Marc Charbonnier

[Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Print This Page
Fabricant::
Vanguard
Price:
211€

Reviewed by:
Rating:
5
On 14 janvier 2014
Last modified:14 janvier 2014

Summary:

Selon moi, le sac à dos idéal pour le photographe expert, soucieux de transporter son matériel en toute sécurité

Le choix d’un sac est essentiel quand on commence à posséder un peu (beaucoup) de matériel. Pour ma part, je range mon matériel dans mon sac d’épaule pour les shootings qui ne nécessitent pas trop de déplacements. Quand il s’agit de voyager ou randonner, ce sac n’est clairement pas adapté. Je transfère donc le matos dont j’ai besoin dans un sac à dos. Pendant plusieurs années, j’ai utilisé le Lowepro Flipside 300. Un très bon sac, notamment en raison de son ouverture dorsale qui met le matériel à l’abri des pick-pocket.

Bien adapté à mon matos « APS-C », il est devenu trop petit lors de mon passage au plein format. Pour ceux qui ne le savent pas, les objectifs plein format sont sensiblement plus gros que leur équivalent APS-C. Par ailleurs je m’équipe de plus en plus d’objectifs lumineux qui sont eux aussi plus volumineux.

J’ai eu l’opportunité de le remplacer par un sac de l’une de mes marques fétiches: Vanguard. Et je vous propose aujourd’hui, après un mois d’utilisation, un petit test terrain.

Vanguard The Heralder 48 1 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Pour mon matériel, j’ai choisi le modèle: The Heralder 48. Dans la gamme comportant 4 sacs à dos, il se situe entre le 46 (plus compact) et le 49 (qui ne comprend pas de compartiment pour ranger autre chose que du matos photo). Il existe également la version 51T qui possède des roulettes.

Partons de mes besoins… qui seront probablement ceux de nombreux photographes experts:

Mes besoins

J’ai besoin d’un sac à dos:

  • solide et bien construit
  • Modulable et capable d’accueillir un boitier expert (7D, 6D par exemple), y compris avec un grip, et 3,4 objectifs « pro » comme un 24-70mm f/2.8 ou un 100mm Macro ou un 35mm f/1.4, ainsi que quelques accessoires (flashs cobra, déclencheurs…)
  • résistant à une petite pluie
  • confortable à porter: avec plusieurs kilos de matériel, je dois pouvoir marcher au moins une demi-journée sans avoir mal au dos.
  • un accès rapide au matériel mais suffisamment sécurisé pour ne pas me faire délester dans la foule.

Evidemment, s’il est joli mais discret c’est un plus mais ce n’est pas mon premier critère de choix.

Le sac à dos Vanguard The Heralder 48 répond-il à ces besoins?

Sans l’ombre d’une hésitation!

Avant de rentrer dans les détails, voici les caractéristiques techniques de ce sac à dos.

  • Dimensions intérieures (H x L x P mm):290×160×250
  • Dimensions extérieures (H x L x P mm):330×265×485
  • Poids (g):2100
  • Matériau extérieur: Polyester 1000D
  • Matériau intérieur: Polyester 150D + Velours

Construction

Je ne m’étendrai pas sur la qualité… Depuis mon test de son »cousin », The Heralder 38, je suis épaté par la robustesse des matériaux utilisés. Agréable au toucher,le polyester utilisé pour la couche externe du sac est très rassurante. Ce sac est très bien rembourré et on ne craint pas pour son matos s’il venait à chuter.

Il n’est pas étanche mais une protection pour la pluie est rangée dans le dos du sac et le fond du sac est plastifié pour pouvoir le poser sur un sol mouillé si besoin.

Vanguard The Heralder 48 6 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

De la même manière la qualité de fabrication est exemplaire: les différentes parties cousues entre elles sont bien ajustées, même dans les parties « cachées » du sac.

A l’intérieur on trouve, comme dans la plupart des sacs photos, des morceaux de mousse, recouverts de tissu qui permettent d’organiser l’intérieur du sac à sa guise. L’organisation par défaut est déjà parfaite. Une partie pour le boitier équipé d’un objectif + 5 emplacements disponibles. Au dessus de tout ça, une grande zone « stockage » permet d’emporter avec soi un pull, un casse-croûte ou un peu de matos photo supplémentaire peu fragile.

Vanguard The Heralder 48 8 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

J’aurai aimé une séparation plus rigide avec peut-être même la possibilité de la fermer indépendamment du reste mais je chipotte.

Pour les photographes « geek », une pochette pour tablette est incluse dans la partie qui ferme le sac, une petite pochette pour smartphone est fixée à l’une des bretelles et un petit sac en tissus permet de ranger du petit matériel à l’abri (personnellement, je l’utilise pour y mettre mon chargeur et quelques piles/accus).

Vanguard The Heralder 48 7 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Enfin, contre le dos du sac, un espace est prévu pour un petit ordinateur portable (max 15 pouces). Pour ma part, j’y glisse un réflecteur pliable.

Ergonomie

Optimale pour moi. Le dos du sac est conçu comme les sacs de randonnée avec un espace « vide » pour laisser circuler l’air entre le dos et le sac. Une ceinture ventrale + une petite pectorale permettent un portage encore plus facile. Pour ma taille, 1m76, c’est parfait. A voir sur des dos plus grands ou plus petits? Il n’y a pas de réglages de hauteur de bretelles sur ce sac. Bretelles qui sont d’ailleurs bien rembourrées et très confortable, suffisamment larges pour ne pas « scier » les épaules.

Vanguard The Heralder 48 3 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

L’accès au matériel? Pas aussi sécurisé que sur mon Lowepro mais la fermeture du sac se fait en 2 étapes: déclipser le rabat puis les 2 attaches (voir photo) et enfin ouvrir  la fermeture éclair. Ce n’est pas un coffre-fort mais, Cela ralentit les tentatives de vols je pense.

Vanguard The Heralder 48 9 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Autres accès: l’ouverture latérale qui donne directement sur le boitier. Tip top! C’est d’ailleurs plus facile, de se saisir de son boitier par cet accès. L’ouverture principale n’étant pas assez complète pour pouvoir prendre facilement le boitier.

Vanguard The Heralder 48 5 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Les petits plus:

  • La housse anti-pluie intégrée.
  • Le porte trépied-latéral… qui peut être rangé dans le sac, replié sur lui-même.
  • Les multiples petits rangements dans le sac, indispensables pour tous les accessoires du photographe.

Vanguard The Heralder 48 2 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Conclusion:

Je pense que ce sac va m’accompagner de nombreuses années. A moins que je ne m’équipe en moyen format, je ne devrais pas avoir besoin d’un autre sac avant un bon moment. Et ça tombe bien, il répond parfaitement à mes besoins. Pourrait-il convenir aux vôtres? Probablement, le tout étant de choisir le modèle (46,48,49 ou 51T) adapté à votre équipement. Prendre un sac trop grand est inutile car le poids et l’encombrement supérieurs seront gênants au quotidien.

Et le prix? 

On le trouve à 211€ chez Amazon. Comme souvent avec Vanguard, le prix est élevé… mais il est à mettre en lien avec la durée d’utilisation. Quasiment inusable, garantie 30 ans (!), c’est un investissement! Il se revendra probablement très bien s’il devient trop petit pour accueillir votre matériel.

Vanguard s’impose de plus en plus comme l’un des meilleurs fabricants d’accessoires photo. Que ce soit mes trépieds ou  mes sacs, je les utilise quotidiennement avec un plaisir et une satisfaction incomparable!

Une dernière photo? Le petit détail « qui tue »: le petit rabat aimanté qui vient bloquer l’ouverture sur plusieurs des fermetures éclairs du sac à dos!

Vanguard The Heralder 48 4 [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

Note sur les conditions du test :

Vanguard m’a aimablement fourni ce sac mais ce test a été réalisé en toute indépendance. Cet article n’a pas été relu ou soumis à l’approbation de Vanguard. A noter que la marque m’a expressément demandé de me sentir libre pour donner mon avis sur son produit. Ce qui, à mon sens, est un gage de sérieux. Si une marque est sûre de la qualité de ses produits, elle n’a pas de raison de craindre les critiques…

Selon moi, le sac à dos idéal pour le photographe expert, soucieux de transporter son matériel en toute sécurité

22 Responses to [Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48

  1. ary 15 janvier 2014 at 8 h 22 min

    du Vanguard quoi… j’ai l’impression que leurs produit font toujours un sans faute, les points négatifs dans les tests de leurs produits sont vraiment extrêmement rare.
    Bravo a eux !
    ary Articles récents..un peu plus de photos « pro » de moiMy Profile

    Répondre
  2. Seb F. 15 janvier 2014 at 9 h 10 min

    Bon, ben une finition de haut-vol comme d’habitude avec Vanguard.
    1 question : tu mets vraiment plus de choses dans la partie photo que dans le flipside ? Parce que j’arrive quand même pas mal à le charger celui-là : 2 boitiers dont 1 full-frame, 1 télé (le 100-300 f/4 de Sigma qu’il est quand même volumineux), ma tête pano, le 25mm, le 14mm et un autre objo en fonction de ma sortie (105 macro ou 50 1.4 en général)
    Après, ok il a un compartiment ou tu peux mettre autre chose que n’a pas le flipside
    1 remarque : 2.1 kg quand même le sac O_o… Ca peut aller pour une demi-journée, par contre en grosse randonnée pour une journée complète ou plus, je prendrais plutôt autre chose de plus léger, parce que là c’est charger la mule pour « rien » je trouve ;)

    Merci pour ce test et ce CR en tout cas !
    Seb F. Articles récents..L’Olivier se moque…My Profile

    Répondre
    • Seb F. 15 janvier 2014 at 9 h 20 min

      bon, je comprends un truc, c’est pas le flipside 300 que j’ai mais le 400. D’où la différence de volume et de capacité ;)
      Seb F. Articles récents..L’Olivier se moque…My Profile

      Répondre
      • Marc 16 janvier 2014 at 13 h 21 min

        Tu t’es répondu à toi même. La grosse différence avec mon flipside c’est la profondeur du sac: mon 70/200 f/4 tient dans le sens de la profondeur dans le Vanguard alors que je suis obligé de le coucher dans le flipside.

        Quant à la partie non-photo, c’est quelque chose qui me manquait avec le flipside aussi.
        Marc Articles récents..[Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48My Profile

        Répondre
        • Marc 16 janvier 2014 at 13 h 52 min

          Pour le poids, je pense que c’est une juste remarques mais c’est compliqué de trouver un sac dont le confort de portage est bon… et qui soit léger.

          Mon sac de rando n’est pas léger non plus mais j’ai déjà fait, dans ma jeunesse il est vrai, des randonnées de plusieurs jours avec un PTEC de 25kg ;-) Mais sa conception est juste parfait… en tout cas pour ma morphologie.

          Je suppose que si tu partais pour une rando un peu longue, tu prendrais un « vrai » sac à dos, non?
          Marc Articles récents..[Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48My Profile

          Répondre
          • Seb F. 17 janvier 2014 at 12 h 25 min

            Perso en rando, j’ai mon sac rando avec mes affaires de rando et souvent j’utilise un petit sac photo de type topload pour le matos photo.
            Je fixe le topload devant, sur le torse, accroché par des mousquetons aux bretelles du sac à dos.
            Par contre, j’emmène en général peu de choses dans le sac photo (1 reflex + 1 objo + le compact), je dois sélectionner en amont ce que je veux faire.
            Pour amener plus de matos, je réfléchis à la solution qu’avait évoqué Josh il y a déjà un moment sur son blog : des pochettes indépendantes à mettre dans le sac à dos.
            L’avantage est de ne pas avoir de sac dédié, ainsi qu’un côté moins « voyeur » pour le matos, afin de limiter les tentatives de vol ;)
            Seb F. Articles récents..Sans savoir pourquoi…My Profile

  3. elpadawan 15 janvier 2014 at 10 h 16 min

    Bon, et maintenant il est où le concours où je le gagne par miracle, ce sac? :D
    elpadawan Articles récents..2013 recap, I’m looking at you 2014!My Profile

    Répondre
  4. Thomas Benezeth 15 janvier 2014 at 12 h 37 min

    J’ai trouvé un point négatif, le prix ^^ Ouaa, 211€ je trouve ça très cher pour un sac, aussi bien construit soit il. C’est le prix d’un 35mm f/1,8, que dis-je, c’est même plus cher !

    Bon, après, c’est sur qu’il a l’air super bien ce sac. De mon côté j’ai acheté un Case Logic, un peu du même style (sauf qu’il n’a pas la trappe d’accès rapide sur le côté, mais sur ce genre de sac, je ne trouve pas ça gênant, mais ça c’est un avis personnel). Il est également très bien construit, fini, modulable, housse anti-pluie, attache trépied sur le côté, emplacement bien rembourré pour une tablette, bref, il a presque les même fonction mais coute 3 fois moins cher :-)

    Je ne sais pas si mon CaseLogic durera 30 ans mais il ne va pas mourir dans la décennie qui suit, ça c’est sur ^^

    (merci pour ce bon test ;-) )
    Thomas Benezeth Articles récents..#31 La sélection du mercredi midiMy Profile

    Répondre
    • Marc 16 janvier 2014 at 13 h 32 min

      J’avais lu ton test. En fait, on est pas du tout dans le même gabarit de produit (voir mon commentaire en réponse à Seb).

      Ton sac correspond à mon ancien sac, le flipside 300. Les espaces de rangement étant quasi identique.

      Quant au prix, il est la hauteur de la qualité et surtout de la garantie. Aucune marque ne serait assez bête pour garantir « à vie » dont la qualité est hasardeuse.

      Pour moi, il y a la même différence entre Vanguard et une marque moins prestigieuse que dans le domaine des membranes étanches et respirantes comme Gore tex et Novadry de Décathlon par exemple: Quand le premier garantit ses produits à vie… le 2ème se contente de 2 ans.

      Je n’ai jamais eu de problèmes d’étanchéité avec Gore Tex (et si c’est le cas, remplacement du produit). Avec des marques « alternatives » même connues, le risque est toujours là… et les « fuites » assez fréquentes.
      Marc Articles récents..[Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48My Profile

      Répondre
  5. Stephane Derlincourt 15 janvier 2014 at 16 h 37 min

    J’hésitais justement entre plusieurs modèle de chez eux et j’avais déjà mis un option sur le 51T pour remplacer mon Lowepro mais j’avoue que celui ci m’a l’air au top. Merci pour cet article des plus utiles pour moi, c’est vrai que ça a l’air de la bonne marchandise. Pour la maison et les voyages j’utilise une pelicase, plus lourde mais au top en protection.

    Répondre
    • Marc 16 janvier 2014 at 13 h 33 min

      Pour voyager c’est top! Quant aux roulettes, à voir mais perso, j’aime bien « sentir » mon matos photo en permanence sur moi. Je préfère faire rouler ma valise « fringues » et porter mon matos!

      Répondre
  6. Bon Plan Photo 16 janvier 2014 at 11 h 28 min

    Merci marc pour ton retour,
    j’ai glissé ton test dans mon tableau de comparatif

    Répondre
  7. Marc 16 janvier 2014 at 13 h 34 min

    Merci!
    Marc Articles récents..[Test terrain] Le sac à dos Vanguard The Heralder 48My Profile

    Répondre
  8. gitany jean-pierre 16 janvier 2014 at 21 h 20 min

    Mon sac d’épaule est devenu trop petit; ton article tombe à point, mais cela me parait bien cher! J’irai voir des comparatifs.
    gitany jean-pierre Articles récents..Ils aiment les oranges- Essai Pentax 55/300 suiteMy Profile

    Répondre
  9. bertrand 17 janvier 2014 at 21 h 14 min

    Très intéressant, j ‘ai vus les prix plus cher mais la garantie fait vraiment un plus, maintenant c’est le bagage a main en avion que je voudrai savoir si ca passe

    Répondre
  10. OuiOuiPhoto 13 septembre 2014 at 9 h 02 min

    Ton article m’a définitivement convaincu. Je viens de l’acheter ;)

    http://t.co/qzNdxfUw9C

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *

CommentLuv badge

Avatar_Logo_Lovinpix_sur_fond_gris