Une philosophie de la photographie par Matthieu Raffard

Il y a quelques semaines, Matthieu Raffard, photographe et designer m’a contacté pour me demander de parler de la sortie de son livre “La Soif d’images, Petites révélations sur la lumière et la photographie” sur mon blog. Contrairement à certains journalistes ou chroniqueurs, j’ai beaucoup de peine à faire la critique de quelque chose que je ne connais pas… Matthieu m’a alors gentiment envoyé un exemplaire de son ouvrage.

La soif d'images

“La soif d’image” se lit très vite… Pas parce qu’il manque d’intérêt mais justement parce qu’il est passionnant! Difficile de décrocher… Matthieu Raffard nous emmène dans une belle réflexion sur la photographie et le voyage, sur la photographie comme support du voyage… A moins que ce ne soit l’inverse?

“Voyager permet à l’amateur de photographie d’être à l’affut de cette réalité de la lumière. Grâce aux jours d’isolement, loin de vos repères familiers, débarrassé de vos habitudes, vous redevenez un observateur conscient, presque un pur oeil, quelqu’un qui utilise l’ensemble de ses facultés et non pas seulement son regard pour comprendre ce qui l’entoure. Après plusieurs jours de voyage, votre corps tout entier commence à ressentir la lumière”.

Lorsque le lecteur ouvre le livre, sa première question est: où sont les photos? Un livre photo sans photographies? Même la couverture est illustrée avec une image de chez Corbis (la boite qui a racheté Sygma…) et non par une des photographies de l’auteur.
On regrette un peu… mais pas longtemps. L’écriture est belle, simple, franche. Matthieu Raffard nous offre un essai ancré dans la vie. Ses réflexions sont illustrées par ses expériences photographiques et on sent que sa photographie, au quotidien, est magnifiée par sa réflexion. Certes on attend parfois une fin de chapitre pour mieux repartir mais non, l’auteur a choisi d’être lu d’un trait. Heureusement, la lecture est aisée, Matthieu passe d’une idée à la suivante comme d’une photo à une autre: chaque idée est différente mais possède un lien avec la précédente.
L’auteur évoque ainsi tout l’art de la photographie: la lumière surtout mais aussi les couleurs, les ambiances, les émotions… La photographie mais aussi le voyage, support de son art. Matthieu est un voyageur ET un photographe. Ces deux activités sont intimement liées et ne peuvent exister l’une sans l’autre.

Mon passage préféré? Lorsque Matthieu explique qu’il ne prend plus de billet aller-retour pour ses voyages: il rentre lorsqu’il a fait le plein d’images et de souvenirs.

“Le temps de mon voyage se calque sur mon désir photographique, il devient la colonne vertébrale d’un parcours qui n’en avait plus et m’évite de me perdre dans une hasardeuse déambulation”.

Un petit mot sur la maison d’Edition Transboréal qui édite le livre. Elle publie uniquement des livres d’auteurs, illustrateurs et photographes “ayant fait preuve d’abnégation et de courage lors d’études ou de voyages au long cours marqués par une réelle connivence avec le milieu humain ou le monde naturel”
Cette ligne éditoriale est vraiment originale et à ma connaissance inédite… Cela donne envie de lire toute la collection.

J’ai vivement apprécié ce livre et je le conseille à tous les photographes qui veulent prendre le temps de réfléchir un peu sur cet art qui nous passionne tant. Matthieu Raffard est un talentueux écrivain doublé d’un photographe de haut niveau. Je vous invite à faire un tour sur son site personnel pour admirer ses images. A la façon d’un Depardon, il témoigne à merveille de l’Homme dans son environnement.

Site personnel
Site professionnel

Acheter son livre

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge