[La boite à photo] Avant de déclencher…

Il y a quelques mois, Laurent du site apprendre-la-photo.fr lançait “La boite à photo”, un rendez-vous web récurrent (plusieurs fois par année) au cours duquel une dizaine de blogueurs rédigent des articles sur un thème commun. Après le thème des photos de vacances, voici maintenant “Avant de déclencher”, un thème intéressant car trop souvent occulté par la question du matériel et le résultat de la photo proprement dite …

Mais si on y réfléchit bien, il est probable que 90% de la photo (à la louche!) se construit avant d’appuyer sur le bouton. On va rappeler brièvement les principes de base, que certains de mes confrères blogueurs ont bien détaillés dans leurs articles accessibles depuis le blog d’Aymeric qui coordonne cette nouvelle édition.

Les principes de base

Choisir son sujet: C’est le plus important de tout; un bon sujet donne déjà un bon point de départ pour réussir sa photo… encore que… un bon photographe saura mettre en valeur presque tous les sujets en adoptant un point de vue original…

Choisir un point de vue: par point de vue j’entends aussi bien le positionnement physique du photographe que sa façon de voir les choses. Imaginons une photo de vaches dans un pré. Le photographe peut choisir de faire une vue d’ensemble au grand angle pour montrer la vie des bovins (photo de type reportage, avec des informations multiples: nombre de vaches, environnement…) mais aussi d’utiliser un télé-objectif pour isoler une seule vache et obtenir une sorte de portrait à connotation artistique ou encore prendre un objectif fish-eye et photographier de très près le museau d’une vache (photo insolite, humoristique…)… Les possibilités sont infinies, seule l’imagination du photographe compte!

Choisir une focale: déterminer quelle focale prendre dépend presque uniquement du choix de point de vue précédemment opéré. Parfois, le choix est limité par les caractéristiques des objectifs à disposition. On ne pourra pas, par exemple, prendre un objectif peu lumineux si on ne dispose pas d’une scène suffisamment éclairée.

Faire les bons réglages sur le boîtier: en fonction de la lumière et du sujet. Le photographe va choisir entre priorité vitesses/priorité ouverture/manuel, choisir ensuite une vitesse d’obturation et/ou une ouverture mais également régler la sensibilité du capteur (ISO).

20120921-112305.jpg

Tous ces réglages n’ont que 3 fonctions: exposer correctement la photo, déterminer une profondeur de champ et figer ou non un mouvement

Choisir un cadrage et peaufiner la composition de l’image: Cadrer juste est essentiel! Dans la majorité des cas, on utilise de la règle des tiers: en traçant (virtuellement) un quadrillage de 2 lignes verticales et 2 lignes horizontales pour couper la photo en 9 parts. On s’applique ensuite à placer son sujet principal à l’intersection de 2 de ces lignes pour qu’il se trouve dans un des tiers (haut/bas – gauche/droite de la photo).

20120921-112159.jpg

Au delà de cette règle de base, faites surtout attention à garder l’horizon droit, à ne pas “couper” un bout de votre scène (comme les pieds de votre modèle) et à ne pas inclure d’éléments parasites. Certes, on peut toujours recadrer après en post-production mais l’idéal reste de cadrer juste à la prise de vue. Si vous photographiez un sujet que vous mettez en scène (portrait, nature morte…) pensez aussi à modifier la scène elle-même (disposition, éclairage…). C’est parfois plus efficace que de changer les réglages de votre appareil.

Vous êtes prêts? Allez-y, déclenchez!

Et si on allait plus loin?

L’un des avantages du numérique, c’est que l’on peut prendre des milliers de photos d’une scène sans coûts supplémentaires. L’inconvénient de cet avantage, c’est que l’on a tendance à négliger un peu la composition en se disant qu’on pourra toujours trouver une bonne photo au milieu des mauvaises, qu’on pourra recadrer, déboucher les ombres sur Lightroom…

20120921-112848.jpg

Et ce ne sont pas que les “amateurs” qui tombent dans ce travers. J’ai déjà vu de photographes de concert pros, prendre des milliers de photos en une soirée. Moi-même, j’avoue pratiquer parfois de cette manière par facilité!

Je vous propose un petit exercice: prenez votre appareil, partez-vous promener dans un endroit qui vous plaît, en ville, à la montagne ou à la campagne, ou bien demandez à un(e) ami(e) de poser pour vous et ne prenez qu’un minimum de photos au cours de cette séance! Le but de l’exercice est de réussir chaque photo en la préparant avec soin avant de déclencher pour avoir le moins de déchets possible. Vous pouvez même vous limiter à un certain nombre de poses comme à l’époque des pellicules (12,24 ou 36).

20120921-112650.jpg

Essayez! Vous serez surpris du résultat et il est probable que cet exercice vous aidera par la suite à améliorer nettement le nombre de clichés réussis sur une séance photo 😉

7 réponses
  1. Aymeric
    Aymeric dit :

    Une approche qui résume bien les notions essentielles avant d’appuyer sur le déclencheur.

    Un exercice que je m’efforce de faire depuis quelques mois… ce qui me vaut moins de photos… mais plus de temps sur le terrain à bien réfléchir à ce que je veux photographier, comment je vais le photographier… je tourne et retourne autour du sujet.

    Cela énèrve madame… mais j’ai de bien meilleurs clichés et surtout moins de travail de post-traitement.

    Aymeric

    Répondre
  2. serge
    serge dit :

    je me suis remis en cause et je fait un minimum de prises de vues et ensuite je me mord les doigts de ne pas avoir mit plus de soins a chercher ce que je voulais voir réellement. Ce que je faisais naturellement en argentique et qui revient assez vite si on décide de rester fidéle a l’image que l’on voie

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Aymeric, en plus de répertorier les liens en question, a pris soin de faire une petite synthèse de tous les articles publiés sur le sujet. A le lecture de son texte, on se rend compte de l’intérêt de ces regards croisés sur un thème comme celui-ci. Si la plupart des blogueurs ont rappelé les principes essentiels (préparation du sujet, du matériel, réglages, gestion de la lumière, du cadrage…) chacun a apporté sa petite touche personnelle sous forme de reflexion, de question ou d’exercice. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge