[Test] La photo macro avec le réflecteur Lumiquest Ultrasoft

Comme vous le savez, je suis un grand amateur de photo macro, en particulier des insectes et des fleurs. La photo macro est un exercice difficile, même avec du bon matériel, surtout lorsque l’on photographie une abeille ou un mille-patte qui bouge tout le temps. A moins de faire une mise en scène dans un studio, il est très rare de pouvoir photographier ces petites bêtes en pleine lumière. On se retrouve vite avec un problème de vitesse d’obturation trop faible pour figer le mouvement des insectes surtout si on diaphragme un peu pour gagner de la profondeur de champ. Le photographe peut évidemment faire le choix d’augmenter la sensibilité mais cela se fait alors au détriment de la qualité d’image (montée du bruit numérique). Il faut donc songer à un éclairage d’appoint.

Dans ce domaine, la solution idéale, c’est le flash anulaire (vous savez, celui que les Experts utilisent, pour photographier une scène de crime!) mais le coût est assez élevé pour ceux qui n’en n’ont pas un usage régulier. On peut aussi utiliser un réflecteur mais ce n’est pas toujours possible de le disposer au bon endroit et l’apport de lumière est faible. Pour les plus fortunés on peut aussi disposer des flashs cobra sur pieds autour du sujet et les piloter avec son boitier.

Sur Fotoforom, j’essaie toujours de proposer mes lecteurs des solutions compatibles avec des budgets de photographes amateurs 😉 J’ai donc cherché une solution plutôt bon marché pour améliorer l’éclairage de vos scènes macro et j’ai pensé à un produit qu’on utilise habituellement pour adoucir la lumière des flash cobra: Le Lumiquest Ultrasoft.

Avec le concours d’Alain Quintin (MMF Pro), que la plupart des pros du studio doivent connaitre, je vous propose donc un test “terrain” du Lumiquest Ultrasoft

Le produit:

Le Lumiquest Ultrasoft est en plastique souple, noir pour la structure et blanc pour la partie diffuseur. A noter que le plastique blanc ne modifie pas la température de couleur du flash. C’est un élément essentiel pour la qualité du produit. Si vous créez un diffuseur avec une bouteille de lessive ou autre objet en plastique blanc, vous avez toutes les chances d’avoir un matériau qui va modifier la température de couleur. Votre boitier, en mode Balance des blancs auto, ne va pas corriger la valeur classique de la lumière du flash et votre photo aura une teinte bleutée ou orangée. Aucun souci de ce genre avec le Lumiquest Ultrasoft.

lumiquest1-1.jpg

Ce diffuseur se fixe sur le flash cobra par un système de velcro (soit en collant sur votre flash une partie des velcros, soit en utilisant un collier en velcro (accessoire en option) que vous pouvez ôter du flash quand vous n’en avez plus besoin

lumiquest1-2.jpg

Le Fonctionnement du diffuseur est très simple: le flash éclaire la partie blanche du Lumiquest Ultrasoft qui diffuse alors une lumière plus douce que celle du flash tout seul. Une éclairage plus diffus permet notamment de limiter l’importance des ombres portées derrière le sujet ou pour un portrait les ombres sous le nez ou les yeux.

La qualité de fabrication est très bonne. Les soudures entre les différents plastiques semblent solides, l’installation est aisée et le diffuseur s’adapte à tous les principaux flash cobra du marché. Mon Canon Speedlight 430EX II  “flotte” un peu dedans du fait de sa taille réduite par rapport au 580EX.. Ce qui ne modifie en rien l’efficacité du produit!

La photo macro avec le Lumiquest

Ma question de départ était la suivante: Peut-on éclairer de manière satisfaisante une scène macro avec le Lumiquest Ultrasoft?

J’ai donc pris 4 photos de la même scène. 1 photo en lumière naturelle, 1 avec le flash interne de mon boitier (Canon EOS 50D) 1 photo avec le flash cobra (Canon 430EX II ), 1 photo avec le flash cobra + Lumiquest. J’ai volontairement pris une plante, un sujet statique pour faire ce test, ceci afin de comparer ce qui était comparable. Avec un insecte, les scènes étant par nature différente, le test perdrait de son sens. A noter aussi que j’ai choisi une scène avec peu de lumière naturelle pour qu’une photo sans flash soit difficile. De plus, il y avait un tout petit peu de vent.

Macrosans flash.jpg
Photo en lumière naturelle

Macro avec Flash interne.jpg
Photo avec le flash interne

Macro avec Flash Cobra.jpg
Photo avec le flash cobra seul

Macro avec Lumiquest Ultrasoft-1.jpg
Photo avec le flash+Lumiquest Ultrasoft

Conclusion:

Pour une scène peu éclairée, avec un sujet légèrement mobile, un temps de pose plus long donne évidemment des résultats moyens (flou de bouger et de déplacement du sujet). Sur un sujet vraiment statique la photo serait forcément meilleure. Si vous faites vous-même la mise en scène (objet, fleurs coupées…), c’est assez facile de prévoir un éclairage naturel adéquat. Vous pouvez aussi opter pour une boite à lumière artisanale (lien) ou manufacturée.

Par contre, en milieu naturel, à moins d’attendre un meilleur ensoleillement ou d’utiliser des réflecteurs, vous serez content de disposer d’un éclairage d’appoint. Notre test montre que le flash interne n’est si mauvais pour de la photo macro pour peu que l’objectif ne soit pas trop long (avec un Canon EF 100 2.8L Macro la la lumière du flash interne serait sûrement un peu masquée par l’objectif)

Contrairement à ce que je pensais au départ, pour mon sujet, le flash cobra procure aussi de bons résultats… Quant à la photo prise avec le Lumiquest Ultrasoft, elle me parait très réussie avec un contraste et une luminosité intéressantes, avec l’avantage de présenter peu de parties bouchées dans les ombres.

En l’utilisant sur une scène plus vivante, le résultat est très bon. Le flash+réflecteur est idéal avec les insectes qui sont en mouvement permanent .

Abeille Lumiquest-1.jpg Abeille Lumiquest-2.jpg
En lumière naturelle, ces 2 photos auraient été impossible à faire.. du moins pour obtenir la même qualité (100 iso, F/5.6 et 6.3, 1/250)

Même s’il n’est pas indispensable, le Lumiquest Ultrasoft a donc tout à fait rempli sa mission! Pour une trentaine d’euro (à condition évidemment de posséder un flash cobra), vous disposez d’un éclairage d’appoint idéal pour faire de magnifiques photos macro!
Pour ne rien gâcher, ce diffuseur vous sera très utile pour réussir vos portraits ou photo d’intérieur 😉

Je précise que je n’ai pas payé ce diffuseur pour réaliser ce test, la société MMF-Pro m’ayant fourni gracieusement ce produit. Mon opinion et les propos tenus dans cet article n’ont été soumis à l’appréciation de MMF-Pro. Un grand merci à ce spécialiste de l’éclairage et en particulier à A. Quintin, Directeur Ventes & Marketing, toujours disponible, même en vacances 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge