[Test-terrain] Le Fuji X100S

Review of: Fuji X100S
Fabricant::
Fujifilm
Price:
1200€

Reviewed by:
Rating:
5
On 22 mai 2013
Last modified:12 novembre 2014

Summary:

Le Fuji X100S est assurément un très bel appareil photo: bien construit, bien fini, avec une ergonomie remarquable...

Il y a quelques jours, je vous avais présenté ma prise en main du Fuji X100S. Comme promis voici un test terrain plus complet. Pour varier un peu et pour enrichir la présentation de ce boîtier hybride, je vous propose de le découvrir sous la forme d’une interview! J’ai préparé une liste de questions qui me semblaient pertinentes pour faire le tour de cet appareil photo et je les ai soumises à Maxime Favre, un ami photographe et possesseur du Fuji X100S depuis plusieurs mois… et à moi-même 😉

Au delà des mesures très techniques que vous trouverez dans des sites web ou des magazines équipés pour ce type de tests, nous vous proposons ici notre point de vue de photographes “sur le terrain”. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser, dans les commentaires et nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Si besoin, nous pouvons aussi mettre à disposition un ou deux fichiers RAW par exemple si vous voulez les retoucher dans votre logiciel préféré.

Avant laisser la place à l’interview, je tiens à remercier Maxime pour sa participation à cette interview-test (c’est également lui qui a réalisé les visuels du boitier). Et je ne peux que l’encourager à se lancer à son tour dans l’aventure du photoblog! (Mon petit doigt me dit que c’est en cours…)

L’INTERVIEW-TEST

Pourquoi avoir acheté ce boîtier?

Maxime

Pour ma part la raison était assez simple : je cherchais un appareil facile à emporter avec soi dans la vie quotidienne.

Après un petit tour d’horizon des compacts “pro” ce début d’année, j’avais en ligne de mire le X100 premier du nom. Et je vous mentirais en vous disant que son look n’y était pour rien. Manque de chance pour mes finances et ma patience le X100s était annoncé trois jours plus tard…

fujix100s-1

Le X100s n’est clairement pas le plus portable des compacts, si on ose le mettre dans cette catégorie. Mais il reste néanmoins très discret à l’épaule et se range facilement dans un sac d’épaule ou une sacoche de PC. Le tout avec ce look retro qui nous ramène quelques années en arrière et un qualité d’image au top.

Après un peu plus de deux mois d’utilisation, ce X100s est parvenu, au même titre que mon porte-monnaie et mon smartphone, un objet usuel que j’emporte dès que je sors de la maison. Je suis même revenu le chercher quelques fois car je l’avais oublié.

20130507-X100s-2-X3

Sans titre –  (M. Favre) – 2500 iso (JPG d’après RAW)

Marc

Alors en fait, je n’ai pas (encore) acheté ce boîtier. Comme expliqué plus haut, Fuji m’a confié un X100S pour un test terrain d’une semaine. Je mentirai si je disais que je ne suis pas intéressé pour l’acheter un jour. A côté de mon reflex (Canon EOS 6D) très performant mais lourd (je me déplace beaucoup en vélo) et encombrant au quotidien, j’aimerai bien disposer d’un appareil compact avec une qualité d’image irréprochable. Tous les compacts que je connais font de bonnes photos… mais ça reste en deçà de la qualité obtenue avec un reflex APS-C.

Le Fuji X100S et son excellente qualité d’image correspond à mes besoins de ce point du vue: un appareil performant et compact!

Quels sont les points forts du Fujifilm X100S?

Marc

C’est simple: il est compact, beau (pour qui aime le côté “rétro”), simple à utiliser et très performant, en particulier dans les hautes sensibilités. Le JPG sont très, très propres, directement exploitables depuis la carte mémoire.

Un point fort, apparu sur ce modèle: la possibilité de fixer un temps de pose minimal quand on utilise le mode iso auto + Priorité ouverture. De nombreux utilisateurs de X-Pro1 et X-E1 s’étaient plaints de la vitesse trop basse (souvent 1/30) choisie par l’appareil avec une focale de 35mm (eq 24×36)

Autre point fort: les filtres et modes proposés: les noirs et blancs (avec filtres de couleurs en plus), ou les rendus Velvia, Astia… sont superbes!

Test Fuji X100S Marc-3

« Le béret » (M. Charbonnier) – 1600 iso – JPG direct 

Maxime

Proposer ce qu’aucune autre marque ne fait. Un appareil performant dans un boîtier soigné et un look terrible. What else ? Comme on dit.

Ce boîtier excelle dans la discrétion, son obturateur à lames permet de photographier sans bruit et son look le fait passer pour un appareil d’une autre époque. Je ne compte plus les anecdotes d’amis ou collègues du genre : “Ah t’as sorti un/une vieillerie/antiquité/vieux machin/etc” (rayer la mention inutile). Je me suis aussi fait accoster par un nostalgique d’argentique qui croyait que j’en faisais.

Et ses points faibles?

Maxime

Malgré les nombreuses éloges.j’ai trouvé quelques détails perfectibles:

Le déclencheur à mécanique : au risque de m’attirer les foudres des puristes, je n’aime pas le déclencheur à câble. Je comprends sa présence qui s’accorde parfaitement avec le design argentique mais j’aurai bien aimé un connecteur sous la trappe sur le côté pour y brancher un déclencheur radio comme des Cactus, Yongnuo, etc. Tout dépend des pratiques photographiques de chacun mais dans mon cas, quand on fait du lightpainting et que l’appareil est en pose B sur trépied de l’autre côté de la rivière, c’est pratique.

L’EVF (viseur électronique) : En déballant ce Fujifilm X100s j’avais mis de côté mes mauvaises impressions que m’avait donné la première générations d’EVF et je dois dire qu’elles sont vite revenues. La latence d’affichage, la colorimétrie faussée et le contraste trop prononcé de ce mode de visée font que je ne l’utilise absolument pas.

Même pas un petit pare-soleil ne serait-ce que pour protéger un peu cette jolie lentille frontale ? Pour le prix du joujou un petit effort de ce côté aurait été bienvenu. Heureusement on trouve facilement des copies de l’original pour une poignée de dollars.

Marc

Mis à part le prix un peu élevé, je ne vois pas vraiment de défauts rédhibitoires. Peut-être la dotation en accessoires un peu chiche (batterie de faible capacité, absence de pare-soleil, sangle de cou en plastique “cheap”), à 1000€ l’appareil c’est dommage.

Sinon, comme le dit bien Maxime, le viseur électronique peut dépanner car malgré sa bonne définition, ce n’est pas du tout agréable de shooter avec. L’image scintille (mais moins que sur le X-Pro1 et le X-E1) et elle est parfois sombre (visiblement ce problème est corrigé par le dernier firmware).

Enfin, la partie vidéo est un peu en retrait. L’image n’est pas très belle (crénelée parfois dans les diagonales) et limitation à 30i/s en FullHD. Ca dépanne mais mon iPhone fait aussi bien!

Sur le plan de l’ergonomie, que penser du X100s?

Marc

Fuji fait partie des marques qui sont à l’écoute des utilisateurs! Toutes les améliorations proposées sur ce modèle, par rapport au X100 premier du nom et X-Pro1/X-E1 corrigent l’immense majorité des défauts constatés sur les appareils précédents (touche Q, bouton Fn…)

Aujourd’hui, on dispose d’un boîtier très abouti. Le viseur optique est parfait, surtout par temps ensoleillé. La visée par l’écran est très agréable aussi et permet des cadrages sympas, au ras du sol ou à bout de bras. Pour ma part, 90% de mes photos ont été prise via l’écran arrière.

Les menus sont un peu touffus (un peu à la Nikon) mais on y accède finalement peu. Une fois la configuration de l’appareil effectuée, toutes les fonctions utiles sont accessibles via la touche Q (pour Quick je suppose): iso, drive, traitement des images, AF…

Je suis toujours sensible à l’ergonomie de l’AF sur un boîtier. Il doit être accessible facilement, si possible sans décoller l’oeil du viseur. Avec le X100S, l’AF est plutôt facile à régler. Touche Q -> AF -> roue/pad. Difficile à faire sans quitter le viseur… mais bon, je pinaille 😉

Au final, je n’ai pas eu le sentiment de peiner pour régler mon appareil. Je n’ai pas eu ce petit moment d’agacement que l’on a parfois avec un boîtier dont l’ergonomie est moyenne.

Le fait que l’ergonomie soit en constante progression d’un appareil à un autre est clairement à l’avantage de Fujifilm!

fujix100s-3

Marc

Je trouve la prise en main bonne. Le X100s est assez léger mais pèse suffisamment pour ne pas avoir l’impression de tenir un morceau de plastique. Les boutons tombent facilement sous les doigts. Le passage de mon reflex avec un grip sur ce petit Fuji ne s’est pas passé sans quelques photos avec mes gros doigts devant l’objectif, un coup à prendre 😀

Le viseur optique est excellent. La superposition de diverses informations en transparence permet de tout avoir sous les yeux en un clin d’œil. Attention cependant car cet affichage devient peu lisible sur des scènes très claires et lumineuses (blanc sur blanc) et à l’inverse éblouissant la nuit (note: problème apparemment corrigé avec le dernier firmware sorti il y a quelques jours).

Mais pas de souci l’écran arrière prend le relais sans problème. Seul regret, cet afficheur arrière aurait mérité un peu plus de pixel. Rien de pénalisant à l’utilisation mais quand on voit ce qui se fait chez d’autres marques… Le bouton “disp back” permet de switcher sur un affichage personnalisable via un menu. Il permet d’afficher des éléments supplémentaires tels le niveau, l’histogramme live, lignes guides, etc. Et ce aussi bien sur l’écran arrière que dans l’EVF.

Coté software et fonctions Fuji a bien progressé avec l’ajout d’un menu “Q” permettant un accès rapides à certains réglages bien pratiques. Les autres boutons restent très semblables au X100. N’ayant jamais touché d’APN Fuji auparavant, il ne m’a pas fallu plus que 2-3 jours pour m’y retrouver.

Et sur le plan des fonctionnalités, que retenez-vous d’essentiel?

Maxime

Je dois dire que je suis assez fan de ce filtre ND de 3 stops qui s’active en une pression (j’utilise le bouton Fn). En rien une révolution mais c’est là, à disposition, en tout temps.

Du côté de la synchro flash on fait un petit bon en avant jusqu’à 1/2000, 3 stops de plus que chez les jaunes à 1/250. Ainsi à 1/2000, un petit speedlite de 50Ws fera le même boulot qu’un flash studio de 400Ws à 1/250 (chaque fois qu’on double la vitesse, on divise de moitié la puissance). Toujours dans une optique de voyager léger, c’est une petite révolution.

Ceci devient très intéressant en strobisme, ne serait-ce que pour limiter la lumière ambiante tout en restant suffisamment ouvert pour conserver un flou d’arrière plan. Et si ça ne suffit pas le filtre ND permet encore de gagner 3 stops, de quoi faire des photos en plein contre-jour à midi avec un petit flash.

Il y a cependant quelques contraintes dues à cet obturateur à lames qui doivent être assimilées. En effet des vitesses d’obturations très rapides ne sont pas disponibles à grandes ouvertures. Ainsi on peut photographier à 1/4000 uniquement dès f/8.0, 1/2000 dès f/4.0 et au maximum 1/2000 à f/2.0.

20130507-X100s-29-X3

“The Seeds” (M. Favre)

Marc

Paradoxalement, c’est sa simplicité qui me plaît le plus: le réglage manuel du diaphragme et de la vitesse d’obturation, la mise au point efficace, les iso auto paramétrables, les JPG parfaits en sortie. C’est là l’essentiel du Fuji X100S!

Le reste, c’est les cerises sur le gateaux. Le filtre ND, les simulations de “pellicules argentiques”, les filtres créatifs (sepia, tilt-shift…) ne sont pas des gadgets pour autant.

Pour finir, la mise au point manuelle est tout à fait envisageable notamment avec le mode “Digital Split Image” qui superpose 2 images qui se confonde au centre que la mise au point est effectuée ou encore avec le mode “Focus Peaking” qui affiche en surbrillance les contours nets. Entre les 2 c’est une histoire de goût!

Que diriez-vous de la gestion des hautes sensibilités?

Marc

C’est clairement la révolution apportés par Fujifilm. Les hauts-iso sont enfin exploitables sur un appareil “compact”. A 1600 iso, les photos sont encore superbes, 3200 iso c’est encore très bon et à 6400 iso, ça passe encore, surtout en noir et blanc.

On a donc affaire à un appareil très polyvalent, y compris dans des environnements sombres, à l’intérieur ou à l’extérieur. C’est d’autant plus utile que comme toujours, les flashs “internes” de ces appareils ne font pas de miracles.

A noter que le traitement des fichiers par le boîtier est exemplaire question bruit numérique sur le JPG. Difficile de faire beaucoup mieux avec Lightroom, même si la dernière version du dématriceur a fait de gros progrès avec les RAF (fichiers RAW) du Fuji.

Test Fuji X100S Marc-7

« Washing – Machine » (M. Charbonnier) – 6400 iso JPG direct

Maxime

C’était un des points forts annoncés des nouveaux capteurs Xtrans et je suis forcé de constater que Fuji frappe un grand coup.

Les fichiers bruts sont excellents jusqu’à 800iso. A 1600iso on est toujours dans le très bon. On peut sans aucun remord le pousser jusqu’à 3200iso voire 6400iso en gardant le travail de post- production minimal.

J’espère voir cette technologie se démocratiser dans le futur.

L’AF du X100s est-il aussi performant qu’annoncé par Fujifilm?

Maxime

N’étant pas un grand utilisateur de compacts (du moins plus depuis quelques années) il n’y a pas eu de “wow effect” simplement car je n’ai pas de référentiel pour comparer hormis un 5d markIII. Néanmoins je ne m’en suis jamais plaint. Il fait son job et je n’ai à aucun moment senti un manque de ce côté là. Mission accomplie pour Fuji à mon goût.

Les collimateurs sont facilement accessibles et déplaçables depuis la molette/joystick. Les utilisateurs de réflexes ne seront pas trop dépaysés et ne se perdront pas dans les menus, un très bon point pour ce genre d’appareil.

Test Fuji X100S Marc-8

Sans titre (M. Charbonnier) – Mode macro

Marc

Clairement oui! Il ne vaut pas celui d’un reflex pour la précision lorsque le sujet est en déplacement ou peu lumineux mais pour une scène sans mouvement rapide et normalement lumineuse (lumière du jour même indirecte) la mise au point est quasi instantanée! L’AF fonctionne la fois par détection de phase et détection de contraste: une première chez Fuji. On imagine que ce système sera étendu à ses grands frères, les futurs X-Pro2 et X-E2… ce qui corrigera leur seul vrai défaut!

Le X100s est-il un appareil pour débutant ou pour expert?

Marc

Difficile de trancher. Pour faire une réponse de normand: le Fuji X100s convient aussi bien au débutant qu’à l’expert.

A l’avantage du débutant: le mode tout automatique qui permet de faire de belles images juste en appuyant sur le bouton (“old school” comme sur les anciens argentiques). Autre avantage pour le débutant qui veut progresser: le mode tout manuel à l’ancienne et la focale fixe pour apprendre à se déplacer.

Donc c’est un bon choix pour un débutant motivé mais…. le prix sera peut-être un frein!

La cible pour ce type de boîtier reste tout de même le photographe expert/pro qui ne veut pas faire de concession sur la qualité des images et sur les fonctionnalités essentielles d’un appareil photo fût-il compact. L’investissement est conséquent mais au regard de ses capacités, de nombreux photographes avertis sont intéressé par ce joli boîtier.

Country

“Countryside” (M. Favre) – 200 iso (JPG d’après RAW)

Maxime

A l’heure d’aujourd’hui tous les appareils disposent de modes automatiques ou assistés. Difficile donc d’affirmer qu’un débutant n’arrivera pas à faire une photo avec un X100s.

Les jpeg sont de très bonne qualité et la panoplie de filtres, héritée du savoir-faire de Fuji dans l’argentique permettront facilement d’ajouter de petites touches personnelles sans passer par la case post-production.

Honnêtement je préfère voir un débutant avec un X100s entrain de faire des efforts de composition plutôt qu’en train de jouer du zoom sur un réflexe acheté “parce que ça fait pro”.

Après comme le dit Marc le prix pour un compact risque d’en rebuter plus d’un.

Est-ce que le Fuji X100s peut remplacer un appareil reflex?

Maxime

Oui et non tout dépend l’utilisation du dit réflexe 😉 Plusieurs photographes de renom comme David Hobby ou Zack Arias ne jurent plus que par fuji et j’ai du mal à imaginer que ce soit simplement à des fins promotionnelles. Pour autant qu’il corresponde au(x) besoin(s), je prends sans hésiter le X100s et mes épaules m’en remercient !

Attention cependant à l’autonomie ! Lors de notre récente sortie à Lausanne avec Marc, Sébastien et Javier, la batterie était vide avant l’heure de rentrer. Accus supplémentaires à prévoir !

Marc

Non, malheureusement pas… En tout cas pas le X100S et sa focale fixe. Éventuellement le X-E1 et le X-Pro un avec les optiques interchangeables. Il y aura toujours de domaine ou le reflex sera roi, notamment en photo sportive ou animalière. Comme le dit Maxime, certains photographes pros se sont converti au Fuji mais je doute qu’ils abandonnent complètement le reflex pour autant.

Test Fuji X100S Marc-5

« VW » (Marc Charbonnier) – 200 iso JPG direct

La focale fixe (35mm eq 24×36) ? Avantage ou inconvénient?

Marc

Depuis peu, j’aime beaucoup le 35mm… et encore plus depuis que j’ai un 35mm monté sur un boîtier FF! Pas trop grand angle ni trop long, c’est ma focale “reportage” préférée. L’ouverture à f/2 de ce Fuji X100s permet de faire de jolis portraits (attention à ne pas prendre trop serré tout de même) avec un bokeh très doux mais aussi de faire du paysage.

En photographie urbaine, ce boîtier est parfait. Compact, discret avec une focale idéale.

Certes, il faut se déplacer mais on se rend vite compte que c’est un avantage par rapport au zoom qui nous pousse à faire changer de focale au lieu d’améliorer la composition de la photo par le changement de point de vue!

Maxime

A mon goût c’est un avantage. Premièrement pas de frais supplémentaires, pas de faux besoins de nouvelles optiques pour réussir tel ou tel photo.

35mm c’est un peu à la croisée des chemins. Assez large pour du paysage tout en restant utilisable pour du portrait. Cette focale m’était inconnue et je dois dire qu’elle me convient assez. Jusque là j’ai toujours réussi à faire rentrer ce que je voulais dans mon viseur. C’est même un exercice assez drôle que d’essayer une dizaine de positions différentes au milieu d’un pré.

Une des choses qui m’a particulièrement marqué est la quasi absence d’aberrations chromatiques. Difficile de prendre ce 35mm en défaut.

Test Fuji X100S Marc-4

Test d’aberrations chromatique (M. Charbonnier) -JPG direct

Les photos en JPG sont-elles exploitables directement ou vaut-il mieux passer par les RAW?

Maxime

Uhu j’avoue ne pas trop fait de jpeg avant ce test. Mais je vais m’y mettre pour les photos “boulot”, etc..

Marc

Oui, vraiment! Et c’est bien ce qui fait la force de cet appareil photo! Le nouveau capteur X-Trans associé à un dematriçage interne de haut vol permet au Fuji X100S de sortir de fichiers JPG exemplaires! Pendant ma semaine de test, j’ai shooté principalement en RAW+JPG Fine mais à part pour faire des essais sur Lightroom je n’ai quasiment jamais utilisé les fichiers RAW. Pour moi, c’est un vrai plus. Traiter des dizaines (voire centaines) de fichiers RAW en post-production est chronophage. Avec le Fuji, on passe – enfin! – plus de temps à photographier qu’à “développer” ses photos.

Les RAW sont, depuis peu pris en charge par les principaux derawtiseurs du marché (Lightroom, DxO…) avec de bons résultats malgré le capteur atypique de Fuji.

Test Fuji X100S Marc-1

« Javier » (M. Charbonnier) – 200 iso JPG d’après RAW

A plus de 1000€, le Fuji X100s est-il trop cher?

Marc

Oui… et non!

Oui parce 1000€ ça représente quasi un SMIC mensuel net en France et que pour la moitié du prix on a tout de même de bons compacts aujourd’hui. Oui aussi parce que comparativement au XE-1 ou X-Pro1 la différence de prix n’est pas forcément à l’avantage du X100S et sa focale fixe.

Non parce qu’à l’heure actuelle, le Fuji X100S est certainement le compact/hybride le plus homogène du marché en terme de qualité d’image et de qualité de fabrication. A part Olympus et ses OMD (et dans une moindre mesure les Nikon 1) il n’a aucun concurrent sérieux à ce jour!

fujix100s-2

Maxime

C’est un budget c’est sûr. Mais de l’autre côté on a un petit boîtier portable équipé d’un capteur à la dynamique qui n’a rien à envier à la plupart des réflexes actuels, une optique de qualité qui pique et j’en passe.

C’est aussi 1000€ pour un système à part entière et hormis un éventuel pare-soleil et une ou deux batteries, les frais sont terminés. Pas de parc d’optiques dans lequel y laisser des plumes pour finalement avoir une étagère d’objectifs qui patientent tranquillement à la maison faute de place dans les poches.

Le public cible est à mes yeux l’amateur ou le pro en quête de légèreté sans compromis sur la qualité d’image.

Que demanderiez-vous à Fujifilm pour la prochaine génération de X100?

Maxime

J’avoue que je m’étais pas trop préparé à cette question vu que le petit dernier est à peine arrivé.

Pour pinailler, je verrai bien un écran arrière avec un meilleure densité de pixel. Comme mentionné plus haut, il y a à ce jour beaucoup mieux sur le marché.

Un peu plus de liberté dans la configuration des boutons et du menu Q (réglages rapides) serait un gros plus. Actuellement j’utilise la touche Fn pour le filtre ND et j’atteins rapidement le réglage ISO par le menu Q. Hors je n’utilise pas certains autres boutons qui peuvent rester accessible par les menus comme le mode macro (macro au 35, qui fait ça hormis pour faire un gros plan accessoirement), le view mode qui lui est toujours en fonction automatique avec le capteur quand on approche l’oeil du viseur ou même la touche Q elle même (chose possible sur le X100, anciennement touche RAW).

Avec un peu de chance un futur firmware apportera ces quelques libertés qui manquent.

Marc

A vrai dire, je ne sais pas trop. Peut-être un positionnement tarifaire aux alentours de 900€, c’est pas beaucoup moins que 1000€ mais c’est psychologique!

Plus sérieusement, un écran mieux défini serait un plus même si celui du X100S est déjà correct pour viser. Une fonction vidéo plus performante serait une belle évolution: 60i/s en full HD et AF plus efficace.

Et comme l’a dit Maxime un paramétrage plus fin de boutons pourrait encore améliorer l’ergonomie, déjà bonne de ce boîtier.

Conclusion:

Le Fuji X100S est assurément un très bel appareil photo: bien construit, bien fini, avec une ergonomie remarquable… et surtout une qualité d’image superlative y compris au format JPG. Et c’est également le cas en haute-sensiblité: on peut sans hésiter monter à 1600 voire 3200 iso avec une qualité tout à fait exploitable.

Certes, le prix est un peu élevé. Il baissera probablement un peu d’ici quelques semaines. Mais l’achat d’un tel boîtier passe presque forcément par un coup de coeur. Pour le même prix, on a un reflex du type Canon 650D en kit qui sera certainement plus polyvalent avec une qualité d’image assez proche… mais peut-on avoir un coup de coeur pour un Canon 650D? Pas sûr!

Alors, si on tombe amoureux… il faut craquer, c’est cher, pas forcément utile… mais quasi indispensable quand on y a goûté 😉

Et vous chers visiteurs, avez-vous succombé à cet appareil? Ou seriez-vous tenté?

Le Fuji X100S est assurément un très bel appareil photo: bien construit, bien fini, avec une ergonomie remarquable...
39 réponses
  1. ary
    ary dit :

    bonne idée que cette double interview pour parler d’un appareil. C’est très clairs et instructif.
    Les photos présentées sont effectivement jolies (mention spéciale pour the seeds), mais ne sont-elles pas trop sombre (VW, la fleur, countryside) ?
    En tout cas pour moi, j’ai beau lire toute les infos et test sur ces fuji que tout le monde trouve géniaux, je ne change pas d’avis.
    La magie ne marche pas du tout chez moi, aucun coup de coeur en vue. Je suis totalement hermétique au charme du look rétro et une focale fixe, j’arrive vraiment pas… j’ai bien mieux a faire avec 1000 euros, heureusement qu’il en faut pour tous les gouts !
    ary Articles récents..Nouvelle référence dans l’article sur la taille des sacs photoMy Profile

    Répondre
    • Marc
      Marc dit :

      Merci Ary pour ton commentaire. Effectivement, le style rétro n’est pas du goût de tout le monde. Mais au delà du look, c’est surtout la disposition « classique » à la LEICA avec de vrais boutons qu’on peut tourner (vitesse, correction d’expo….) qui est un vrai plus. Bien plus agréable qu’un menu et des clics à faire pour sélectionner un paramètre comme sur la plupart des compacts.

      C’est vrai aussi que le prix étant très élevé, il faut vraiment avoir le coup de coeur et le plaisir de shooter en focale fixe. Il reste toujours l’excellent X-E1 pour ceux qui souhaitent plus de modularité.

      Quand aux images, le VW me semble aussi un peu sombre (j’ai laissé les JPG sans retouche) mais j’avais probablement appliqué une correction d’exposition un peu forte. Pour les autres, je ne trouve pas mais c’est peut-être une histoire de goût 😉
      Marc Articles récents..[Test-terrain] Le Fuji X100SMy Profile

      Répondre
  2. Damien
    Damien dit :

    Je suis ravi de constater qu’il existe encore des appareils photos enthousiasmants et des photographes enthousiastes!
    Cet article à la forme originale donne envie d’adjoints à mon fidèle x10 ce grand frère.
    Bonnes photos !

    Répondre
  3. Marie
    Marie dit :

    Bonjour Marc, et bien, vraiment un bel appareil. C’est clair que malgré l’amour du reflex, un compact complète quand même parfaitement ce dernier quand on ne peut pas l’emporter avec soi. C’est un avantage non négligeable d’une certaine liberté de mouvement retrouvée, des occasion plus nombreuses aussi de faire des photos !
    Par contre, le prix est…. exorbitant !
    Je t’avoue que pour un compact, je ne pourrais pas y mettre ce prix, à moins d’être vraiment friquée (mais je suis maman au foyer donc pas de revenus…) ou bien un pro qui en a vraiment besoin. De plus, j’aime les focales fixes, mais sur un reflex car on peut en changer ! lol Ici, il faut se contenter du 35mm et à mon avis, même si on peut déjà faire pas mal de choses avec, selon le style de photo qu’on veut faire, cela peut vite devenir un inconvénient.
    Malgré tout, c’est clair que les images sont de qualité, « The seeds » et « countryside » sont superbes, ça donne envie. Et pour un compact, avoir aussi les mollettes et compagnie, c’est quand même assez exceptionnel, ce qui justifie aussi le prix je pense, bref, Fuji tape fort…
    Mais je passe mon chemin, ce n’est pas tellement le type d’appareil qui m’attire. Il aurait eu un zoom, sûrement, mais là, entre la focale fixe et le prix de l’engin, non.
    Par contre je suis curieuse, est-il vraiment compact ou a t’il tout de même une taille assez conséquente ?
    Marie Articles récents..Je mets en vente…My Profile

    Répondre
  4. Longchamp François
    Longchamp François dit :

    Très bon article / interview ! Propriétaire d’un x100s depuis trois semaines, je n’ai pas encore eu l’occasion de ressortir mon 5D mk ii..

    Je trouve que le bénéfice principal du x100s, mis à part ses prouesses techniques (une fois la configuration maitrisée), est qu’il fait penser la photographie différemment..

    Répondre
    • Marc
      Marc dit :

      Merci pour ton passage et ton témoignage ici, François. C’est vrai que ce petit appareil est tellement addictif que sauf projet photo précis, on a tendance à le prendre en permanence avec soi (et du coup à laisser le reflex à la maison)
      Marc Articles récents..[Test-terrain] Le Fuji X100SMy Profile

      Répondre
  5. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    Rien à dire, ce X100s fait envie, mais son prix… 🙂

    Du coup, pour un second appareil, en complément d’un bon Reflex, pour la photo « de tous les jours où tu prends tjs ton APN », un ancien modèle de la gamme Fuji me tenterai bien, comme le X10 ou X20. (tu n’as parlé que du X-Pro1 et WE-1).

    En tout cas, je tombe sous le charme de ces appareils au look rétro !

    Pour en revenir à ton article, très bien écrit et très bonne idée cette double interprétation avec Maxime 😉
    Thomas Benezeth Articles récents..[Architecture] Plafond de la Chapelle du Château d’EcouenMy Profile

    Répondre
  6. Thierry
    Thierry dit :

    Point de vue intéressant !
    Pour ma part, je serais hyper preneur d’une version bis avec un équivalent 50mm.
    Le 35 mm est intéressant bien sûr, même si celui qui est monté sur cet appareil n’en n’est pas complètement un. Il a certes le « point de vue » d’un 35 mm, mais ses possibilités en termes de bokeh sont celles d’un 23 mm en full frame. C’est sans aucun doute cette limite qui fait que beaucoup l’utilisent à f2, pour avoir ainsi la profondeur de champ minimale.
    En plus de ce modèle, je serais donc fan d’un équivalent 50mm, qui me semble à l’évidence la focale la plus universelle (cf. Cartier-Bresson, qui n’utilisait que celle-ci, Eggleston, Depardon, Plossu,…). Ce serait top avec le look et la discrétion de ce boitier. (mieux que le X-E1 avec son 35)

    Répondre
    • Marc
      Marc dit :

      Une version 50mm serait une bonne idée, un peu dans l’esprit des DP Merrill de Sigma effectivement. Personnellement, je trouve la focale de 35mm plus polyvalente mais en portrait ça déforme plus que le 50mm.
      Après on peut mettre opter pour le X-E1 et son 18-55 mais l’encombrement n’est plus le même!
      Marc Articles récents..[Test-terrain] Le Fuji X100SMy Profile

      Répondre
  7. Seb F.
    Seb F. dit :

    Bon allez, faut bien un boulet qui mette les pieds dans le plat ^^
    Ben moi je ne suis pas fan du tout de ce « look rétro », ou plus précisément, j’aime pas cette mode de mettre du récent qui ressemble à de l’ancien.
    Soit je prends de l’ancien, avec le look de son époque (et « dans son jus » 😉 ), soit je prends du récent… Cette hybridation permanente me sort pas les trous de nez à force !
    Bon, je sais que je suis extrémiste avec un point de vue comme celui-ci, mais tu connais ma passion pour les vieux appareils : ils ont un charme supplémentaire (si on commence à s’imaginer l’histoire de tel boitier ou tel autre TLR) que ce type d’objet ne pourra jamais avoir.
    Après, avoir un truc qui « fait ancien » sans avoir besoin de faire la photo « à l’ancienne », perso ca me dépasse !?!

    (allez, lâchez-vous contre moi, c’est la maison qui offre ^^ 😉 )
    Seb F. Articles récents..Un matin (tôt) sur le Mt-SalèveMy Profile

    Répondre
  8. Serge san Juan
    Serge san Juan dit :

    Bonjour,
    déjà possesseur du Fuji X10 qui délivre de très bonnes images, mais qui reste un peu lent et surtout possède un viseur optique rudimentaire (et je suis très habitué aux viseurs des reflex)…j’aimerai savoir si le X100S possède une vraie pose B. Si oui, cela implique donc un déclencheur « fil souple » à l’ancienne ? Le X10 ne possède pas de pose « B ». La pose la plus longue possible est de 1 seconde. Quelle durée de pose la plus longue est-elle proposée par le X100s. Sur le X10, il est impossible de déplacer le point AF sans allumer l’écran et quitter la visée optique. Sur le X100s en est-il de même… ou le déplacement du point AF peut-il se faire comme sur un réflex, œil au viseur et molette à tourner. Est-il possible de visser sur l’objectif un filtre…par exemple filtre gris, ou dans l’esprit « système filtres Cokin » ? Quoi qu’il en soit, je suis tenté par cette nouvelle « mouture » du X100s. Non pas à cause de son look, mais de son rapport compacité/rendu excellent. Le X10 est toujours dans ma poche, et je fais des photos (certes sur des sujets différents) que je ne pouvais pas faire auparavant avec mes « réflex ».
    Merci de votre réponse et bravo pour ce partage en duo de prise en mains.

    Répondre
    • Marc
      Marc dit :

      Bonjour Serge! Concernant la pose B, oui, c’est à l’ancienne avec un déclencheur souple. Le temps de pose maximal est de 60min.
      Pour tes autres questions, je laisserai Maxime te répondre, il a encore l’appareil… lui!

      Et merci pour ton passage ici et ton commentaire 😉
      Marc Articles récents..Quoi de neuf en ce lundi matin? [29]My Profile

      Répondre
    • Maxime
      Maxime dit :

      Hello,

      – Le X100s dispose d’une vrai pose B. Soit en appuyant sur le déclencheur, soit avec un déclencheur à câble. Le chrono du temps écoulé s’affiche sur l’écran pendant la pose. Comme dit Marc, 60min max.
      – la molette le vitesse va jusqu’à 1/4 mais un mode T permet de sélectionner un temps de pose de 1/2 à 30s (incréments comme un réflexe).
      – Le changement du point AF peut se faire sans quitter l’œil du viseur, exactement comme un réflexe.
      – C’est possible de mettre un filtre, une bague est nécessaire, voir les options fuji ou fabricants tierces. Check google avec « fuji x100 filter adapter ». Après tu mets ce que tu veux dessus du moment que c’est disponible dans ce diamètre.

      Si tu as besoin d’autres renseignements, n’hésites pas !

      Max
      Maxime Articles récents..LightpaintingMy Profile

      Répondre
  9. Bast
    Bast dit :

    Salut Marc je viens de vérifier, Fuji a bien sortie un premier 28mm f.2 pour le x100s , il y en aura peut être d’autre à sortir ( équivalent à 28 en ff )

    Répondre
  10. Kiechle, Daniel
    Kiechle, Daniel dit :

    Meci pour cet article sympa. J’ai depuis fin mars un X100S qui vient s’ajouter à mon vénérable Nikon D300, et avec le Fuji, je recécouvre un peu la photographie. C’est très chouette. Vous écrivez :

    « Les RAW sont, depuis peu pris en charge par les principaux derawtiseurs du marché (Lightroom, DxO…) avec de bons résultats malgré le capteur atypique de Fuji. »

    Photoshop/Lightroom Oui, Aperture Oui, mais DxO? Je ne crois pas. Allez-y : rendez-moi heureux en me proucant le contrraire !

    Cordialement,

    Daniel

    Répondre
  11. hannane
    hannane dit :

    c’est tentant, vraiment! plutôt que d’acheter un equivalent 35mm pour mon D90, changer de boitier pour le X100s et gagner en discrétion et légèreté.

    Répondre
  12. Gérard
    Gérard dit :

    Bonjour, excellente initiative…que votre site.les avis d’utilisateurs sont toujours plus objectifs que les pubs….pour ma part je verrai plus l’utilisation de ce boitier en reportage, style leica, C Bresson, Lartigue…..on ne peut pas se promener dans une foule avec un gros reflex, ça le fait pas….(enfin pour moi) pour ceux qui recherchent d’autres focales, le choix est large ….ce qui me gêne le plus dans ce boitier c’est la faible autonomie de la batterie, ce qui oblige à « sortir plus « lourd »: deuxième voire troisième batterie, chargeur, sacoche pour mettre le tout….comparer avec mon M2, y’a pas « photo »( j’ai la soixantaine)….alors je verrai bien évoluer dans le bon sens de ce côté…..là , je serai preneur….en me servant uniquement du viseur optique et en n&b….à propos à quand une version spécifiquement monochrome?? avec un capteur étudié pour…vu le prix sidéral du Leica M actuel…ce serai un bon « coup »!! :-))….Voilà, bon le papi vous salue bien

    Répondre
  13. Peyron romain
    Peyron romain dit :

    Bonjour,

    Le x100s n’est pas si mauvais qu’on le dit pour la vidéo !

    On peut vraiment faire pas mal de choses.

    Déjà on peut se servir de la mise au point manuel, ce qui permet en grand ouverture de jouer avec les flous d’arrière plan sur trois niveaux de profondeur.

    En reglant l’ouverture avant de filmer, De f11 à f5.6 on a une marche de manœuvre suffisante pour ne pas avoir à toucher à la mise au point et obtenir une image nette.

    On peut régler l’exposition, toujours avant mais pas pendant; bien utile pour avoir le paysage net et lumineux à travers, par exemple, la fenêtre du TGV tout en ayant l’intérieur sombre en se positionnant sur -2.

    On peut régler la balance des blancs.

    On profite des simulations de film : velvia, nb, astia, etc.

    Le réglage des isos en auto est efficace.

    On peut régler le volume sonore.

    Et, petit secret que je vous révèle : pour éviter les effets de moirage et de contours colorés souvent reprochés dans les tests, pour des images, par exemple, riches en rayures et fins détails comme les champs d’herbes et les feuilles des arbres il suffit de filmer en f11 ou f2 (les extrêmes !) en 30i/s (éviter le 60i/s) et l’image devient alors propre comme par enchantement.

    On profite ainsi de la super qualité de l’appareil pour la vidéo !!!

    Si on rajoute un micro st1, le grand angle Wcl-x100 et une gildecam hd 1000 (ou monocam, qui, parait-il, est tres bien et bien moins cher) on est prêt pour des images en mouvement !

    Du coup j’ai revendu mon gh1 ! C’est plus économique (on a déjà un bon objectif ;-))

    Et puis avec son look rétro les gens ne se sentent pas filmé …

    Bonnes vidéos !

    Répondre
  14. Martin
    Martin dit :

    Bonjour, à votre avis quelle dimension maximale d’agrandissement est il possible de réaliser avec un fichier émanant d’un Fuji X100s (pdv effectuée entre 100 et 400 I.S.O.). Merci pour les réponses.

    Répondre
  15. Hervé goussé
    Hervé goussé dit :

    Photographe pro et utilisateur des boîtiers Nikon D4 et D800, le X100Sest pour moi le compagnon idéal pour refaire de la photo calmement et avec plaisir.
    La qualité est stupéfiante.
    Pour le prix un pare soleil aurait était bien venu….
    Et quelle finition !!!

    Répondre
  16. Cieslik Fr
    Cieslik Fr dit :

    Belle finition mais je ne suis pas convaincu par la latitude de pose. Je trouve que les photos sont trop contrastées avec des ombres assez bouchées. J’en ai un et suis un peu déçu au regard d’autres appareils comme le X1 et X2 de chez Leica dont les photos me semblent avoir plus de latitude. Le numérique a encore bien du progrès a faire sur ce plan là. Je regrette l’argentique qui compensait bien mieux les écarts de lumières et dans les ombres.

    Mais tout viendra bien un jour

    Répondre
    • f1oren
      f1oren dit :

      Vous êtes certain d’avoir paramétrer correctement votre boîtier car il est justement précisément possible de régler le niveau des ombres.

      Perso j’ai un x-e2 et j’envisage sérieusement de prendre en plus un x100s, pour le prix du 35mm f/1.4 ça me permettrait d’avoir un 35mm f/2 avec un second boîtier en prime et avec viseur optique en prime.

      les x100(s) deviennent un vrai système complet et compact avec les compléments optiques de haut vol de Fuji qui permettent d’avoir à moindre frais trois optiques.
      (en équivalent 24*36)
      28mm f/2
      35mm f/2 (l’objectif d’origine)
      50mm f/2

      si on a pas besoin d’un téléobjectif c’est un sacré avantage par rapport au x-e2  : moins cher, silencieux, viseur optique, filtre ND et synchro flash entre 1/2000 et 1/4000

      Répondre
  17. Romain
    Romain dit :

    Merci pour ce test qui donne très envie. J’hésite entre celui-ci et le x-e2 (un poil plus cher avec objectif). Je suis nostalgique, j’aime bien les visées optiques mais en même temps je me dis que je risque de regretter l’impossibilité de changer d’objectif après quelques temps.

    Répondre
  18. JEAN-LOUIS
    JEAN-LOUIS dit :

    Bonjour Marc,
    Je reviens de vacances et j’ ai quelques questions à vous poser
    Je posséde un hybride FUJI XE2 et j’ ai pris l’ objectif 18/55 mm
    Voila je viens de m’ apercevoir que malheureusement j’ ai des photos en contre-jour et des blancs cramés
    Je fais des trecks et il m’ est très difficile de me mettre en mode MANUEL et là tout est en AUTOMATIQUE.
    J’ aimerais que vous me conseillez pour ce genre de problème, et si je dois me mettre en AUTOMATIQUE ou en MANUEL, quels réglages je dois faire
    Dans l’ attente de vos réponses
    Cordialement
    JEAN-LOUIS

    Répondre
  19. Gerard
    Gerard dit :

    Une bague de diaph, une molette de vitesse, il ne m’en faut pas plus pour être heureux.
    Possesseur d’un X100S acheté d’ occasion pour 600 € avec son étui, son par soleil et une seconde batterie, je sens que l’on va bien s’entendre lui et moi.
    Il a l’essentiel, le plus aussi (filtres par exp.) et pas de budget a prévoir en plus, pour moi il s’ agit d’un boitier économique a l’usage.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] ce n’est pas tout! Comme je l’avais fait pour le Fuji X100s, j’ai choisi de donner la parole à d’autres photographes, en l’occurence Joffrey […]

  2. […] Une annonce très attendue chez Fuji: la sortie prochaine du X-E2! Je vous avais proposé un test du X-E1 il y a quelques mois et j’avais été enchanté par ce boitier, plus intéresssant selon moi que le X-Pro1 et plus polyvalent que le Fuij X100s. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge