Bye bye 350D, bonjour 50D!

Et voilà après 4 ans de bons et loyaux services mon bon vieux Canon EOS 350D vient de céder sa place à un Canon EOS 50D! Je l’ai équipé du dernier Tamron 17-50 dans sa version VC (stabilisé). Après 3 semaines d’utilisation, voici un petit bilan.

Pourquoi j’ai choisi le 50D?

Cet appareil au format APS-C est sorti il y a plus d’un an mais reste encore dans le coup. J’ai hésité avec le 500D qui partage notamment le même capteur et le même écran arrière et qui dispose en plus de la vidéo HD. Cette possibilité de vidéo m’a intéressé un temps mais malheureusement l’AF est inopérant en mode vidéo… Alors s’il faut filmer en faisant la mise au point manuellement… aucun intérêt. En plus l’énorme avantage de la vidéo avec un réflex c’est de pouvoir jouer sur une profondeur de champ très faible. Du coup, sans AF, c’est quasi mission impossible pour de la vidéo amateur.

Canon EOS 50D et Tamron 17-50 VC

Alors mon choix s’est porté sur le 50D, qui bénéficie d’une construction et de fonctions plus “expert“, notamment les micro-réglages de l’AF en fonction des objectifs. En effet en sortant d’usine il n’est pas rare de voir un décalage en avant ou en arrière de l’AF. Résultat: la zone de netteté se décale. On peut bien sûr renvoyer son boitier au SAV mais ces micro-réglages permettent de passer outre.

Par ailleurs, l’autofocus est plus performant (c’est le point faible des Canon “amateur” par rapport la même gamme chez Nikon), la visée se fait à travers un pentaprisme et non à travers un pentamiroir comme sur le 350D et sur le 500D. La visée est donc plus confortable et plus lumineuse.

Premières impressions:

Après quelques photos de test voici mes premières impressions sur le Canon 50D

Points forts:

  • définition 15 mpix
  • prise en main agréable, sensation de solidité et de stabilité
  • Écran exceptionnel, grand et bien défini.
  • Bonne gestion du bruit jusqu’à 800 iso mais 1600 iso exploitable même en grand format
  • Gestion des menus ergonomique
  • 2 molettes: pratique pour régler rapidement diaphragme et vitesse
  • Gestion iso plus fine (320 ou 500 iso par ex)
  • réglages “expert”
  • Visée agréable même avec des lunettes.

Points faibles:

  • un peu lourd
  • taille des fichiers raw (23 mo en moyenne)… mon vieil ordi rame +++
  • boitié non anti-ruissellement
  • Nécessite de bonnes optiques… donc un budget plus élevé au final.
  • mode d’emploi un peu laconique sur les fonctions personnalisables.

Voilà pour mes premières impressions. La qualité d’image est au rendez-vous. C’est à l’usage que je me ferai vraiment une idée mais je ne regrette pas mon changement de gamme chez Canon.

Dans un prochain article, je vous parlerai un peu plus de l’objectif que j’ai acheté en même temps, le Tamron 17-50 VC.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge