E-commerce: Réussir ses photos d'illustration

Vous avez une boutique en ligne mais vous ne savez pas comment mettre en valeur vos produits? Votre budget “photo” est mince parce que vous commencez votre projet? Je vous propose aujourd’hui quelques pistes pour faire de jolies photos d’illustration.

Les achats sur Internet obéissent aux mêmes règles que dans un magasin physique sauf que sur le web, le client ne peut pas essayer le produit vendu, il a donc besoin de le trouver sans trop chercher, de l’observer, de l’admirer… d’en avoir envie… et de l’acheter. Il faut donc à tout prix soigner l’exposition des différents produits que l’on souhaite vendre.

Personne n’achètera jamais vos jolis tee-shirts, s’ils sont simplement photographiés sur une table ou sur un bête cintre!
Inutile de chercher à vendre des articles de puéricultures si vos photos sont floues, sous-exposées, “teintée” différemment!

guess_.jpg
Vendre une montre?

Regardons un peu les pros: tant qu’on y est, prenons les champions du monde! Apple. La marque à la pomme est capable de vendre des millions d’iphone ou ipad hors de prix 😉 sans que personne ne résiste. Pourquoi? Simplement parce que la firme de Curpertino sait communiquer comme aucune autre boite dans le monde:

  • les futurs produits sont soumis au secret
  • Apple “lâche” régulièrement quelques infos, fuites pour faire le buzz
  • La marque à la pomme organise des keynotes 2,3 fois par an pour faire une grosse promo de ces nouveaux produits.

Ça, c’est pour la comm’ classique!

Mais n’oublions pas de choses plus subtiles mais néanmoins très efficace: le visuel. La packaging, sobre et élégant: la boite est presque aussi jolie que le “ibidule” qui se trouve devant. A part les produits eux-même, tout est blanc chez Apple. Les boites, les murs des Apple Store, le logo, le site internet. Ce n’est pas un hasard! Le blanc c’est la couleur de la simplicité, de la pureté, de la précision, de la sagesse… Des valeurs positives aux yeux des consommateurs du monde entier, et une véritable machine à vendre des produits pour Apple.

Pour notre sujet, intéressons nous au site internet d’Apple et plus particulièrement aux illustrations des produits vendus:

apple.jpg

Dans notre exemple, que remarquons-nous?

  • les photos sont très nettes
  • il n’y a pas de reflets de flash ou d’autres sources lumineuses indésirables.
  • les produits sont mis en valeur en ôtant tout élément superflus (fond blanc)
  • un léger reflet est présent à la base de l’objet, comme s’il était posé sur un écrin de verre

Résultat: une impression de perfection absolue.
Vous me direz: ils ont des illustrateurs pro, de très bon appareils photo, des studios avec un éclairage parfait, la dernière version de Photoshop…. et vous aurez raison, ils ont effectivement tout ça… et peut-être même encore plus!

Pour autant, cela ne doit pas vous empêcher de chercher à faire presque aussi bien avec le peu de moyen dont vous disposez.
Attention, ne nous leurrons pas, il est quasi impossible de faire de belles photos d’illustration avec un compact, il va falloir investir un peu pour obtenir des résultats convaincants.

Le matériel

Il vous faut au minimum:

  • un reflex recent: une entrée de gamme suffit, équipée du transtandard du kit. Idéalement investissez dans un objectif macro pour la sa qualité optique.
  • un trépied: pour éviter que l’appareil ne bouge pendant la prise de vue et pour garder un cadrage similaire.
  • de quoi fabriquer une boite à lumière ou d’en acheter une (ce n’est pas très cher et elle sera vite rentabilisée si vos produits sont mieux mis en valeur)
  • une bonne lumière comme un flash cobra, des ampoules à t° de couleur constante (pour que les photos aient toute la même teinte)
  • des supports pour ces ampoules: n’importe quelle lampe sur pied peut faire l’affaire (sans abat-jour pour éviter des variations de teintes: un réflecteur même blanc peut modifier la t° de couleur)

boitelumiere-1.jpg boitelumiere-2.jpg
La boite à lumière, ou lightbox artisanale

mju1200-1.jpg


Les fonds

Dans une boite à lumière, on utilise un fond blanc par défaut, mais rien ne vous empêche de mettre de la couleur: dans une lightbox maison, prévoyez des fond en papier noir, gris ou colorés.
Pensez à des fonds en lien avec vos produits. Si vous vendez des articles de jardinage, il peut être judicieux de se créer un studio “spécial jardin”.

La prise de vue

Installez-votre “studio maison” dans un endroit donné, si possible sans lumière du jour (pour ne pas avoir de problème de balance des blancs lors des prises de vue). Vous pouvez très bien prévoir plusieurs studios à utiliser en fonction de vos besoins (fond noir, fond blanc…). La boite à lumière est une bonne formule car elle permet de mettre en valeur l’objet par la lumière diffuse qu’elle procure. Rien ne vous empêche d‘utiliser d’autres techniques! A titre d’exemple, voici des photos réalisées sans boite à lumière:

Livres Editions du Chêne-6.jpg Livres Editions du Chêne-7.jpg

Explications: Pour cette photo, j’ai posé le livre sur ma table de cuisine en métal peint en noir et orienté mon flash cobra sur le mur: la lumière qui illumine le livre est donc réfléchie par ce mur et procure un éclairage latéral plus doux qu’un coup de flash direct.

table.jpg

Mettez votre produit dans ce “décor”. Sa position exacte dépend de sa nature: un livre se prend en général face couverture, mais de la poterie artisanale peut se prendre sur plusieurs faces.

Cadrez, réglez votre appareil de façon à ce que la balance des blancs ne change pas (choisissez en fonction des vos lampes). Mettez vous en mode priorité ouverture et sélectionnez l’ouverture selon vos souhaits en matière de profondeur de champs selon le principe suivant:

grande ouverture = petit mombre (2.8,3.5…)= faible profondeur de champs / zone de netteté
petite ouverture = grand nombre (11,13….) = grande profondeur de champs / zone de netteté

Le choix de la profondeur de champs est une affaire de goût et dépend du produit. Pour présenter des plats cuisinés, une faible profondeur de champs sera parfaite, donnera une impression de plats sophistiqués et mettra en valeur la composition. A l’inverse, on optera pour une grande profondeur de champ pour présenter un objet du quotidien (jouet, habits…): dans ce cas, le client potentiel doit pouvoir imaginer l’article dans son ensemble.

Pensez à variez les angles de vue pour chaque article. Une série de 3 images me semble être le minimum pour présenter correctement un produit et donner à votre client l’envie d’acheter.

Faut-il être créatif et original? Pas facile de répondre à cette question… En fait, tout dépend du produit. Des produits de marques ont tout intérêt à être présenté de manière classique: c’est de la photo d’information et non de la photo artistique. Si vous vendez le fruit de votre artisanat vous pouvez vous permettre un peu plus d’audace…

Le post-traitement:

A ne pas négliger pour corriger contraste/luminosité entre autre et donner une certaines homogénéité à vos séries de photos. L’idéal étant bien entendu de soigner la prise de vue pour ne pas avoir à traiter massivement les images. De nombreux logiciels de photos font l’affaire. Pour faire votre choix parmi les logiciels gratuits de retouche photo, je vous invite à lire mes 2 articles sur le sujet: ici et .

Si vous pouvez travailler au format RAW, c’est le must pour garantir une qualité élevé et homogène. Traitez les alors avec Lightroom, Aperture ou le logiciel fourni avec votre appareil.

Pensez également à redimensionner vos photos en fonction de vos besoins. Le grand format est sympa pour le client mais peut aussi ralentir votre site… et faire fuir le client. Une taille de 800px me parait être un bon compromis. C’est éventuellement le moment d’ajouter un filigrane discret si vous le souhaitez afin de ne pas vous faire voler vos précieux clichés (la plupart de logiciels de retouche comme Picasa proposent cette fonction). Attention toutefois à ne pas trop alourdir la photo avec votre marque en grand dessus 😉

Si les fonctions et le design de votre site le permet, prévoyez un affichage de miniatures avec la possibilité d’agrandir les photos en cliquant dessus.

N’oubliez pas de bien référencer vos photos: genre: “table hello kitty 1”, “Table hello kitty 2″… dans des dossiers structurés. Lorsqu’on vend des dizaines ou centaines d’articles cette discipline est indispensable pour gérer sa photothèque.

Conclusion:

Voilà, vous avez votre stock d’images prêtes à être chargées sur votre site. Notez avec précision les conditions de prise de vue afin de pouvoir les reproduire facilement si vous ajoutez de nouveaux produits! Montrez vos images à un ami photographe averti pour qu’il puisse vous proposer des pistes d’amélioration le cas échéant.
Présenter de bonnes photos d’illustration est une garantie d’attirer l’oeil du client, de de lui montrer que vous êtes une e-boutique sérieuse qui se donne les moyens de mettre en valeur ses produits. N’oubliez pas de préciser que les photos n’ont qu’une valeur informative et non contractuelle. Si jamais votre fournisseur changeait le packaging vous prendriez le risque de faire des mécontents parmi vos clients.

Un dernier conseil? Mettez à jour régulièrement vos visuels, augmentez la qualité des images si votre hébergement le permet. Un photo en 600×400 de votre site sur un écran 27 pouces de votre client n’est pas si grande!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge