Interview: Laurence du blog Photo-folle

Ça y est! La rubrique interview photoblogueur reprend du service après de long mois d’absence. La formule restera globalement la même qu’avant mais j’abandonne l’idée de poser les mêmes questions à tous. Ces nouvelles interviews seront donc plus personnalisées 😉

Pour cette reprise, retrouvons donc Laurence, qui anime le blog Photo-folle. Je dis retrouvons car, pour ceux qui suivent de près Fotoforom, elle fait souvent partie des revues de web. C’est donc avec grand plaisir que je lui laisse la parole.

autoPor.jpg

Bonjour Laurence! Peux-nous dire un peu qui tu es… en dehors de la photographe que j’interviewe aujourd’hui?

Bonjour Marc ! C’est toujours un exercice assez difficile pour moi que de me présenter … Alors je me lance ! Tout d’abord, je suis une femme amoureuse de mon mari, et chaque jour je savoure le bonheur et la chance que j’ai eu de le rencontrer il y a déjà … un bon nombre d’années transparentes. Avec lui, j’ai eu 3 enfants qui ont maintenant 16, 14 et 9 ans. Eux aussi participent pleinement à mon bonheur ! Avant notre déménagement en Italie, j’étais webdesigner, mais depuis 3 ans, pour des raisons purement administratives, j’ai dû arrêter cette activité. Je dois dire que cela ne me pèse pas, car je profite pleinement du temps que j’ai pour … faire de la photo ! C’est pour cela qu’aujourd’hui, le plus honnête est de me présenter comme « photographe au foyer ».

Quand et comment as-tu commencé la photo?

C’est drôle, car il n’y a pas longtemps, je pensais justement à cette question. Ma découverte de la photo est relativement récente : 5 ans exactement, lorsque j’ai offert un réflex numérique à mon mari pour Noël ! C’était véritablement un cadeau qui lui était destiné, car pour moi, à part faire un clic de temps en temps pour l’anniversaire de la petite dernière, je considérais que ce n’était pas une chose pour moi. Qu’on ne me demande pas pourquoi, nos propres barrières qu’on s’impose sans aucune raison valable sont un vrai mystère … Mais le fait est que, voulant tester la bête offerte, un monde, tout à coup, s’est ouvert à moi. Et pourtant, lorsque je regarde mes premiers clichés, que de maladresses, que de photos moches !

Comment définirais-tu ton style de photographie?
Alors là, c’est une question franchement difficile à répondre… Je considère que je suis encore une débutante, même si j’ai parcouru, en toute objectivité, beaucoup de chemin. Mais je sais qu’il m’en reste beaucoup, et j’espère d’ailleurs que c’est un voyage qui ne finira jamais ! Je dirais que j’essaye de tendre vers des images qui allient, à part égale, esthétisme et message, avec quand même une prédilection pour la beauté. Le message que j’essaye d’y mettre n’est pas forcément « conceptuel », mais je m’efforce pour chaque des photos que je montre que le spectateur puisse y plonger et y découvrir ses propres sensations. J’ai lu quelque part et je ne sais malheureusement plus où, une phrase qui m’a beaucoup interpellée car c’est ce vers quoi j’aimerais tendre : faire en sorte que, au final, ce soit le lecteur qui devienne l’acteur principal de l’image, que ce soit lui qui y impulse son propre sens.

D70_0202.jpg

Une grande partie de tes photos sont retouchées. Pourquoi? Que recherches-tu en travaillant tes photos sur l’ordinateur?

Lorsque j’ai vraiment découvert la photo, qui était donc numérique vue ma jeune expérience, ce qui m’a attiré au même plan que la production de l’image, est cette possibilité de retouche. Enfin, j’avais la maîtrise de ce que je voulais obtenir ! Je te rappelle qu’avant, j’emmenais la pellicule de l’anniversaire de la petite dernière dans une grande surface, j’attendais 1 heure, je regardais les photos que je conservais exclusivement comme souvenir, mais je trouvais qu’elles étaient toutes nulles du point de vue esthétique. Et c’était normal. Non seulement je n’avais strictement aucune technique, mais en plus je ne maîtrisais absolument pas le développement ! Avec la photo numérique, pas besoin de laboratoire, ni de produits chimiques, ni rien du tout. Les essais sont possibles à l’infini et ne coutent rien ! Il est donc vrai que je retouche TOUTES mes images numériques pour obtenir ce que je souhaite au final. Mais attention, il faut s’entendre sur ce qu’on appelle la retouche dans mon cas. En fait, je ne joue strictement que sur les teintes et le contraste (ce que finalement on peut faire aussi en argentique). Il m’arrive également d’ajouter des textures car je trouve que cela donne plus de profondeur à une photo et/ou atténue le côté « chirurgical » du rendu de la photo numérique que je trouve parfois trop incisif. Par contre, je n’ajoute ni n’enlève rien au contenu de la photo. Elle est et reste telle que je l’ai prise, à part, bien entendu, la suppression de taches ça et là de poussières de capteur.

pola1.jpg

Quels logiciels utilises-tu le plus souvent?

J’utilise Aperture essentiellement pour le catalogage, et Photoshop pour la retouche. Ceci dit, pour le type de retouche que je fais, un logiciel tel que Photoshop Elements me suffirait largement !

Quels sont les photographes qui t’inspirent le plus?

A nouveau une question piège ! Je suis encore assez inculte dans le domaine et je dois bien avouer que je ne me suis pas encore trouvé de « grand maître » comme je le vois souvent chez d’autres. Je suis encore une papillonneuse ! Ceci dit, grâce aux photos de Jean Lou Sieff, j’ai eu une révélation sur le noir et blanc ! Et bien entendu, je dois beaucoup, et même énormément à la photographe Anne-Laure Jacquart qui m’a vraiment, vraiment beaucoup appris !

Qu’est-ce qu’une photo “réussie” pour toi?

Comme je le disais plus haut, une photo réussie est une photo qui provoque avant tout une émotion esthétique. En ce qui me concerne, je préfère que ce soit une émotion « positive », dans le sens où je supporte difficilement une photo qui me révulse par exemple. Je dis cela car le dégoût ou la répulsion sont des émotions. Par contre, j’entend aussi par « positive » une photo qui peut évoquer de la tristesse ou de la mélancolie. Une photo réussie, c’est également une image qu’on ne se lasse pas de regarder, dont la composition est faite de telle manière que les lignes, les éléments et les couleurs (quand il y en a) qui la composent sont en harmonie entre eux. Et qu’est-ce que c’est difficile à obtenir !!!

D70_0372.jpg

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se mettre “sérieusement” à la photo?

Je crois qu’avant tout, il ne faut pas attendre d’être en voyage ou en vacances ! Je ne suis pas un modèle, loin de là, mais je crois que j’ai terriblement progressé en photographiant mon quotidien et tous ces petits riens qui le composent. Ensuite, j’ai pris quelques cours « basiques » (débutant, portraits, nature morte, …) dans un photo-club. C’est vraiment très utile et constructif d’avoir un contact direct avec un photographe expérimenté. Puis, comme je le disais plus haut, j’ai complété ces petites formations avec Anne-Laure Jacquart qui propose des « suivis photo » d’une qualité exceptionnelle. Je continue d’ailleurs encore aujourd’hui ! Et enfin, bien entendu, regarder, observer les photos des autres photographes, de ceux qui nous inspirent avant tout !

Je sais que tu n’aimes pas trop évoquer ton matériel 😉 mais peux-tu quand même nous en parler un peu?

C’est vrai que je n’aime pas trop parler de matériel car trop souvent on pense qu’on fait des photos pourries parce qu’on n’a pas le matériel ad-hoc. Je suis bien entendue passée par là moi aussi, surtout au début. C’est pour cela d’ailleurs qu’on est vite passé du Nikon D50 (celui offert à Noël !) au Nikon D200 pour finir sur le D700. Ceci dit, depuis que j’ai ce D700 (un an je crois), je crois que j’ai atteint mon « nirvana » et depuis, je n’ai plus jamais regardé les nouveautés, et je n’en ai pas du tout envie ! Je crois qu’il restera longtemps avec moi !! Avec cet appareil photo, j’utilise 2 focales fixes : un 105 mm et un 35 mm. Et c’est tout. Sinon, j’ai également un petit compact Ricoh (un GX100 je crois), que j’emmène partout avec moi et qui surtout, surtout, me permet de faire des photos en format carré. Et depuis peu, j’ai un Polaroïd. En fait, je suis en train de découvrir que chaque type d’appareil peut quand même, finalement, te permettre de diversifier ta créativité ! C’est dans ce sens où je crois que je vais bientôt acheter un Holga, et probablement d’autres appareils suivront, mais qui auront tous un rendu final spécifique.

LaurencePaneOlio 2.jpeg

Tu as lancé ton blog Photo-folle en janvier 2009. Pourquoi un tel projet?

Il était tout simplement temps de montrer un peu ce que je fais, et de savoir, surtout, ce qu’en pensent ceux qui sont en dehors de mon cercle familial et amical direct – car ces derniers sont bien connus pour leur éternelle bienveillance !!!

Ton blog est en français mais tu vis en Italie, il me semble… A quand une version italienne?

Oui, bien entendu, j’y ai souvent pensé, mais je n’ai jamais trouvé de bon traducteur … Et pour ma part, je n’écris pas encore assez bien l’italien, et je ne veux pas massacrer cette belle langue – je le fais déjà bien assez à l’oral ! Ceci dit, et c’est drôle d’ailleurs, j’ai essayé à quelques reprises d’écrire dans les 2 langues, mais seuls les français ont ajouté des commentaires. Pour les italiens, ce blog reste un blog français et ils n’osent pas y laisser de traces : ils m’envoient des mails à part ou alors mettent leurs commentaires sur Facebook …

papillon.jpg

Lors de ma première visite sur ton blog, j’ai découvert une idée très sympa: les DUOS. Comment t’est venue cette idée?

J’aime partager tout simplement, j’aime la complémentarité des sensibilités, et comme je le dis plus haut, j’aime découvrir l’émotion de l’autre face à une image.

Comment se passe la création de telles œuvres?

C’est très simple ! Soit j’envoie une photo à un(e) duettiste volontaire et j’attends alors son texte, ou son image, voire la musique qu’il a choisie, soit c’est l’inverse.

En septembre dernier, tu as organisé une exposition pour présenter une partie de tes photos. Comment as-tu pris la décision de faire cette exposition?

En fait, c’est grâce au photoclub où j’ai pris mes cours ! Il s’occupe officiellement de contrôler la qualité des expos photo de l’Alliance Française. Ca faisait un bon petit bout de temps que la Présidente me sollicitait pour faire une expo, mais je ne me sentais pas prête, d’autant qu’en tant que française, j’étais censée représenter « la création française » contrairement aux italiens qui doivent, eux, avoir un thème en relation avec la France. Et puis un jour, je me suis tout simplement décidée. J’avais quelques photos que je trouvais pas mal et j’ai pensé que ça pourrait être un début de quelque chose …

Que t’a apporté cette expo?

Le point fondamental a été que l’élaboration de cette expo m’a permis de travailler pendant quelques mois sur un sujet bien précis, et j’ai donc appris à construire une série sur le long terme. Le sujet que je m’étais choisi « Âme vagabonde » était à la fois facile et difficile. Il s’agissait simplement d’illustrer différents états d’âme, tels que la joie, la peur, la mélancolie, la colère, etc… C’était facile dans le sens où toutes les photos pouvaient avoir un sujet différent, mais finalement très difficile pour arriver à exprimer ces états d’âme à travers une image. Là ou je suis contente, c’est qu’il semble que j’ai réussi dans la plupart des photos à transmettre ces sentiments aux spectateurs, et finalement, peu d’images ont été « controversée »

marie (2).jpg

Prépares-tu une nouvelle expo pour 2011 ou 2012?

Oui, il y a plusieurs petites expos personnelles en préparation. Je dis petites car elles ne m’ont pas demandé le même investissement qu’Âme vagabonde. Il y en a une sur la varappe et une autre sur Halloween. Je vais également participer à des expos collectives, dont une pour la journée de la femme. Pour le reste, on est qu’en début d’année !!!

Quels sont tes projets photo pour 2011?

Je suis en train de travailler sur une série de portraits de petites filles ainsi que sur le clair-obscur. Pour l’instant, je n’ai pas assez de bonnes photos pour en dire plus, mais ça bouillonne là-haut !!

Et pour ton blog Photo-folle?

Le mettre à jour !!!! Bien entendu, je publie un article au moins 1 fois par semaine, mais je sais qu’il faut non seulement que je revisite ma page de liens et de matériel, mais surtout que j’organise une partie « Portfolio » claire et visible simplement. Aujourd’hui, il est impossible de se faire une idée de mon travail sans ouvrir à chaque fois un article, ce qui ne va pas du tout. D’un autre côté, je veux à tout prix éviter les catégories classiques du genre « paysage, portrait, nature morte, ville, etc… ». Je ne souhaite pas non plus que toutes les images que j’ai publiées dans les articles se retrouvent dans la partie portfolio. Un gros boulot donc en perspective !

Merci Laurence pour cette interview 😉

R1022938.jpg

A suivre sur Photo-folle!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge