Le papiliorama de Kerzers

Si un jour vous vous baladez dans la région de Neuchatel, Bern, Fribourg en suiss n’hésitez pas à vous arrêter au Papiliorama de Kerzers. Vous pourrez y admirer 60 espèces de papillons (environ 1000 papillons en tout) qui s’ébattent dans une serre géante de 40 mètres de diamètre . Une végétation luxuriante compose leur environnement.

papillorama-pano-1.jpg
Arrivée au Papiliorama de Kerzers, dans la campagne Fribourgoise

L’expérience est magique: les papillons virevoltent autour des visiteurs, on peut observer leur vol d’une fleur à l’autre, admirer leurs magnifiques couleurs et profiter d’un moment de calme dans une atmosphère tropicale…

papillorama-12.jpg
Vu de l’intérieur, le Papiliorama qui se reflète sur l’eau d’un bassin

papillorama-2.jpg
Couple de papillons… l’un est immobile et l’autre fait un vol stationnaire au dessus

papillorama-3.jpg
Au bout d’une fleur…

papillorama-5.jpg
Mon préféré, tout en nuance de beiges

papillorama-6.jpg
Une vue inhabituelle, face au papillon

papillorama-7.jpg
Un repos…

papillorama-8.jpg
…bien mérité!

Dans une autre partie du papiliorama se trouve le Jungle Trek. Dans cette zone, le visiteur découvre une foret identique à celles d’Amérique centrale.

papillorama-9.jpg
Dans le “Jungle Trek”, un Toucan perché sur la cime des arbres…

Le site abrite aussi le Nocturama dans lequel vivent des animaux nocturnes. Dans une serre ne laissant pas passer la lumière du soleil, on peut observer (dans la pénombre) la vie d’une faune surprenante (chauve-souris, paresseux, serpents…). Extraordinaire! Par contre… c’est quasi impossible de prendre des photos: flashs interdits et il fait tellement sombre que même sur trépied et un temps de pose très élevé on serait bien en peine de prendre une photo: les animaux bougent tous le temps… Ici. les photos se prennent avec les yeux et s’impriment dans les souvenirs;-)

En ce qui concerne la prise de vue, la tâche est compliquée par l’atmosphère très chaude et humide de la serre aux papillons. La lentille frontale de l’objectif se couvre de buée et on a beau essuyer, elle revient toujours. Il faut s’armer de patience, chercher une zone un peu plus fraiche et sèche pour pouvoir commencer à mitrailler.

Plus d’infos sur le site du papiliorama

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge