Marc Charbonnier

[Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Print This Page

J’ai fait connaissance avec Ludivine alias « Ludiphoto » il y a un peu plus d’un an à l’occasion d’un article [Invité] sur mon blog. Auparavant, j’étais un visiteur occasionnel de son blog mais sans plus. Lorsqu’elle m’avait contacté pour écrire sur le mien, j’ai découvert des photos prometteuses… encore imparfaites mais j’ai été touché par sa motivation et son envie d’apprendre. Quelques semaines plus tard, elle se lançait dans le métier de photographe. Alors je l’ai suivie de plus près, et je l’ai vue progresser à vitesse grand V.

Aujourd’hui, elle propose de très belles photos de bébé par exemple, des photos ancrées dans la réalité (pas trop Anne Geddes, quoi) et quelques séries audacieuses.

Bref, j’aime bien et j’avais envie de vous la présenter!

Bonjour Ludivine!

Bonjour Marc et un grand merci pour cette invitation, je suis très flattée, d’autant plus que j’adore ton blog.

Qui es-tu? En dehors de la photographe que nous découvrons aujourd’hui icon wink [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

moi 300x196 [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotionsQui-suis-je ? Et bien c’est assez difficile de se décrire, en étant absolument pas objective.
Tout d’abord je suis l’heureuse maman d’un petit garçon de 9 ans, que j’aime plus que tout, et qui représente tout pour moi. Je lui dédie ma vie autant de temps qu’il en aura besoin.
Ensuite j’ai 37 ans (mais dans ma tête je dois en avoir 25 je pense).
Je suis nature et simple, j’ai la joie de vivre même si comme tout le monde j’ai mes coups de blues.
Je suis spontanée et je suis quelqu’un qui se pose énormément de questions sur tout et rien. Je me prends la tête toute seule en fait.
Quand j’ aime c’est beaucoup, et entièrement : mes amis, ma famille, ou ma passion, c’est à 1000%, je donne tout.
Je suis ouverte et je n’ai aucun tabou, je peux parler absolument de tout sans aucun problème.
Je suis déterminé et parfois (souvent) têtue.
Je suis blonde et oui, mais j’avoue que je m’en sert quand ça m’arrange !!!!
Et comme tu le vois, je suis très bavarde icon wink [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé la photo et comment est-ce devenu une passion, puis un métier?

Je dirais que j’ai eu un coup de foudre, c’est aussi simple que ça. J’ai toujours rêvé d’avoir un réflex, je ne sais pas pourquoi, mais j’en ai toujours eu envie. J’avais un très bon appareil numérique, mais je voulais un réflex, sans jamais oser me l’offrir. Et surtout sans savoir ce que ça allait engendrer pour moi. Un jour mon chéri de l’époque m’en a offert un. Et là « le coup de foudre », je l’ai plus quitté. Ce qui est marrant c’est que pendant 3 mois je faisais des photos avec les modes automatiques (sépia, sport, contre jour, nuit etc). Un jour en allant chez le vendeur, et en discutant avec lui, il m’a gentiment dis, que je ne « faisais » pas de photos, que c’était le boitier. Et que si je voulais un jour créer une image, il fallait que j’apprenne les bases, et qu’ensuite je pourrais faire ce que je veux.
J’avoue que j’ai eu un peu honte, j’étais si contente de moi.
Alors (têtue que je suis), je me suis penché sur la question. Et pendant un an, après le travail, avant le travail, le soir, la nuit, le week-end, je n’ai faits que ça.

premie¦Çre photo re¦üussi [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

J’ai lu des tutos, j’ai visionné des vidéos, j’ai posé mille et une questions, et surtout j’ai pratiqué, pratiqué et encore pratiqué. Je n’ai pas arrêté. Et parallèlement, je me formais aussi au post traitement. J’ai appris tout ce que je pouvais en même temps.
J’ai passé des nuits blanches, à apprendre, enregistrer, comprendre, chercher, assimilé et faire tout ce qui était en mon possible, pour pouvoir un jour sortir « une bonne photo ».
C’est devenue mon travail, le jour ou j’ai perdu l’autre, et que j’ai eu de la demande, hors de question pour moi de travailler au noir. Je suis fière de ce que je fais et je ne suis pas une profiteuse du système.

Qu’est ce qui te procure le plus de plaisir et de difficultés dans la photographie?

Ce qui me procure le plus de plaisir, c’est difficile à vrai dire, parce que j’en ai plusieurs.
Tout d’abord que mes clients soient heureux de leurs photos, ca n’a pas de prix pour moi, ca me donne beaucoup de joie, de participer à des souvenirs qui resteront tout au long de leur vie, d’en être le témoin, je me sent chanceuse de ça.
Ensuite, je suis fière de mon parcours, c’est peu être bête, mais je n’ai jamais été fière de quoi que ce soit dans ma vie ( a part mon fils), mais cela me fait du bien à moi même et me donne un peu de confiance en moi. Ca n’a pas de prix non plus pour moi.
Et pour finir, à travers mes séries, je me sus rendu compte que j’en apprenais sur moi même, ma vie, ma personnalité, mes désirs, mes idéaux. C’est un peu bizarre, mais c’est comme une thérapie pour moi. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre ?
Mes difficultés, sont mes propres barrières, la peur de rater donc ne pas essayer. Ne pas explorer certaines choses, même si ça restera au fond d’un placard. Notre limite est notre imagination, notre pire ennemi c’est nous même. C’est aussi simple que cela.
Sinon techniquement je dirais des lieux, une coiffeuse, une maquilleuse, parfois un assistant, des tenues. Bref un tas de petites choses qui font que des fois je peux pas assouvir toutes mes idées. Mais cela oblige à être plus créatif aussi, donc c’est un mal pour un bien (parfois).

Quels sont tes styles de photos favoris? Chez les autres…. et chez toi…

Ce que je préfère c’est le portrait, je suis attiré par l’humain et les émotions, les regards, et ce qu’il y a derrière.
C’est ce que je préfère faire, et j’y suis sensible chez les autres photographes. Sinon j’aime les idées, la créativité, le message d’une photo, et le fait que chacun peut l’interpréter à sa façon avec son propre regard.
Je suis curieuse de l’humain, je pars du principe qu’en se connaissant les uns les autres, on apprend à se connaître soi même.
En écrivant ses lignes j’ai l’impression que je suis en quête de vérité.

love fusion [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

Peux-tu nous présenter un peu ton matériel photo? Et pourquoi un tel équipement?

Tout d’abord j’ai 2 boitiers, un canon 7 d et un 5 mark III. Je me sert tout le temps du 5 mark III, le 7 d ne viens que pour compléter sur un mariage.
Mon objectif préféré est le canon 70/200 mm qui a un piqué merveilleux, quelque soit l’ouverture ou la longueur focale, c’est un bijoux.
Ensuite j’ai un 50 mm f 1,4, un 100 mm dont je me sert pour la macro ou le portrait aussi, un 24/105 mm très polyvalent que ce soit pour du studio en vue de dessus, ou pour balader, et j’ai un grand angle dont je me sert peu mais qui pourrais me servir bientôt si je fais des concerts car il ouvre à f 2,8.
Je suis très bien équipé et je sais que j’ai de la chance de ce côté là. Mon rêve absolu est le 85 mm f 1,2, mais je n’ai pas le budget pour l’instant, un jour peut être.
Ensuite j’ai un studio avec deux flashs cobra, et parapluies.

Parlons de ton parcours en tant que professionnelle de la photo: Est-ce que cela a été facile de se lancer?

Ce n’est jamais facile de se lancer, mais il faut prendre la décision. Le plus dur pour moi c’était la peur de décevoir les clients. La photo c’est ma passion, mon travail, mais c’est très sérieux pour moi. Donc je voulais dès le départ donner une bonne image de moi. J’ai ciblé une certaine clientèle avec mes tarifs, mais c’est parce que je sais que mon travail est à la hauteur.

be¦übe¦ü [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

Aujourd’hui je ne travaille quasiment qu’avec le bouche à oreille. Un client m’en envoie un autre et ainsi de suite. La meilleure des pubs.
J’ai un statut d’auto-entrepreneur, donc les démarches sont simples et rapides.

Après 1 an d’activité, quel bilan tires-tu de cette expérience? Cela correspond à ce que tu imaginais en démarrant ce projet?

Non cela ne correspond pas à ce que j’imaginais, car je ne savais pas à quoi m’entendre dès le début.
J’ai eu beaucoup de mal à démarrer, il faut du temps pour se faire connaître. Je n’ai pas encore le rythme que je souhaite, mais cela vient petit à petit, c’est normal. Et je sais déjà quelle étape je souhaite, et quelles évolutions je veux.

Est-ce que, aujourd’hui, tu arrives à vivre de la photo?

Alors ça dépend, si on considère que je gagne un smic, non pas encore, mais tout est aléatoire, il y a plus de boulot en ce moment et les mois à venir, que l’hiver par exemple. Il faut savoir que je ne compte pas dessus pour vivre, pas pour l’instant. Ce qui est un luxe de ne pas faire ou prendre n’importe quoi car il faut que l’argent rentre à tout prix. Par contre ce que je gagne je l’épargne ou m’en sert pour des accessoires ou du matériel. En juin par exemple je vais faire un gros chiffre, après rien n’est sur. Je pourrais faire un bilan qu’à partir de novembre, car c’est là que j’ai vraiment commencé. Mais j’ai la chance de faire ce que j’aime, et de choisir de refuser si cela ne me correspond pas, cela n’a aucune valeur financière. De plus je consacre toujours beaucoup de temps à mon fils.

Quels conseils donnerais-tu à un(e) photographe qui veut se lancer dans ce créneau?
Un premier conseil très bête, savoir faire des photos. Je connais quelqu’un qui s’est lancé car ses amis lui disaient qu’il faisait de belles photos. Maintenant il rame, pour moi il a coupé lui même la branche sur laquelle il était assis. Pas de bases, il se fait une mauvaise pub, donc mauvaise réputation, donc pas d’avenir sur le long terme.

be¦übe¦ü 2 [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions
Ensuite je pense que déjà, il faut savoir quelle est sa spécialité. Pour moi par exemple c’est les bébés en studio, et le portrait. Je ne vais pas démarcher des mairies ou office de tourisme, car j’ai pleinement conscience que je ne suis pas bonne en paysage, et cela ne me plait pas plus que cela.
Par contre j’ai toute la patience du monde pour les bébés, la séance dure entre 2 ou 3 heures, le bébé pleure quasiment tout le temps, il a des coliques ou autre et ne veut pas être dans certaines positions. Il faut donc s’y prendre de multiples façons et s’adapter a lui pour faire quelque chose de bien. Mais moi j’adore faire ça.

Peux-tu nous parler de tes projets photographiques?

Mes projets sont simples, je viens de commencer à me faire une clientèle, et je vais devoir tout recommencer début d’été car je déménage et change de région. Donc un gros boulot à refaire, mais même pas peur, je sais que j’en suis capable.
Ensuite j’ambitionne d’être exposé au salon de la photo à Paris, à côté d’amis de réseaux sociaux qui sont extra et talentueux.
Continuer mes séries perso, pour être vue sur des pages reconnus photographiquement, être publié.

premie¦Çre se¦ürie re¦üussi triptyque [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions
Je me suis découverte ambitieuse en photo et j’avoue que j’aimerais de la reconnaissance, mais j’ai énormément de boulot pour y arriver. Donc je continue à m’améliorer, à affiner mon style et mon regard. Je ne ma repose pas sur mes lauriers, car je sais que je n’ai pas fait grand chose, ni rien d’extraordinaire. Mais j’espère y arriver un jour.

Et pour terminer, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

Un portrait de Mélina, ma modèle adoré qui me comprend d’un seul regard. Pour une séance un peu pin up (qui a duré la journée). J’ai fait un close up, on avait la bonne coiffure, la bonne lumière naturelle, les bons réglages.

ma pre¦üfe¦üre¦ü [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

Le rouge à lèvre qui pète bien, le maquillage, et ses yeux extraordinaires, le post traitement qui va bien. Une succession de petits détails bien préparés qui font la différence. J’ai encore du mal à croire que c’est moi qui ai fait cette photo. A chaque fois que je la regarde j’en suis bouche bée (en toute modestie). Je l’adore, je l’aime, et j’en suis fière.

Un dernier mot?

Que dire de plus, je fais 1,65 m, célibataire, je chausse du 39 et rêve d’avoir un jour une paire de Louboutin.
Je bois un jus de fruit fraichement pressé tout les matins, j’adore faire une bringue avec mes amis de temps en temps, et chanter à tue tête.
Je suis Apple addict, cancer, blonde, allergique à l’aspirine, et toujours prête pour déconner.
Je ne passe pas une journée sans un éclat de rire, ni sans être reconnaissante de la chance que j’ai.
Je rêve de New York, et d’autres destinations.
Et je te remercie infiniment de m’avoir proposer cette interview, je suis très touché que tu ai pensé à moi.
Ps : un gros bisous à tous les lecteurs.

Pour découvrir son travail: son blog, son site pro.

A bientôt pour une nouvelle interview sur Explorations Photographiques!

7 Responses to [Interview] Ludiphoto, photographe de vos émotions

  1. Marie 1 mai 2014 at 6 h 33 min

    Franchement, Ludi assure, je suis son évolution d’un oeil depuis le jour o ù elle a lancé son blog et son évolution est tout simplement géniale ! Autant au niveau de sa créativité, de ses progrès, de son statut d’amateur à profesionnel et de sa confiance en soi. Bref, bravo Ludi :D
    Marie Articles récents..Mon processus créatif au pluriel !My Profile

    Répondre
  2. Thomas Benezeth 1 mai 2014 at 17 h 01 min

    Merci pour cette interview Marc ! Je suis Ludi depuis ses débuts (j’ai commencé quelques semaines après elle ^^) et sa progression est fulgurante ! Bravo ;-)

    Je te souhaite, Ludi, beaucoup de réussite !

    Répondre
  3. Pastelle 2 mai 2014 at 8 h 39 min

    Une photographe que je ne connaissais pas mais que je découvre avec un grand plaisir et que je vais suivre désormais. J’adore son enthousiasme et sa spontanéité, en plus de ses photos.
    Pastelle Articles récents..La messagère du premier maiMy Profile

    Répondre
  4. ludiphoto 4 mai 2014 at 14 h 00 min

    Merci à tous et bienvenue à toi Pastelle. Cela fait un moment que je n’ai pas publié, mais je vais m’y remettre bientôt.
    Et encore un grand merci à Marc pour son invitation
    ludiphoto Articles récents..Préparer le studio pour une séance photoMy Profile

    Répondre
  5. Alex De Morière 16 mai 2014 at 19 h 53 min

    C’est super d’en apprendre un peu plus sur une photographe que je suis depuis un petit moment et dont j’aime beaucoup le travail! :)
    Alex De Morière Articles récents..Lumière(s)My Profile

    Répondre
  6. ludiphoto 16 mai 2014 at 21 h 25 min

    Merci beaucoup Alex ;)
    ludiphoto Articles récents..Préparer le studio pour une séance photoMy Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Avatar_Logo_Lovinpix_sur_fond_gris