus ont résisté à 3h30 de prise de vue à 6°C sans perdre (selon mon boitier) de leur puissance. Remarquable! Je ferai probablement un complément à ce test en hiver quand les conditions météo s’y prêteront. Est-ce la fin des accus de rechange au fond des poches pendant les prises de vues en conditions extrêmes?

Par contre, pour être complet, il faut mentionner le fait que ces accus ne peuvent supporter que 500 cycles d’utilisation (charge/décharges). C’est sensiblement moins que leurs cousines “classiques” qui peuvent atteindre 1500 cycles. Mais selon l’utilisation que l’on en fait, ces 500 cycles ne sont pas forcément un gros handicap.

Enfin, elles sont vendues avec ou sans chargeur. N’ayant pas l’équipement pour mesurer les performances du chargeur je ne l’ai pas vraiment testé. J’ai simplement noté que les accus ne chauffaient pas et que la charge était bonne. Ce chargeur permet de charger 4 accus AAA ou AA en mode normal et 2 en mode “rapide”. Sanyo précise que ce chargeur possède un contrôle de charge individuel, ce qui est impératif avec des accus haut de gamme comme ceux-ci.

Conclusion:

Ces piles rechargeables sont probablement les meilleures actuellement en vente. Pour un prix qui plus est raisonnable (19€ les 4 accus chez Lovinpix), ces piles sont incontournables pour les photographes: elles sont puissantes, gardent leur charge longtemps, résistent au froid… Que demander de plus?

Note: Ces accus et le chargeur m’ont été gracieusement fournis par Eneloop France. Le contenu de cet article n’a pas été soumis à la relecture ou à l’approbation du fabricant.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge