[Cycle Strobist] Godox Witstro AD360: test de puissance

L’une des raisons qui ont motivé mon achat du flash Godox AD360 est le surplus de puissance dont j’ai besoin sur certains shooting : en effet, il n’est pas rare que je doive photographier à pleine puissance avec mes cobras « classiques » et cela peut vite devenir un problème. Quand vous êtes à la puissance max, vous n’avez que 3 possibilités pour gagner un peu de lumière :

  • Approcher la source de lumière du sujet… mais cela modifie la forme de la lumière ou votre flash rentre dans le cadre
  • Augmenter les ISO… mais on ajoute du bruit numérique à l’image et ce réglage affecte aussi l’exposition de l’arrière-plan
  • Ouvrir le diaphragme… mais on perd en profondeur de champ et on augmente l’exposition aussi le fond
  • On peut évidemment coupler 2 flashs cobra pour doubler la quantité de lumière… Mais c’est quand même du bricolage.

Bref, un peu plus de puissance supplémentaire est souvent la bienvenue, notamment pour des séances dans lesquelles on mixe la lumière naturelle du soleil et la lumière artificielle du flash.
Il est très difficile de calculer la différence de puissance entre 2 flashs d’après leurs caractéristiques techniques. Le moyen le plus fiable reste la mesure avec un flashmètre.

Le matériel utilisé pour le test

Mise en place du test :

  1. J’ai posé mes deux flashs sur une table, l’un a côté de l’autre, équipés de leur transmetteur radio
  2. A environ 4 mètres, j’ai suspendu mon flashmètre, son capteur faisant face aux flashs
  3. Je l’ai réglé sur ISO 100 pour une vitesse de 1/160
  4. J’ai réglé mes flashs à pleine puissance (soit 1/1) et j’ai réglé le zoom du Yongnuo sur 28mm pour correspondre à la zone éclairée par le Godox muni de son réflecteur.
  5. Grâce aux émetteurs des 2 flashs (via le bouton test), j’ai déclenché les 2 flashs l’un après l’autre et relevé l’ouverture calculée par le flashmètre. Pour mémoire, le flashmètre calcule l’ouverture en fonction d’une vitesse d’obturation et d’une sensibilité donnée pour obtenir une exposition juste.

IMG_9375.JPG

Verdict :

En utilisant le Yongnuo 568EX : ouverture f/7.1
En utilisant le Godox AD360 : ouverture f/18

Soit une différence de 2 + 2/3 de diaphragme soit quasiment 8 fois plus de lumière !
Pour ceux qui se demandent quelle est l’échelle des diaphragmes/stops, voici un joli tableau que j’ai récupéré sur nphotomag.com

IMG_9376.JPG

Conclusion :

On peut donc dire que le Godox est quasiment 3 fois plus puissant que mon Yongnuo 568EX (qui est lui-même le plus puissant de mes flashs). Certes, l a puissance ne fait pas tout. Dans un modeleur, la forme de la source de lumière (tube apparent pour le Godox et tube dans une tête pour un cobra) va forcément avoir une incidence sur la puissance finale. Ce sera l’objet de mon prochain test : l’utilisation du flash Godox dans un parapluie ! Stay tuned 😉

3 réponses
  1. claude64
    claude64 dit :

    les duos Cactus v5 peuvent-ils être utilisés pour déclencher,en manuel,ce Godox?
    Peux-t’on en plus rajouter au Godox un cobra de type Nikon SB900 ,en manuel,
    comme seconde source?
    Si oui,la batterie de Godox doit-elle alimenter en même temps le Nikon,ou bien
    le Nikon garde ces piles appropriées?
    Merci Marc pour la réponse.

    Répondre
  2. claude64
    claude64 dit :

    Bonjour,
    Intéressé par ce Godox,puis-je l’ utiliser avec mes transmetteurs -recepteurs Cactus V5?
    Puis-je utiliser mes cobras Nikon+Cactus V5 avec le Godox , sur un shooting?Si oui,est -il possible d’alimenter les nikon(sb900,sb25,sb24) via la batterie du Godox?
    Des questions assez techniques,je pense,mais qui peuvent me pousser rapidement à acheter le whitstro360.Merci,Marc pour une réponse.claude64

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge