L'art de la photo macro

Je suis un grand amateur de macro photo, je vous propose aujourd’hui de découvrir les principaux éléments à connaitre pour réussir de belles photos macro 😉

mouches-6.jpg

La photo macro est une technique un peu à part. Même si la plupart des compacts et des objectifs standards pour reflex s’autoproclament “macro”, ce n’est est en fait que de la proxi-photographie. On considère en effet que la photographie macro commence à un rapport de reproduction 1/1, c’est à dire que le sujet photographier a la même taille en vrai que son image sur le capteur. Les objectifs standards ou les compacts sont plutôt dans des rapports de 1/2 ou 1/4. Mais qu’importe, dans cet article, on ne sera pas très orthodoxe, on estimera que les zooms 18-50 des kits sont aussi capable de faire de la macro… même s’il s’agit de proxi-photographie. J’illustrerai d’ailleurs mes propos avec des images issues de mon objectif Canon EF-S 60 mm macro mais aussi de mon ancien sigma 18-50 “pseudo macro”.

Le sujet:

Tout ou presque peut-être pris en macro. Un détail sur un gros objet ou bien une tout petite pièce, un insecte, une fleur… Regardez autour de vous, de multiples sujets se prêtent à ce type de photographie. Commencez par des sujets immobiles… ils vous laisseront le temps de faire vos réglages!

chocolat.jpg

Prêtez attention à l’environnement du sujet photographié. Même si on ne percevra pas les détails de l’arrière plan, faites en sorte que le sujet se détache du fond: une macro de fleur sera plus réussie avec un fond uni par exemple, un insecte supporte un arrière plan avec des touches de couleurs qui rappellent les fleurs qu’il butine…

Le matériel:

  • Un appareil photo avec l’objectif adapté: macro ou 18-55 ou encore certains télé 70-200 ou 70-300 avec position macro…. ou au pire un compact récent…. ou mieux un bon objectif macro
  • Un sujet: immobile, c’est plus facile, mais après on peut se lancer dans les insectes 😉
  • Un trépied. Très utile pour ne pas bouger et pour prendre le temps de faire les bons réglages. Cela se joue parfois au millimètre près…
  • Un flash: adapté à la macro (circulaire ou porte-flash), c’est normalement indispensable. Mais pour l’amateur, le coût est rédhibitoire. Il vaut mieux travailler en lumière naturelle, ou en éclairage artificiel fixe (attention à ne pas multiplier les sources de lumières différentes pour éviter une balance des blancs fantaisiste). Je vous proposerai bientôt un test d’un diffuseur pour flash, idéal pour la macro…
  • Éventuellement, un déclencheur (avec ou sans fil), là encore pour éviter de faire bouger l’appareil. Vous pouvez également utiliser la fonction retardateur de votre appareil photo.

La prise de vue:

L’exposition: elle diffère peu de celle d’une photo classique. Elle est à travailler avec précision pour éviter d’avoir à apporter trop de corrections en post-traitement.

scarabées-5.jpg

La mise au point: Tout l’art de la photo macro réside dans la gestion de la profondeur de champ. L’idée est de faire ressortir le sujet, ou une partie du sujet de son environnement. Il n’y a pas de règle précise en la matière, l’appréciation de la profondeur de champs dépend fortement du sujet et de l’effet recherché. Évidemment avec un compact, on a un contrôle très limité sur cette profondeur de champ, d’autant plus que sur ces appareils la profondeur de champs est est quasi infinie par défaut (lié à la taille du capteur).

macro1-2.jpg

Avec un reflex, c’est plus facile: on ouvre en grand le diaphragme (attention grande ouverture = petit chiffre). Sur les zooms 18-50 basique, on ne peut pas ouvrir à plus de 3.5 en général. Avec un objectif macro on monte à 2.8 ou 2. On peut alors jouer avec des profondeur de champs très faible….

Dans la pratique, on ouvre rarement autant sauf avec certains sujets. Faites donc des tests sur le même sujet pour vous faire une idée.
La mise au point c’est également du ressort en principe de l’autofocus… je dis en principe car dans la photo macro, on a souvent une mise au point plus précise en mode manuel. Le plus simple est de faire confiance à l’autofocus puis de reprendre la main… en manuel… pour fignoler votre mise au point. Sélectionnez avec précision la zone nette: pour les insectes par exemple, la netteté sur les yeux ou le tête est un minimum sauf approche particulière.

Macrojardin-6.jpg

Pensez aussi à utiliser le mode liveview (s’il existe) de votre appareil. La mise au point est souvent très précise dans ce mode.

Le temps de pose: aucune importance pour un sujet immobile, mais pour bien photographier une abeille qui butine prévoyez large (1/500 par exemple), elle bouge en permanence! Adaptez donc les réglages iso pour garder une exposition correcte. Ne touchez pas à l’ouverture, vous modifieriez votre profondeur de champs.

Les clichés

Prenez plusieurs photos du même sujet, variez l’ouverture du diaphragme, l’exposition. La macro est un art difficile quand on débute et c’est en multipliant les images qu’on en obtient quelques-unes de bonnes!
Envie de passer à la vitesse supérieure? Investissez dans un vrai objectif macro (voir plus bas)! En plus de vous fournir de images de grande qualité (le piqué est en principe de très haut vol), il vous permettra également de faire de beaux portraits: focale raisonnable, grande ouverture, peu de vignettage et de distorsion.

mille-pattes-2.jpg

Envie de se lancer?

Voilà, vous savez tout! Il ne reste plus qu’à se mettre au travail. La macro est une discipline exigeante mais qui apporte son lot de plaisir 😉 N’oubliez pas d’aller voir sur le net, ce qui se fait de mieux (Flickr ou autre par exemple). Vous pouvez aussi lire les 2 articles de Darth sur le sujet, ici et . Cela complètera fort bien mon article!

Quel objectif macro acheter?

Voici quelques objectifs de grande qualité. Les prix sont plus élevé qu’une focale fixe de la même gamme… mais le rapport qualité d’image/prix est très bon:

  • Canon EF-S 60mm 2.8 macro: C’est celui qui j’ai. Belle construction, images très piquées, autofocus USM, retouche manuelle du point (pas besoin de débrayer l’autofocus pour faire une mise au point manuelle). Par contre, objectif réservé aux capteurs APS-C (30D, 40D, 50D,60D, 7D..). Très bon rapport qualité/prix
  • Canon EF 100mm macro: sensiblement la même qualité que le 60mm. Une focale plus longue qui permet de moins s’approcher du sujet, idéale pour les insectes. Une focale également plus judicieuse pour les portraits (moins de déformation qu’avec le 60mm). Voir si le prix plus élevé est justifié par rapport à vos besoins. Une version stabilisée encore plus chère existe: le Canon EF 100mm F/2.8 Macro L IS USM
  • Tamron 60mm 2.0 macro: Une très bonne alternative au Canon 60mm. Une ouverture supérieure, une construction sérieuse. Très bonnes critiques dans Le Monde de la Photo et dans Chasseur d’images. Le prix est nettement supérieur à celui du Canon et également réservé au capteur APS-C (le Tamron 600 2.0 macro existe en monture Canon, Nikon…)
  • Nikkor AF-S DX Macro 85mm 3.5DG ED VR: Très bon objectif également pour les Nikonistes équipé en capteur APS-C. Une focale intéressante, une ouverture modeste mais suffisante la plupart du temps et un plus par rapport à la concurrence: un stabilisateur. Certains tests font état d’un léger vignettage, mais rattrapable en post-production. A voir si le prix un peu élevé n’est pas un handicap… vis-à-vis du Tamron.
  • Nikkor AF-S DX Micro 105 mm 2.8: très bon objectif macro de la part de Nikon, certainement le plus vendu en raison de ces performance de haut niveau. Pas de motorisation ultrasonique mais est-ce si important en macro? L’ouverture est plus intéressante que celle du 85mm.
  • Sigma Macro 105mm F2.8 Ex Dg: Un très bon choix également. Pas de stabilisation, un léger vignetage, mais des images très piquée. Existe en monture Canon, Nikon, Pentax, Sony et Olympus. Une version stabilisé du Sigma  105mm macro existe mais coûte nettement plus cher.

goutte.jpg

3 réponses
  1. Fabrice
    Fabrice dit :

    Bonjour, je souhaite réaliser des photos de fleurs, d.insectes, et particulièrement d abeille (je suis apiculteur amateur depuis peu). Avant de parcourir votre site, je suis allé à la Fnac pour avoir un conseil sur l’appareil idéal pour faire de très belles photos, le vendeur m’a conseillé le compact expert juji X30 noir.

    Qu’en pensez vous ?
    Est ce l’equivalent des modèles que vous recommandez ou moins bien

    Merci par avançe pour votre aide

    Répondre
  2. lo
    lo dit :

    bonjour,
    je me suis lancée dans la macro,j’ai un objectif 100mm macro de Canon,ma difficulté est la mise au point,je pense que je veux trop me rapprocher de mes sujets ,est ce qu’il y a une distance à respecter?
    est ce qu’il faut se mettre en mode AV ou TV pour les insectes
    merci pour votre réponse
    lo

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge