Quoi de neuf en ce lundi matin? [24]

Le printemps est vraiment là! Et c’est la même chose pour mon blog, depuis hier, Explorations Photographiques est hébergé sur un nouveau serveur, de la société Webinium. Mon site est enfin rapide et stable et vous ne devriez plus vous heurter à des erreurs 503 et 504 comme c’était le cas avec mon hébergement précédent. Je reviendrai sur cette migration dans la semaine. J’ai appris plein de chose que je souhaite partager avec vous 😉

Côté photo, la semaine passée s’est terminée en beauté avec un sortie photo sur Lausanne avec mes amis Sébastien, Maxime et Javier. Nous aurions dû être 2 de plus mais ce sera pour la prochaine fois. Une sortie très sympa dans la ville olympique avec un soleil radieux qui change des dernières sorties humides et fraiches que nous avions déjà organisées. Nous avons commencé par la visite du batiment Learning Center de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne), un batiment à l’architecture exceptionnelle! Un vrai paradis pour les photographes que nous étions. Cap ensuite sur la ville de Lausanne, ses batiments, les quais ensoleillés, un petit resto au bord du lac et la cathédrale. Bref, une excellent journée en compagnie de photographes très sympas! Je vous présenterai bientôt mes meilleures photos de cette sortie 😉

20130415-120013.jpg

Sortie durant laquelle j’ai eu le plaisir de tester le Fuji X100S de Maxime! Et comme je m’y attendais un peu, je suis tombé sous le charme de ce boitier. La qualité d’image du X-E1 ou du X-Pro1 mais avec un AF plus réactif, une compacité très pratique. Certe la focale est fixe mais ce n’est pas vraiment un handicap. Si je veux un zoom j’ai mon reflex. Un coup de coeur qui devrait se transformer en achat dès que le prix « de la rue » aura baissé un peu…

Allez, c’est parti pour ma (petite) sélection de liens!

Laurence renoue avec les rencontres, que ce soit entre images ou comme ici entre une photo et un texte: c’est juste parfait!

Critiquer les microstocks est à la mode (et je suis le premier à le faire!) mais Patrick Moll nous propose une excellent analyse à contre-sens. Et il pourrait bien me faire revoir ma position sur le sujet.

Le test du Fuji X100s s’étoffe jour après jour chez Focus Numérique. Pour ceux qui seraient encore dubitatifs sur les qualités de ce boitier 😉

Quand Franky invite un photographe sur son blog, on apprend pleins de chose!

Thomas se lance dans la street-photo et s’amuse avec son 85mm 1.8. Je pense qu’il prend la bonne direction 😉

Pour les débutants, Canon Canada a mis en ligne un petit outil très sympa pour appréhender les bases de la photo.

Parce que je trouve ce concept génial, je vous propose une nouvelle photo du projet Dear Photograph.

Javier, qui aime mettre en scène ses petits personnages de South Park commence à raconter un histoire avec! Un bon projet à creuser selon moi 😉

Découvert sur Lense.fr, le travail d’Ed Freeman sur les lieux abandonnés. Minimaliste et riche comme j’aime la photographie. Jetez aussi un oeil sur sa série Underwater, c’est sublime!

C’est tout pour aujourd’hui 😉 Bonne semaine photographique à tous! Profitez du beau temps pour sortir et prendre tout plein de photos!

22 réponses
  1. Pyrros
    Pyrros dit :

    Vu les arguments que Patrick Moli nous propose je t’invite à lire mon dernier billet sur le sujet. (en lien ci dessous)

    Au dela de l’impossible réalisation de bénéfices, apparait une forme plus perverse du microstock : l’ E.D.U.C.A.T.I.O.N du client.

    En proposant à des clients des photos avec un si bas prix il devient impossible avec eux de proposer des « contrats corrects » pour les photographes lors d’autres prestations (mariage, reportage, etc)

    Pourquoi ? tout simplement parce qu’ils ont intégré que la photo ne coute rien ou presque rien.
    Alors quand un Photographe leur propose un tarif réaliste ils préfèrent (pas tous heureusement) se tourner vers un faux-tographe moins cher moins professionnel.

    Nous vivons la même chose avec les tillate weemove et autres qui produisent des photos gratuitement lors de soirées. Les consommateurs de photos habitués au gratuit ne chercheront pas à payer pour une photo.
    Pyrros Articles récents..Microstock impossible de faire fortune !My Profile

    Répondre
      • Pyrros
        Pyrros dit :

        Sans doute parce que tu commences à me connaitre et que tu as constaté que le rédacteur de ce billet a mis un captcha sur son blog .. Ce qui est quand même un frein a commenter directement son billet.

        c’était aussi l’occasion pour moi de replacer un de mes articles récemment, vu ici.

        et de réagir à ce que dit Marc (revoir sa position) en complétant tout de même les propos de Patrick Moll ce n’est pas qu’un pan de la photographie (photo d’illustration) qui souffre de ce type de procédés.
        Pyrros Articles récents..Revue de Web de la Photographie, Avril 2013My Profile

        Répondre
    • Marc Charbonnier
      Marc Charbonnier dit :

      Salut Loïc! Merci pour ton message 😉 j’avais lu avec attention ton article et je l’avais cité dans mon précédent QDNLM C’est vrai qu’il y a une conséquence perverse à la prolifération des images gratuites: en soi une photo ne vaut rien! Elle ne vaut que le prix que l’acheteur est prêt à y mettre. La oû je rejoins Patrick Moll c’est que la réalité est ce qu’elle est. Peut-on lutter contre les microstock? Je pense que non… même si le combat est juste et légitime. Bizarrement les photos d’artistes célèbres (Gursky par exemple) ne sont jamais vendues aussi chères qu’aujourd’hui… Etrange monde!.

      Aujourd’hui tout le monde est photographe (avec plus ou moins de talent) et la photo est devenue un « produit » comme un autre. Si je prends un Genève-Toulous avec Easyjet pour 29€ ou que j’achète une photo d’illustration à 1€, le principe est le même. C’est malheureux mais c’est comme ça…

      Que faire alors? Vaste question….
      Marc Charbonnier Articles récents..Quoi de neuf en ce lundi matin? [24]My Profile

      Répondre
  2. Javier
    Javier dit :

    Salut Marc,
    Merci pour la sortie d’hier, c’était effectivement une très bonne sortie! Je me réjouis de la prochaine.
    Merci pour le lien vers mon blog et l’histoire South Park. Je vais prendre en compte ton conseil 😉
    Par contre, (comme toi avec Maxime) je ne te remercie pas de m’avoir prêté ton Sigma 8-16mm… 😉
    Je suis déjà aller voir un peu sur le net les différents prix…
    Javier Articles récents..South Park: naufrage en direct!My Profile

    Répondre
  3. Thomas Benezeth
    Thomas Benezeth dit :

    Oh, le xpro1 t’intéresse ? 🙂 Il faudrait que Groupon nous fasse quelque chose avec ce produit, ce serai cool 😛

    Super sympa le concept de Dear Photograph ! Je connaissais l’idée mais pas ce site qui en regroupe pas mal.
    J’ai mis le lien sur les microstocks à lire plus tard, j’avais déjà lu le point de vu de Pyrros alors c’est intéressant d’en avoir un autre 🙂

    Et merci beaucoup pour la mention, c’est très gentil 😉 J’espère que tu te trompe pas sur ma bonne direction ^^
    Thomas Benezeth Articles récents..[Street Photography] Enghien-Les-BainsMy Profile

    Répondre
  4. ary
    ary dit :

    merci pour les liens Marc.
    super pratique l’outil de Canon pour bien comprendre les différents réglage. J’envoie le lien a un copain qui veut comprendre mieux comment ça marche. Il me semble d’ailleurs que tu avais déjà partage ce même genre d’outil il y a quelques semaines, je me trompe ?
    L’article de Patrick Moll est je trouve de bon sens. J’aime pas spécialement les microstock, et je comprends les problèmes qu’ils peuvent poser ou surtout la fausse fortune qu’il font miroiter (voir l’article de Pyrros), mais les argument cites ici tiennent debout je trouve…
    ary Articles récents..La vraie taille des sacs photos (article collaboratif)My Profile

    Répondre
  5. Laurence
    Laurence dit :

    Bonjour !

    C’est drôle, j’avais déjà la même conclusion que Patrick Moll et je suis convaincue que les clients des microstocks sont tout à fait différents. Je pense que tu ne verras jamais une maison d’édition sérieuse acheter une photo pour une couverture de roman dans une microstock (c’est d’ailleurs ce qui ressort de l’article de Pyrros). Par ailleurs, soyons un peu honnêtes : qui ne cherche pas le prix le plus bas ? Je ne vais pas me lancer ici dans un discours moralisateur, mais sincèrement, nous sommes tous dans le même bateau. Alors arrêtons aussi de taper sur les autres et regardons un peu nous mêmes nos façons de consommer (en achetant ou en piratant aussi !!). Nous mettons également le prix lorsque nous estimons que c’est important (quelque soit le produit, de la savonnette à la paire de lunettes ou à la chaine hifi) et baissons au maximum dans les autres cas.

    Merci pour le lien !!! Je suis vraiment contente que ce Duo t’ai plu 🙂
    Laurence Articles récents..INCONSCIENT FÉMININMy Profile

    Répondre
    • Marc Charbonnier
      Marc Charbonnier dit :

      le prix le plus bas! C’est bien l’exemple que je donnais à Pyrros avec le billet d’avion… 30 euro pour traverser la France en avion, c’était juste impossible il y a 10 ans. Tout comme des photos d’illustration à 1€.
      Et effectivement, aucune maison d’édition sérieuse ne mettra un standardiste blonde et souriante sur une couverture 😉

      Sinon, pour ton duo, tu ne fais plus de duo « 2 photos »? C’était bien sympa, je trouve!
      Marc Charbonnier Articles récents..Quoi de neuf en ce lundi matin? [24]My Profile

      Répondre
    • Seb F.
      Seb F. dit :

      Sans vouloir jouer le chieur, moi je ne cherche pas (plus en fait) le prix bas, à aucun moment. Cette logique de consommer « jetable » et « à pas cher » m’est de plus en plus infecte…
      J’ai souvent entendu dire « je n’ai pas les moyens d’acheter pas cher », bon c’est vrai plutôt chez les anciens je vous l’accorde.
      Le prix le plus bas a un impact (au moins) sur la qualité, mécaniquement, et ce dans tous les domaines : photo, vêtements, souliers, nourriture,…
      Parlant de nourriture, la tendance est clairement en train de s’inverser maintenant, non ? On commence à saturer des produits industriels, plus gloubiboulga que réelle nourriture, avec tromperie sur la marchandise pour rogner encore sur les coûts…
      .. C’est pas vraiment le monde dans lequel je souhaite vivre !?!

      Et si je veux prendre un exemple concret en dehors de la photo pour expliquer mon raisonnement :
      – avant j’achetais mes souliers un peu n’importe où, en cherchant surtout à ne pas payer trop cher : en général je m’en sortais pour 50€ (ordre de grandeur) par paire…
      – sauf que la paire de pompes tenait en général moins de 6 mois avant d’avoir le cuir défoncé et/ou les semelles trouées
      – maintenant j’achète des souliers « de qualité » (Crockett&Jones principalement) ; alors c’est clair que c’est plus cher à l’achat : ~300€ la paire de souliers neufs… Oui mais ces souliers sont partis pour durer une bonne dizaine d’années au moins
      – le coût global de possession sur 10 ans (et je suis gentil) est donc :
      AVANT : 10 * 2 * 50 = 1000€
      MAINTENANT : 1 * 300 = 300€
      Et je ne mets même pas dans la balance le fait que je suis sûr d’avoir fait bosser des personnes majeures en europe (vs des enfants en Asie…)
      En plus, ces souliers sont bien plus jolis 😉

      Mais bon, je vous l’accorde, on est loin du domaine photo… Cela dit, le raisonnement ne pourrait-il pas être (au moins partiellement) dupliqué ???
      Seb F. Articles récents..Les photos que j’ai envoyées au concours PANOBOOK 2013My Profile

      Répondre
      • Marc Charbonnier
        Marc Charbonnier dit :

        Je suis un peu dans le même mouvement que toi depuis quelques temps. Pour la plupart de mes biens d’équipement (habits, loisirs…) j’ai de plus en plus tendance à favoriser les produits de qualité, qui ont en général un coût à l’achat supérieur mais qui durent plus longtemps. La dernière veste de ski que j’ai acheté chez Degré7 a du me coûter 400€ mais je l’ai gardée 10 ans sans qu’elle ne perde ses qualités (même à -15°C avec un fort vent du nord, je n’ai jamais eu froid!). A 40€ par mois, ça fait une veste bon marché pour finir. Pas sûr que d’acheter une veste Décathlon à 150€ aurait été un meilleur choix!

        Ceci dit, je n’ai pas envie non plus d’acheter cher un produit juste par principe. les objets ont tous une valeur intrinsèque (coût de production, taxes…) et payer 100€ pour voyager avec Air-France à la place de 30€ avec Easy Jet me pose problème: le service n’est pas meilleur et ce n’est pas un pauvre sandwich sous vide qui peut justifier une telle différence de prix.
        Marc Charbonnier Articles récents..Le jour où j’ai changé d’hébergement…My Profile

        Répondre
        • Seb F.
          Seb F. dit :

          La problématique de l’avion (et des transports « à pétrole ») est plus complexe, car on ne paie pas (encore 😈 ) le réel coût du pétrole…

          Cela dit, je ne parle pas d’acheter par principe, mais par conviction : celle que la logique low-cost et de la consommation de biens jetables nous envoie encore plus rapidement dans le mur 😉
          Après c’est sûr que pour son gamin dont la taille change en moins d’un mois, on peut se poser la question de manière légèrement différente 😉

          Et avant qu’on me fasse la remarque : j’ai pris une fois un vol easyjet de toute ma vie (il y a 4 ans) et je n’ai pas pris l’avion… depuis 4 ans également 😉
          Seb F. Articles récents..Les photos que j’ai envoyées au concours PANOBOOK 2013My Profile

          Répondre
  6. Lucie
    Lucie dit :

    Concernant les microstock je pense qu’il faut être conscient de ce qu’on fait en faisant la démarche de livrer nos photos à ces sites.
    Et je suis toujours aussi fan de Dear Photograph, d’ailleurs j’avais tenté l’expérience et c’est pas si facile de garder les mêmes propotions avec un autre appareil qu’à « l’époqe »
    Lucie Articles récents..Projet 52/15 – TentationMy Profile

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge