Le Château de Ripaille

Au bord du lac Léman à proximité de Thonon les bains se trouve le château de Ripaille. Un château du Xve siecle ainsi qu’un prieuré composent le domaine de Ripaille.

Chateau ripaille-pano-1.jpg

Un peu d’histoire avant de commencer notre petite visite en photo?

Habité depuis l’Antiquité, Ripaille fut, dès le XIIIe siècle un terrain de chasse des Comtes de Savoie avant de devenir, à partir du XIVe siècle, leur résidence préférée. En 1434, Amédée VIII, premier Duc de Savoie et futur pape, construisit le Château, qui comptait alors 7 tours (il n’en reste que 4 aujourd’hui). Bien que conçu comme une retraite religieuse pour grands seigneurs, Ripaille fut au centre de la très brillante civilisation que connaissait la Savoie de cette époque, alors un important état européen. En particulier de fameux écrivains, musiciens et miniaturistes y rencontraient des princes, des rois et même un empereur, se restaurant avec les succulentes recettes de Maître Chiquart, le cuisinier d’Amédée VIII, et buvant déjà du vin de Ripaille. Après les guerres de la Réforme, et par l’intervention de Saint François de Sales, Ripaille devint pour deux siècles une chartreuse, protégée du « monde » par ses grands murs. Après la Révolution française, l’ensemble fut vendu au Général Dupas, originaire d’Evian, qui s’y reposa des guerres napoléoniennes.

Puis en 1892 le site, alors morcelé et en ruine, fut reconstitué et restauré par Frédéric Engel-Gros, de Mulhouse, patron des usines textiles DMC. Avec l’aide de Charles Schulé, l’un des architectes de l’Exposition universelle de Paris de 1889, et par un travail qui dura plus de 10 ans, Ripaille prit l’aspect qu’il a aujourd’hui. Quand c’était possible les bâtiments furent restaurés dans leur état ancien, une église jamais terminée du 18ème siècle – qui cachait le château et la Dent d’Oche – fut remplacée par un jardin à la française et le château lui-même qui tombait en ruine fut rénové dans une remarquable combinaison de style médiéval et Art Nouveau. Ce bâtiment d’ailleurs fut conçu comme l’écrin de la fabuleuse collection d’oeuvres d’art et d’artisanat qu’avait constituée Engel-Gros. Ses descendants, les Necker-Engel, de la famille du Ministre des Finances de Louis XVI, sont toujours propriétaires d’une grande partie de Ripaille. En 1976 Madame Harold Necker, aidée des pouvoirs publics, créa la Fondation Ripaille pour conserver et mettre en valeur ce patrimoine.

Source : Site du Château de Ripaille

Comme d’habitude je vous propose une petite visite en image du prieuré et du château de Ripaille… quelques images pour vous donner envie d’aller visiter ce magnifique domaine à 45 min de Genève.

Chateau ripaille-pano-2.jpg
A gauche le prieuré et à droite le Château de Ripaille

Chateau ripaille-1.jpg
Gros plan sur la grille qui couvre le puits dans la cour

Chateau ripaille-2.jpg
Le prieuré, aujourd’hui en grande partie habité par des propriétaires privés

Chateau ripaille-3.jpg
Dans la cuisine du prieuré, un séchoir à fruits et légumes

Chateau ripaille-5.jpg
Des saloirs à viande.

Chateau ripaille-4.jpg
Un « digicode » inventé par les moines de l’époque: chaque pièce possède 30 positions: il faut la bonne combinaison de 4 pour pouvoir ouvrir la trappe et mettre la clé dans la serrure!

Chateau ripaille-6.jpg
Dans le château, le plafond vouté de la salle de billard

Chateau ripaille-7.jpg
Le plafond décoré du boudoir

Chateau ripaille-8.jpg
Les derniers propriétaires occupants: les Engel-Gros

Chateau ripaille-9.jpg
La salle de bain de madame: ultra-moderne pour l’époque avec une baignoire et l’eau chaude au robinet

Chateau ripaille-10.jpg
La cave à vin

Plus d’infos: le site du Château de Ripaille.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge